Histoires bizarres de gens dits normaux, de Marie de Saint Jean

histoires.jpg

Quatrième de couverture

Une histoire corse, ou comment une adolescente décrypte le mystère de la disparition de sa sœur; les membres d’une chorale qui meurent étrangement les uns après les autres; le procès d’un loup triste ou le Petit Chaperon rouge revisité; un miroir qui assiste à la destinée de deux familles de la Terreur à nos jours, et comment la beauté d’un cadavre peut faire d’un innocent un coupable.
Gravité, quotidien et surnaturel se conjuguent au fil d’un recueil nourri d’humour noir. Amusantes, cyniques, parfois subversives, ces "Histoires bizarres de gens dits normaux" décèlent la fausse note chez chacun d’entre nous pour offrir une partition surprenante où le second degré joue les chefs d’orchestre.

Chronique de Garlon

Je vous présente un nouveau recueil de nouvelles : Histoires bizarres de gens dits normaux.
 
Le titre du recueil m’avait vraiment attiré, tout comme la quatrième de couverture, qui est assez accrochante.
 
Mais j’avoue que, après la lecture, beaucoup de nouvelles ne m’ont pas vraiment intéressé, et pour les autres, j’ai bien aimé, mais sans plus.

Certaines nouvelles sont vraiment bien travaillées, et originale.
Les fins ne sont pas vraiment toutes prévisibles, et cela est assez positif, pouvant parfois surprendre le lecteur. Mais, dans la majorité des cas, on devine quand même assez aisément les choses, ou bien j’ai parfois trouvé certaines fins assez “baclées”, manquant un peu de travail, et ressemblant donc plus à une échapatoire pour trouver une note permettant de terminer l’histoire qu’à une fin bien construite.
Mais cela n’a pas empêché l’auteur d’inclure à ses histoires, et ses fins en particulier, des éléments relevant d’aspects beaucoup plus philosophiques, de critique de la société, parfois claires, d’autres fois plus dissimulées, mais en tout les cas montrant une critique vraiment très intéressante. C’est ici ce que j’ai trouvé comme étant l’aspect le plus positif de ce livre.

J’ai trouvé que certaines nouvelles avaient un aspect beaucoup trop “banal” que pour être réellement intéressantes à lire, du moins à mon sens. En effet, il m’a semblé plus d’une fois avoir une impression de déjà lu, les histoires étant parfois trop simplistes et n’ayant pas d’aspect accrocheur et passionnant.

Le style de l’auteur, quant à lui, est assez fluide et agréable à lire, et il permet de bien intégrer les histoires, d’être plongé dedans malgré les aspect négatifs relevés plus haut, et également de bien pouvoir assimiler les divers aspect critiques relevés par l’auteur.

En bref, cette assez courte chronique parle d’un recueil dont certaines nouvelles sont intéressantes et originale, mais dont la plupart ont une fin facilement décelable ou trop facile. Une critique de la société vraiment bienvenue est intégrée au nouvel et donne un aspect vraiment très intéressant au livre, malgré des histoires que j’ai trouvé souvent trop simplistes. Le style de l’auteur, fluide et agréable, permet de bien se plonger dans l’histoire.

C’est donc un livre qui ne m’a pas énormément plû, mais qui a malgré tout certains aspects positifs intéressant à découvrir.

 

Histoires bizarres de gens dits normaux

Marie de Saint Jean

Société des écrivains

74 pages

11 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau