Damnés, de Chuck Palahniuk

Quatrième de couverture:

Madison, 13 ans, est la fille d'une star du cinéma et d'un producteur milliardaire. Élevée dans la religion du fun et de la culture pop, elle passe un Noël ennuyeux seule dans son pensionnat en Suisse, tandis que ses parents se consacrent à leurs projets professionnels et à l'adoption d'orphelins du tiers-monde. Mais un événement inattendu va venir illuminer ses vacances : sa mort subite. Débarquée en enfer, elle y fait la connaissance d'une bande de jeunes marginaux, une jolie fille, un sportif, un geek et un rocker, soit la version Six Feet Under de Breakfast Club. Alors qu'elle se lance dans l'exploration de ce nouvel environnement, qui lui réserve de multiples surprises, Madison se remémore sa courte existence pour essayer de comprendre ce qui a bien pu la mener à la damnation. Pour découvrir, aussi, les raisons de sa mort. En enfer, vous ne pouvez pas faire un pas sans bousculer quelqu'un de célèbre : Marilyn Monroe, James Dean, Susan Sontag. River Phoenix, Kurt Cobain. John Lennon, Jimi Hendrix, Jim Morrison, Janis Joplin. Un Woodstock permanent. Mais si l'enfer est pavé de bonnes intentions, la prose de Chuck Palahniuk ne l'est pas. Et le royaume de Satan qu'il décrit, frappé de tous les vices imaginables et de quelques-uns imaginés pour l'occasion, comme celui consistant à torturer les damnés en leur projetant en boucle Le Patient anglais, n'est rien comparé à son portrait ultradécapant du show-biz et des hautes sphères de notre société.

Chronique de Fiona:

Merci aux Editions Sonatine.

Le résumé de ce roman m'a intrigué, et c'est la raison prncipale pour laquelle je l'ai choisi. Je ne connaisais pas l'auteur et n'avais jamais entendu parler de lui, mais le pitch de cette histoire m'a intriguée.

Je dois dire que je ne m'attendais pas du tout au résultat final. Nous découvrons l'histoire au travers des yeux de Madison, 13 ans, mais mature pour son age, qui est décédée. Celle-ci nous fais voir le monde tel qu'elle le voit, et de façon très (trop) cynique. Car Madison nous parle depuis l'Enfer! Et elle le decrit avec force détails et opinions très personnelles. Nous apprennons pourquoi et comment elle est passé de vie à trépas. Et surtout à quoi ressemble l'arrivée et la vie en Enfer.

Je dois avouer que le début de ce roman ne m'a pas vraiment plu. Je n'ai pas aimé la façon dont l'héroine s'exprime. Alors oui, elle est énérvée d'être décédée, et c'est excusable, mais son style est vraiment énervant. Cela s'améliore en avançant dans la lecture, car on ne parle plus de ses sentiments personnels, mais de ses aventures dans l'au delà.

Le problème de ce roman est que l’héroïne ne m'a pas du tout paru attachante. Peut-être est-ce fait exprès, car c'est le profil de la fille de star, blasée, revenue de tout et manquant d'amour. Mais c'est assez déplaisant quand le personnage principal ne vous intéresse pas.

J'ai tout de même apprécié le scénario, la vision particulière de l'Enfer de l'auteur, ainsi que les personnages secondaires.

Je recommande donc ce roman particulier aux personnes qui ont apprécié l'Enfer de Dante et les livres décalés!

 

Damnés

Chuck Palahniuk

Sonatine

289 Pages

17.00€

 

Chroniques de Fiona

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau