Abraham Lincoln, chasseur de vampires, de Seth Graham-Smith

Quatrième de couverture :

 

Dans un chalet, Abraham Lincoln, neuf ans, était agenouillé au chevet de sa mère.

— Mon tout petit… soupira-telle avant de rendre l'âme.

Ce n'est que plus tard qu'Abraham, endeuillé, apprendra que le mal funeste ayant emporté sa mère était l'œuvre d'un vampire…

Dès lors, il jura de consacrer sa vie à poursuivre un seul et unique objectif: exterminer tous les vampires. Grâce à sa stature légendaire, à sa force et à sa maîtrise de la hache, le jeune Lincoln s'engage sur le chemin de la vengeance, qui le mènera jusqu'à la Maison Blanche.

Si Abraham Lincoln est mondialement connu pour avoir sauvé l'Union et libéré des millions d'esclaves, sa lutte sans merci contre les morts-vivants est demeurée secrète pendant presque deux cents ans, jusqu'à ce que Seth Grahame-Smith ne tombe sur Le Journal Secret d'Abraham Lincoln. À l'aide de ce journal, Seth reconstitue la véritable histoire du plus grand président américain, dans un style biographique digne d’un David McCullough. Pour la première fois, il révèle la vérité cachée derrière la guerre de Sécession, ainsi que le rôle des vampires dans l'édification, l'essor et la quasi-chute des États-Unis d'Amérique.

 

Chronique d'Archessia :

Un jeune homme travaille dans la petite boutique d'une ville tout aussi insignifiante. Son quotidien est fait des allées et venues des clients et des idées avortées de romans qu'il a depuis des années, sans jamais réussir à aller au bout d'un projet.

Un jour, un client habitué à l'établissement s'attarde sur les lieux et discute avec lui. Des heures vont s'écouler simplement, où le vendeur se livrera comme jamais il ne l'a fait auparavant, sans qu'il n'arrive à comprendre d'où lui vient cette confiance ...

Le client reviendra plus tard, lui déposer une lettre et un carton remplis de carnets. Dans la lettre, un avertissement. Dans les cartons, des journaux intimes. Ceux d'Abraham Lincoln, Président des Etats Unis d'Amérique.

Et un des meilleurs chasseurs de vampires que l'Amérique ait connus.

Bon, déjà, sérieusement, qui peut résister à un pitch pareil ?  http://fdata.over-blog.com/pics/smiles/icon_biggrin.gif

Pas moi en tout cas, et j'ai engloutis ce livre avec un plaisir toujours plus grand au fil des pages.

Premièrement, j'ai beaucoup aimé son introduction, se déroulant à notre époque et contenant une ambiance pleine de mystères. On tâtonne, on ne sait pas trop dans quoi on se lance, ce que nous prépare l'histoire ...

Mais une fois que le premier journal intime d'Abraham ouvert, on est entraîné instantanément dans une spirale historique-horrifique-comique-dramatique à s'en pourlécher les babines.

On découvre d'abord Abe, l'enfant, qui vit avec sa famille à la campagne, à l'époque où les terres s'achetaient et se revendaient à quiconque pouvaient s'offrir un lopin de terre et était capable de le travailler.

Une enfance ordinaire au début, qui tournera vite au cauchemar avec la mort de sa mère et la découverte abominable de l'existence de créatures du diable : les vampires.

A partir de ce moment-là, le but que ce fixe Abraham est tout simplement de vouer sa vie à l'extermination de cette engeance du démon.

Entraînement à manier sa fidèle hache pour tuer, confection d'armes spéciales anti-vampires, apprentissage de la traque ... Ces leçons seront longues et éprouvantes, mais jamais il ne lâchera son objectif des yeux. Même quand il se rendra compte que, et bien, les vampires, ça ne court pas non plus les routes de campagne. Il trouvera une aide, un soutient, et une source d'informations insoupçonnée chez l'un d'eux ...

Abraham est dépeint comme quelqu'un de bon, de généreux, de courageux, d'obstiné, de blessé, de drôle, de cultivé et de curieux. Tant de caractéristiques qui ont marquées des millions de personnes lors de sa présidence, mais qui feront de lui le chasseur de vampires efficace dépeint dans ce roman.

Honnêtement, à part son nom, je ne connaissais rien d’Abe Lincoln, mais je ne m'attendais vraiment pas à ressentir un tel attachement pour un ancien président américain. Ce fut pourtant le cas ici, grâce surtout à la narration, partagée entre les extraits des journaux intimes d’Abe, et des notes explicatives du jeune employé de supérette qui retranscrit cette singulière biographie.

Sa vie sera parcourue de rencontres belles ou dangereuses, mais toutes incroyables. C'est d'ailleurs en souriant que je reconnaissais l'un ou l'autre nom connu au détour d'un chapitre, partageant pendant un bref instant un épisode de la vie si singulière de Abraham.

C'est une lecture incroyablement divertissante, qui nous montre une facette de l'histoire américaine inconnue, peuplée de vampires sanguinaires. Ils seront là constamment, dans l'ombre, donnant des explications à de nombreux meurtres et disparitions, à l'esclavage et même à la guerre de Sécession.

Une aventure humaine et fantastique, pleine d'horreur et d'humour, où la réalité flirte allégrement avec la fiction avec tellement d'habileté que ça en devient étourdissant.

Indéniablement un coup de cœur que je recommande au plus grand nombre ! ♥

 

Abraham Lincoln, chasseur de vampires

Seth Grahame-Smith

Editions Eclipse

400 pages

18 €

Commentaires (2)

Jacaranda
Je n'ai pas vu le film mais la lecture du roman me tente bien :)
Puis ensuite le film je pense ^^
Aurore
  • 2. Aurore | 28/06/2012
Il me semble que le film sort prochainement et j'avais envie de le voir !
Cette chronique me donne aussi envie de lire le livre ! ^^

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 21/01/2016