Ames de Verre 1 : Âmes de Verre, de Anthelme Hauchecorne

couverture ames de verre anthelme hauchecorne éditions midgard tome 1

Quatrième de Couverture :

Ce livre vous attendait. Il était écrit que vous feriez sa connaissance. Car peut-être êtes-vous, à votre insu, un(e) Éveillé(e). Auquel cas, vous êtes en grand danger. Les rues de cette ville ne sont pas sûres. Pour vous, moins que pour tout autre. Car les Streums rôdent, à l’affût d’une âme à briser. Je ne vous mentirai pas : vos options ne sont pas légion. Votre meilleure chance de survie gît selon toute probabilité entre ces pages. Qui sont les Streums, demanderez ? Pourquoi convoitent-ils les fragments du Requiem du Dehors ? Quel avantage espèrent-ils retirer de cette partition funeste ? Si vous ignorez les réponses à ces questions, vous vous trouvez alors face à un choix. Pour lequel il est de mon devoir de vous aiguiller... Souhaitez-vous rejoindre la Vigie, risquer votre vie et sans doute plus encore, dans une lutte désespérée pour déjouer les intrigues du Sidh ? Ou bien demeurer parmi le troupeau des Dormeurs, à jamais ? Pareille aventure ne se présente qu’une fois. Sachez la saisir. Enki, enquêteur et logicien de la Vigie 

Présentation de l'auteur :

Il court des légendes urbaines au sujet des souterrains de la ville de Lille. Un conflit secret agite cette métropole, pieuvre de béton étalée dans les plaines de Flandres. Une étrange guérilla oppose les Éveillés, humains doués de double vue, aux Daedalos, créatures magiques moyenâgeuses et machiavéliques. 
Deux héros improbables, un enseignant cynique et une punk portée sur l’ultraviolence, sont happés par une enquête occulte. 
Déjà, les meurtres se succèdent, sacrifices destinés à recomposer la partition d’une musique d’épouvante… 
 
Âmes de verre vous invite à pénétrer les coulisses d’un univers halluciné, hallucinant, fusion de références rock’n’roll et de mythologie celte, à la croisée de Clive Barker et de Neil Gaiman.

Chronique de Ceinwèn

J'ai fait la rencontre de l'auteur à travers son recueil Baroque'n'Roll que j'avais adoré. Lorsque j'ai su qu'il sortait ce roman, je me suis immédiatement douté qu'il reprendrait ce style si particulier du mythe urbain et que je le prendrai. 

Âmes de Verre est un roman dense et très particulier. Sa présentation même en fait un roman à part : l'histoire est en effet entrecoupée de morceaux du Codex Metropolis. Ce Codex est un ensemble disparate traitant de foi, de biologie, de tactiques et plus largement d'expériences. Ces passages, bien qu'hachant un peu le récit, permettent d'approfondir la mythologie de l'auteur et de mieux faire appréhender au lecteur l'univers du roman. Il est évident que si l'auteur avait incorporé tous ces détails à l'histoire principale, cela aurait été au prix de digressions importantes et il est fort probable également que le récit aurait été trop dilué. 

L'intrigue, elle, est plus difficile à appréhender que la mythologie inventée par l'auteur. En effet ce dernier use de ruse pour égarer l'instinct du lecteur jusqu'aux toutes dernières pages. Les mensonges, la trahison et la duplicité sont monnaie courante au point qu'on ne sait plus que croire. Au fil des pages, les personnages "importants" se précisent et on appréhende lentement l'ensemble de l’intrigue mais c'est une construction patiente et complexe. On se demande longtemps ce qu'est le Requiem du Dehors et quelles sont les motivations de celui qui semble le regrouper. Différentes factions s'affrontent sans jamais dévoiler clairement leur jeu. Tout d'abord la Vigie, ensemble d’Éveillés s'auto-proclamant défenseurs, puis un professeur d'histoire qui a de sombres motivations et un goût prononcé pour la vengeance ainsi que de mystérieux personnages neutres, mais surement plus informés qu'ils ne le laissent croire.

La mythologie elle est complexe également, mais bien maitrisée. Mélange de légendes urbaines et de mythologie depuis longtemps oubliée, l'auteur a réussi à créer tout un monde et des races étrangères avec un certain brio. Les Streums sont un mélange batard de Sidhe et des vices de l'homme fait chair. Se nourrisant au dépend de l'humanité, ils sont étranger à notre monde, leur façon même de penser nous est étrangère. La Vigie cherche à les éliminer tous sans distinction, mais il est possible que les Streums soient bien plus qu'un simple ensemble à abattre à vue.

Le style quant à lui est semblable à celui du recueil, un cran au dessus. Un mélange de description poétiques, de métaphores originales et particulières, des envolées lyriques entremêlées de langage cru et parfois vulgaire. C'est un mélange atypique qui surprendra au premier abord mais correspond parfaitement bien à l'atmosphère générale du roman. Soyez prévenu, ce n'est pas un roman pour enfant de choeur. 


Âmes de Verre

Âmes de Verre tome 1

Anthelme Hauchecorne

Edition Midgard

650 pages

18 €

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 07/04/2013