Galilée, de Clive Barker

 

41o5 w04tml sx319 bo1 204 203 200

Quatrième de couverture :

Depuis la guerre de Sécession jusqu' à aujourd hui, les Geary et les Barbarossa, deux familles comptant parmi les plus puissantes d' Amérique, n' ont cessé de rivaliser entre elles. Lorsqu 'une simple jeune femme se retrouve prise entre leurs feux, devenue l'objet de passions ennemies et ayant découvert les secrets inavouables de ces dynasties, leur destin va changer à jamais.
Une histoire d' amour sulfureuse et interdite, au coeur d' une fresque décadente retraçant l' histoire de l 'Amérique, où le réalisme se mêle à la magie.

 

Chronique de Fiona :

Voilà un roman de Clive Barker qui ne ressemble pas aux autres. Pour les habitués et fans du style très gore et horreur de l'auteur, ce livre se distingue clairement et fait office d'extraterrestre.

En effet, ici l'ensemble n'a rien d'horrifique, pas de monstres, ni d'atrocités, mais plutôt du surnaturel, du mystère, et une histoire de famille. Rassurez vous malgré tout, Clive Barker se montre sous un nouveau jour et cela n'a rien de désagréable. Pour ma part, je reste agréablement surprise, car pour être honnête je m'attendais à me trouver propulsée dans son univers habituel, peuplé de monstres sanglants.

L'auteur nous raconte ici l'histoire et le destin de deux familles les plus puissantes, les Geary et les Barbarossa. Les uns issus de la haute société, milliardaires et clan inébranlable, et la seconde, puissante d'une façon très différente. Césaria et Nicodemus Barbarossa, foulant cette terre depuis les temps antiques, et leurs enfants, Galilée, Zabrina, Marietta et Luman, eux aussi présents depuis des siècles.

Le narrateur et auteur de cet ouvrage se présente sous les traits de Maddox, fils illégitime de Nicodemus et élevé par ce dernier et sa femme Césaria dans leur demeure ancestrale: "L'Enfant". Maddox, handicapé, veuf et bâtard au sein d'une famille qui aime à se considérer divine, sera celui qui choisira de raconter leur histoire, avant qu'ils ne s'éteignent tous.

De quelle façon les deux familles si différentes sont-elles liées depuis toujours? Quels secrets enfouis depuis des millénaires attendent d'être dévoilés?

Pour être honnête, il y à dans ce roman comme un air de ressemblance avec la saga des Mayfair de Anne Rice. J'ai adoré le mélange entre l'histoire des familles pure et dure et les épisodes qui les entrecoupent, où Maddox nous parle de lui, des répercussions de l'écriture de ce roman sur les habitants de L'Enfant, et du moment présent.

Les points négatifs pour ma part, est que l'auteur (Maddox) se lance dans une histoire sur une famille qu'il ne connait pas réellement lui-même, et découvre avec nous qu'il s'est lancé dans une entreprise fastidieuse et qui remonte bien top loin pour ne pas se perdre en cours.

Effet voulu par Clive Barker, qui l'exprime via son narrateur, mais qui m'a laissé sur une sensation de frustration, car oui Cesaria et Nicodemus sont des êtres mystérieux et on ne résume pas une vie remontant de l'antiquité en un ouvrage, mais je n'en suis pas moins désolée de ne pas avoir eu de réponses sur tellement de sujets...

Un excellent roman, mais qui soulève autant de questions qu'il n'en répond et qui aurait mérité une suite ou d'être divisé en deux parties afin de satisfaire ma curiosité sur cette famille.

 

Galilée

Clive Barker

Bragelonne

Fantastique / Horreur

669 Pages

25€

 

Chroniques de Fiona

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 05/08/2016