Alice, tome 2: Alice et le prince barbant, de Cristina Alonso

 

Quatrième de couverture:

Quadras, botox et sex-appeal

Alice, la quarantaine fracassante, a enfin accepté son âge. « Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort »… Tu parles ! François, son mari, sa boussole, se détraque à son tour. Et s’il n’y avait que lui : l’épidémie gagne leurs amis. Tous sont pris d’une furieuse envie de repartir à zéro.
Coming out à la pelle, divorce-parties noyées dans le champagne, petits derniers pour la route, mariages improbables, liaisons fatales : la course au bonheur s’accélère. Et l’irrésistible Alice essaie, tant bien que mal, de garder la tête froide face aux tentations…

 

Chronique de Platinegirl:

 

Ceci est le second tome de la série Alice de Cristina Alonso. Je ne le savais pas avant d'entamer le livre et cela ne m'a que peu dérangée donc vous pouvez le lire en premier si cela vous chante! Maintenant que je l'ai fini, j'ai personnellement rajouté la premier tome (Alice au pays des trop vieilles) à ma liste, vous saurez vite pourquoi dans cette chronique!

 

Commençons par l'objet-livre, si vous le voulez bien. C'est une première édition parue en début d'été 2011 en format broché. Il est finalement assez léger pour un "gros" livre et peu volumineux du fait de ses 200 pages. Je l'ai dévoré en deux-temps trois-mouvements mais il est resté intact, preuve de sa grande qualité.

Sa couverture me laisse sur un avis mitigé: certes, elle est colorée et assez moderne, mais j'avoue ne pas trop aimer le style de coups de crayon de l'illustratrice. Cela fait trop "dessins pour femmes mûres" que la jeunette que je suis!

 

L'histoire débute par un petit résumé d'Alice par rapport à sa vie, ce qui permet de (re)découvrir ce qu'il s'est passé de beau pour elle dans le premier tome. Je trouve cette façon de faire très sympathique car elle ravive la mémoire de ceux qui l'ont lu, fait découvrir l'héroïne et ses galères aux autres, tout en mettant de suite l'ambiance. Le côté "liste synthétique" de cette présentation est parfait pour ce roman qui ne s'encombre pas de descriptions lourdes et de passages à vide: les chapitres sont très courts et se lisent vite, et, surtout, il se passe toujours quelque chose dans chacun d'eux!

Dans ce roman, Alice devra affronter la crise de la quarantaine de son mari et cela ne sera pas de tout repos pour elle comme pour lui. Je ne vous en dis pas plus sur le contenu, si ce n'est que le rythme du récit est trépidant et que je n'ai pas été au bout de mes surprises avec des rebondissements et une fin particulièrement peu attendue dans ce type de roman de genre assez chick lit.

 

L'écriture de Cristina Alonso est fluide et distrayante. Elle est au goût du jour autant pour le vocabulaire des ados d'Alice que pour elle. J'ai beaucoup apprécié les références à la culture actuelle des femmes d'aujourd'hui. Mais pas autant que l'humour qui règne dans ce roman! J'éclatais parfois de rire toute seule, pendant ma lecture, un vrai bonheur pour moi qui ne craque que rarement de la sorte!

 

Alice et le prince barbant est un roman parfait pour cet été. Il saura vous distraire et vous détendre sur la plage (ou au coin du feu). A réserver aux femmes de tous âges. Et à déguster sans modération!

 

 

Alice et le prince barbant

Série Alice, tome 2

Cristina Alonso

Albin Michel

224 pages

16 euros

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 22/03/2013