Le Journal de Monalisa, tome 1 : A Livre ouvert, de Agnès Olive

 

Journal monalisa 1

Quatrième de couverture :

Il s’agit du récit de Monalisa, 37 ans, séparée, un enfant de 11 ans, qui raconte sa vie quotidienne à Marseille. Elle tient un kiosque à livres sur le Vieux-Port et décide un beau matin de tenir aussi son journal : « Je sais, ça fait un peu ado, pourtant je n'en suis plus une depuis longtemps, mon fils Adrien qui a onze ans et demi commence à avoir du duvet à la moustache !... Non, si j’ai décidé d’écrire mon journal, c’est à cause de ma vie. Elle est drôle ma vie. Il se passe toujours des choses bizarres et peut-être qu’en l’écrivant je vais comprendre, parce que là, tel que c’est, elle m’échappe un peu »…

 

Chronique de Platinegirl :

J'ai découvert "Le Journal de Monalisa" de Agnès Olive via un dossier de presse reçu dans ma boite mail. On y décrivait ce roman à la couverture colorée comme étant le récit d'une Bridget Jones marseillaise, il ne m'en a pas fallu plus pour demander à le lire !

Je trouve que la comparaison avec Bridget Jones est bien choisie : Monalisa est une célibataire rêveuse, qui aime raconter sa vie par écrit. Son journal paraît fouilli au premiers abords, mais cela rend son personnage encore plus réaliste : elle écrit pour elle, elle n'est pas là pour narrer son histoire dans les règles de l'art ! Je vous rassure tout de suite, la comparaison avec Bridget Jones s'arrête là, ce n'est pas un copié-collé du scénario, des personnages... En effet, Monalisa est une mère de famille, elle vit à Marseille (je dirais même qu'elle vit Marseille dans cette ville à une part super importante dans le récit - au point de me donner envie d'y aller un de ces quatres ! ), et elle n'a pas de kilos en trop comme Bridget.

Franchement, j'ai eu peur au début de ne pas accrocher à cette histoire car l'héroïne est maman (difficile pour moi de me projeter dans cet état-là), mais, en fait, elle est quand même assez jeune dans sa tête, peut-être, voire sûrement, trop naïve pour son âge. Disons qu'elle n'est pas très mature dans ses pensées, dans ses comportements... et que cela la rend plus intéressante à mes yeux.

En tout cas, j'ai dévoré ce roman français en moins de deux, j'ai beaucoup rigolé devant les situations cocasses, les jeux de mots et la façon de parler (j'étais à deux doigts d'entendre un accent marseillais dans ma tête ! )... La fin de ce premier tome, A livre ouvert, est certes un poil tirée par les cheveux, mais elle a le mérite de donner envie de lire immédiatement la suite ! D'ailleurs, la suite, on en parlera la semaine prochaine si vous le voulez bien !

 

A Livre ouvert

Le Journal de Monalisa, tome 1

Agnès Olive

CreateSpace Independent Publishing Platform (auto-édition)

218 pages

9,98 euros.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 12/10/2015