Les Contes de l'Ombre, Anthologie

Contes

Quatrième de couverture

10 nouvelles dignes des contes noirs du XIXe siècle chers à Edgar Poe.

Des histoires qui vous feront frissonner, des histoires qui vous rappelleront l’enfant que vous étiez il y a encore quelques années, l’être inquiet qui regardait sous son lit de crainte de trouver un monstre. Des contes où les ombres abritent vos peurs les plus profondes.

Amor in Sempiternum de Nicolas Saintier
La Comptine de Xian Moriarty
La plume Noire de Nicolas Kempf
Le cysgodion de Gaëlle Dupille
Le pyramidion de Frédéric Bouix
Le Sauveur de Catherine Loiseau
Aliénation de Fanny Rieubon
L’Ankou de Yan Pernel
Le Bruit de Béatrice Ruffié Lacas
Le Beau Mariage de Henri Bé

Chronique de Garlon

Plongeons dans un nouveau recueil de nouvelles fantastique avec ce livre.

Je dirais que le recueil a, pour moi, une qualité moyenne.

En effet, il y a des nouvelles de qualité fort variables. Dans l’ensemble, les histoires apportent certains aspects originaux bienvenus qui nous plongent dans des univers fantastiques très bien pensés, voire dans de l’horreur qui prend aux tripes, accrochant le lecteur et le passionnant pour l’histoire. On plonge corps et âme dans les textes, et on va de découverte en découverte avec tous les écrits de ces auteurs qui ont de l’imagination à revendre. C’est, selon moi, le plus positif du livre, car ça fait qu’il vaut la peine d’être lu et apprécié.

Par contre, on pourra reprocher que, dans la plupart des cas, la façon dont les histoires sont lançées et suivies font un peu cliché, du déjà vu qui font que (et c’est véridique, je me suis fait la réflexion), quand on arrive à certaines “phrases clés” d’une histoire, on se dit “ça y est, les choses vont se précipiter”. Pourquoi ? Parce que c’est décrit de façon fort classique, faisant qu’on reconnait les phrases qui vont faire avancer les choses pour les avoir déjà vues dans tous les clichés du genre. Cela est vraiment dommage, car ça enlève la surprise que l’originalité des histoires pouvait créer et nous donne une impression de déjà vu qui n’aurait pas été là sinon.

Nous devons, à cela, ajouter qu’il y a malheureusement pas mal de coquilles dans le livre, certaines gênant la lecture voire faisant que quelques phrases ne sont tout simplement pas françaises.

La plupart des personnages pourront sembler assez ternes, même si quelques uns sont parfois beaucoup mieux travaillés. Cela a pour conséquence que l’on ne s’accroche pas vraiment à eux et qu’on les suit donc avec un certain détachement.

Bien entendu, je parle ici de façon assez générale, mais ce n’est pas le cas pour toutes les nouvelles, certaines n’ayant pas ces défauts et étant tout simplement fascinantes à lire.

En bref, nous avons un recueil de nouvelles qui, dans l’ensemble, nous présente des histoires fantastiques superbement pensées et très originales qui fascineront le lecteur, mais malheureusement agrémentées d’un style trop cliché, d’assez nombreuses coquilles et de personnages assez ternes.

Malgré ses quelques défauts, je vous invite quand même à lire le livre, l’originalité des histoires pouvant vraiment ravir les fans du genre.


Les Contes de l'Ombre

Anthologie

Lune écarlate

Fantastique

214 pages

6,49 € (numérique)


Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau