Les Evangiles écarlates, de Clive Barker

51tr4znfwpl sx319 bo1 204 203 200

Quatrième de couverture:

Cela fait des années que Harry D’Amour, détective de l’étrange et du surnaturel, habitué à affronter créatures magiques et malveillantes, lutte contre ses propres démons. Lorsqu’il met la main sur un artefact ancien - un cube-puzzle capable d’ouvrir un portail sur l’Enfer lui-même, des démons, véritables ceux-là, ne tardent pas à s’ajouter aux siens. Harry se retrouve bientôt entraîné dans un terrifiant jeu du chat et de la souris, à la fois sanglant, troublant et brillamment sophistiqué.

Chronique de Fiona:

Merci aux Editions Bragelonne de m’avoir permis de découvrir l’univers de Clive Barker.

Je dois avouer que j’ai craqué pour le visuel de la couverture de ce roman, et par le résumé, qui m’a fait très envie.Il faut préciser que ce roman est une suite de Hellraiser, et des Livres de sang. On retrouve les personnages principaux, Harry D’Amour et Pinhead, célèbres pour avoir été le sujet d’une adaptation cinématographique.

Je n’ai pas lu les romans précédents, mais ce n’est pas nécessaire pour saisir l’intrigue et appréhender les personnages. L’auteur nous glisse de subtiles indications sur leur histoire passée sans en dévoiler trop mais suffisamment pour que l’on puisse comprendre leur histoire. J’ai apprécié l’univers horrifique et gore de Clive Barker, la première scène nous plongeant directement dans le bain (de sang) sans prendre de gants. Un enfer glauque, puant, purulent de créatures immondes et tout droit sorties de son imagination fertile.

J’ai aimé l’ensemble du livre, mais je regrette cependant que le personnage principal ne soit pas plus charismatique, car je me suis plus intéressée à son ennemi, Pinhead, qu’à lui. L’histoire est un peu trop légère à mon gout, un voyage en Enfer afin de sauver une âme innocente, je trouve cela un peu cliché, bien que la façon dont cela soit traité soit intéressante et très détaillée.

Car c’est grâce aux descriptions fournies de Clive Barker que l’on peut se sentir immergé dans cet Enfer immonde. L’écriture est en effet agréable, détaillée, fluide et imagée, ce qui procure une lecture rapide et plaisant malgré le volume imposant du roman. La scène finale étant assez intéressante même si j’aurais aimé un combat entre les deux protagonistes.

Je le conseille donc aux amateurs d’horreur et de gore, fans de voyages sans espoir aux confins de l’Enfer. Mais vraiment pas pour les âmes sensibles!

 

Chroniques de Fiona

 

Les évangiles écarlates

Clive Barker

Bragelonne (20 Janvier 2016)

384 Pages

25€

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 01/04/2016