L'Antre des Sorciers, Anthologie

antre.jpg

Quatrième de couverture

Des maléfices comme des beaux-arts…
Une ronde fantastique de sortilèges...
Une sarabande nourrie de mystère et de légendes...
Une succession magique d'où émergent les songes enfouis de nos désirs les plus secrets...

Après le succès de ses précédents concours de nouvelles, qui ont fait l'objet des recueils Dieu reconnaîtra les siens et Histoires d'Eau, la Mairie de Chalabre réitère avec un nouveau concours sur le thème de LA SORCELLERIE, permettant ainsi à des auteurs débutants ou peu connus de tenter leur chance.

Découvrez tour à tour la vengeance d'une sorcière injustement brûlée vive, les maléfices contenus dans la page déchirée d'un livre maudit, la déclaration d'amour d'un sourcier à une sorcière, les souvenirs d'effrayantes rencontres au sein de forêts centenaires, les rites maléfiques de ceux qui vivent sur la face obscure et cachée du monde... les Sorciers!

19 nouvelles fantastiques par Arnot, Sylvie Bages, Pascale Basselier,
Jean-Marie Calvet, Christophe Derouault, Even, Frédéric Gaillard, Sylvie Geoffray, Jean-Marc Gilbert, Véronique Goossens, Yannick Guerveno, Gregory Hirson, Tom Khefif, Jérôme Picot. Valérie Simon, Pierrette Tournier, Valentin Vergès, Guy Vieilfault et Cécilia Goncalvez & Maïa Boulbet.

En collaboration avec le CONCOURS DE NOUVELLES
2012 de la MAIRIE DE CHALABRE.

Chronique de Garlon

Rivière Blanche et la Mairie de Chalabre se sont associés afin de lancer un concours de nouvelles qui a permis de donner le présent recueil. Le thème choisi cette année fut : La sorcellerie.
C’était donc l’occasion pour nombre d’auteurs débutants de la région de se faire connaitre du public francophone.

Nous voyons ici un grand nombre de nouvelles totalement différentes, dont le seul point commun est la sorcellerie. Diverses époques sont traitées, nous entendons parler de sorcières dans les bois à notre époque, de personnes brulées vives pour sorcellerie, de mages dans un univers de fantasy, de rêves, d’amour ou encore d’invocation de démons.

Etant donné qu’il y a un grand nombre de nouvelles, je ne vais pas commencer à parler de chacune d’entre elles, mais plutôt donner mon avis général sur le recueil.

J’ai trouvé que la qualité des récits était vraiment fort variable, et, malheureusement, il y en a beaucoup qui m’ont assez déçu.

Les histoires sont, la plupart du temps, assez originale et les thèmes traités sont vraiment très intéressants. On sent qu’il y a vraiment beaucoup d’idées dans les nouvelles, et cela est fort plaisant, car nous avons ainsi un recueil tout à fait original, et ainsi assez prenant.
Mais, malheureusement, j’ai trouvé qu’un certain nombre d’entre-elles n’étaient pas correctement exploitées. Ainsi, certaines nouvelles qui devraient, au vu de l’histoire, être plus axées sur l’action peuvent paraître un peu trop lentes, d’autres, dont l’histoire permet de créer de très bonnes choses au niveau des personnages, nous donne un certain éloignement avec eux, car ils ne sont pas assez travaillés, etc. Cela est assez dommage, car ça gâche, selon moi, le potentiel offert par l’originalité.

De plus, les styles d’écritures sont souvent assez maladroits, et les mots choisis ne sont pas toujours les plus appropriés. Mais cela, on peut facilement le pardonner, les auteurs commençant ici leur carrière.
Au niveau coquilles, par contre, c’est une autre histoire... Certaines nouvelles n’en ont presque pas, et ça a été un vrai plaisir de les lire, tandis que d’autres en contiennent un très grand nombre, ce qui rend la lecture ardue et ennuyeuse. Je pense notamment aux deux premiers prix : la première nouvelle a des virgules vraiment n’importe où, la ponctuation n’a au final pas grand chose de français et ça casse vraiment le sens des phrases. Pour la deuxième, ce sont surtout des fautes de français, souvent grossières, comme par exemple “s’en sans rendre compte” au lieu de “sans s’en rendre compte” (cette faute m’a pas mal choqué, j’avoue). Mais ces nouvelles ne sont pas les seules possédant un grand nombre de fautes...

Mais, bien que je cite pas mal de défauts, il ne faut surtout pas s’arrêter là, car l’anthologie comporte des nouvelles extrêmement bien travaillées qui sont d’une très grande qualité et que je ne peux que conseiller au lecteur. C’est notamment le cas de “Rencontre en Ombrie”, ma nouvelle préférée. L’histoire est assez simple tout en étant originale, et recèle un aspect fort addictif, et l’auteur écrit superbement bien. De plus, on pourrait qualifier les personnages de “vivants”, car ils sont fort proches du lecteur et attendrissants. L’émotion est également présente, et c’est d’ailleurs la nouvelle qui m’a le plus ému.
Et ce n’est là qu’un exemple, car plusieurs d’entre-elles sont vraiment très bien travaillées.

En bref, nous avons ici une anthologie de nouveaux auteurs qui comporte une grande maladresse, des idées originales mais mal exploitées et de nombreuses coquilles, mais qui cache également des perles entre ses pages, des histoires magnifiques qui valent vraiment la peine d’être découvertes et qui méritent à elles seules la lecture de ce livre.


L'Antre des Sorciers

Anthologie

Rivière Blanche

232 pages

17 €


Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau