Deathless Days, de Lucas Legendre

Image html 1

Quatrième de couverture :

D., alias Azraël, est l’archange de la mort. Son job, c’est de séparer l’âme du corps des humains pour leur permettre de rejoindre l’au-delà, au moyen de sa faux. Jusqu’au jour où un mystérieux voleur la lui pique, alors qu’il est encore certainement trop occupé à cuver pour faire attention à ses affaires.

Gros problème : sans la Faux, les hommes ne peuvent plus mourir. Et, faute de mieux, des hordes de Deathless, des Sans-Mort, âmes errantes enchaînées à leur corps, sont acheminées jusqu’en enfer. D. est super mal et passe un mauvais quart d’heure au conseil des archanges. Car sans être totalement rabat-joie, Dieu n’est pas non plus le roi de la déconne, à qui on peut expliquer tout de go un truc pareil. De toute façon pas la peine de lui expliquer, il sait déjà tout, non ?

Il sait, par exemple, que dans sept jours les Deathless seront trop nombreux pour être tous contenus sous terre et que, si les négociations entre anges et démons tournent court, le paradis déclarera la guerre à l’enfer. Sept jours durant lesquels D., condamné à mort en cas d’échec, tentera par tous les moyens de retrouver celui qui a volé sa faux et de comprendre la raison d’un tel acte. Sept jours avant qu’il ne soit trop tard, avant que l’équilibre du monde ne vole en éclats et que l’humanité entière ne passe aux mains de Satan. On dit qu’il vaut mieux s’adresser à Dieu qu’à ses saints, mais là, pas sûr…

Avec Deathless Days, son premier roman, Lucas Legendre signe un thriller biblique haletant, érudit et à l’humour décapant comme de l’acide.

Chronique de Sabbata :

Des trois romans publiés aux éditions La Bourdonnaye, celui-ci est de loin mon préféré ! Rien que le sujet est tordant, mais alors l’histoire toute entière, l’écriture, la façon d’amener le suspense et cette course poursuite pour retrouver La Faux… je me suis régalée !

Dès les premières pages, nous sommes plongés dans une atmosphère particulière, nous allons dans le vif du sujet. Azraël a perdu sa Faux. Que va-t-il faire dès qu’il est au courant ? Il va boire ! Les décisions et les faits des personnages présents dans ce roman sont très surprenant, sans pour autant tomber dans la faciliter. C’est très bien dosé, si bien qu’on suit l’histoire sans tiquer. Surnommé D., cet archange va recevoir l’aide des deux camps pour retrouver son bien, en essayant de ne pas s’allier directement à Sam, le premier ange qui a trahi Dieu, tout en le gardant sous le coude pour ne pas partir à l’aveuglette.

Les chapitres sont découpés en journée, heureusement, il y a parfois des pauses pour qu’on puisse stopper quand il le faut l’histoire, mais honnêtement, quand vous avez le temps de lire, les chapitres défilent très rapidement. C’est même parfois frustrant de devoir arrêter sa lecture pour faire autre chose, travailler par exemple.

Le dénouement final est explosif. Sincèrement, je me suis doutée du pourquoi du comment, qui est réellement derrière tout cela, mais ce qui est génial, c’est que le plan conçu pour voler la Faux fait partie d’un plan encore plus vaste. Au final, les gagnants sont aussi perdants d’un certain point de vue, tout le monde gagne et perd quelque chose.

Je suis presque déçue d’avoir fini le livre car ce fut une réussite. Le sujet est super, la mise en place de l’histoire aussi, je n’ai même pas de bémol à mettre. Dans ces cas-là, on ne peut que dire : « chapeau bas l’artiste » et ce roman monte directement dans mes coups de cœur de cette année. Bravo à Lucas Legendre, j’ai passé un très bon moment de lecture et j’espère en découvrir d’autres avec lui par la suite.

 

Deathless Days

Lucas Legendre

La Bourdonnaye

Fantastique/Horreur

342 pages

21,30€

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 24/06/2015