Carmilla, de Sheridan Le Farnu

 

 

Quatrième de couverture :

 Dans un château de la lointaine Styrie, au début du XIXe siècle, vit une jeune fille solitaire et maladive.
Lorsque surgit d'un attelage accidenté près du vieux pont gothique la silhouette ravissante de Carmilla, une vie nouvelle commence pour l'héroïne. Une étrange maladie se répand dans la région, tandis qu'une inquiétante torpeur s'empare de celle qui bientôt ne peut plus résister à la séduction de Carmilla... Un amour ineffable grandit entre les deux créatures, la prédatrice et sa proie, associées à tout jamais " par la plus bizarre maladie qui eût affligé un être humain ". Métaphore implacable de l'amour interdit, Carmilla envoûte jusqu'à la dernière ligne... jusqu'à la dernière goutte de sang !

 

Chronique de Sybille 

La toute première chose que j'ai retenu ce livre (et je suppose que vous comprenez pourquoi), c'est la couverture !! Elle me fait froid dans le dos à chaque fois que je la vois...bien évidemment, la couverture va avec le reste du récit, sinon, ce ne serait pas drôle ! cette petite nouvelle m'a beaucoup plu, déjà parce qu'elle est courte et donc le récit ne traîne pas en longueur, on découvre au fur à mesure Carmilla. L'histoire en elle même est originale, recherchée, et ponctuée de suspense.

L'atmosphère est pesante, particulière, parfois même effrayante et on s'imagine parfaitement le cadre de l'histoire : la fôret, une demeure perdue dans la campagne, le début du siècle, bref...une histoire digne de Dracula. Ce qui m'a vraiment étonné, c'est de savoir que cette petite histoire est en fait née avant le célèbrissime Compte Dracula ! Du coup, il faut dire que l'auteur a une imagination débordante et un vrai talent pour ce qui est du suspense...Le style de l'auteur est vraiment très agréable à lire, il nous entraîne dans les profondeurs de la Styrie sans aucun soucis (ou presque aucun) et cette histoire devient rapidement une obsession, on veut à tout prix connaître la vérité !

Le seul petit bémol qui m'a dérangé pendant ma lecture, c'est que parfois malgré le suspense qu'on trouve dans le récit, on ne peut pas s'empêcher de savoir ce qui va se passer...L'histoire est parfois un peu prévisible, mais je vous conseille tout de même de vous laisser porter par Sheridan le Fanu dans les profondeurs machiavéliques de la Styrie, vous ne serez pas déçu du voyage, rassurez vous !

 

Carmilla

Sheridan Le Fanu

Le livre de Poche

1,90 euros

124 pages

 

 

Sybille

Commentaires (2)

Byam Jinx Oxymoron
  • 1. Byam Jinx Oxymoron (site web) | 11/06/2014
Le terme Bit-lit est tellement connoté par Twilight , dont le vampire est prude au possible - le vampire est par essence une figure sexuelle et sensuelle - que j'ai du mal à voir Carmilla y être associée - si je me souviens bien de ma lecture, Carmilla est particulièrement sensuelle avec Laura.
Ce serait comme dire que les fresques picturales de Lascaux sont une BD - on sait que ça s'en rapproche, mais on sait aussi très bien que ce n'est pas du tout la même chose. Carmilla, ça ressemble à de la Bit-lit mais c'est bien de la littérature Gothique.

Remarque à part. Pour un lecteur du 21ème siècle qui associe par automatisme deux petites blessures à la gorge au vampire, en effet, la trame est prévisible. Le lecteur d'aujourd'hui reconnaît le vampire presque au premier premier poil hérissé dans la nuque.
C'est loin d'être le cas pour le lecteur contemporain de Le Fanu. D'ailleurs, c'est une des raisons pour lesquelles je n'aime pas du tout la couverture actuelle de la nouvelle. L'histoire est tout en suggestion, en suspens et en sensualité. Carmilla est effrayante de par sa mystérieuse beauté, la couverture fait fi de tout ça et la rend juste terrifiante. C'est dommage.

Je ne me suis pas risquée à lire la nouvelle en français, j'ai peur qu'elle ne perde le charme si particulier que je lui ai trouvé en la lisant en anglais.

Une lecture que je conseillerai également donc, mais en anglais et en oubliant la couverture moderne ^^"
Pantin
  • 2. Pantin | 01/12/2012
Je ne trouve pas que Carmilla c'est de la bit-lit, mais plus du fantastique ou "roman gothique" ;)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 28/09/2014