Miroirs d'ambre, de Denis Labbé

Quatrième de Couverture :

Une adolescente accompagnée dans sa fugue par sa poupée. Un enfant hyperactif transformé en zombie par des médicaments et un autre qui rêve grâce à une ardoise. Un prêtre tentant d’empêcher la destruction de la France et un templier qui a pour mission de faire échouer un voyage vers la lune. D’étranges êtres émaciés apparaissant dans un jardin et des androïdes de sève et de chair cherchant l’émancipation... Ces récits, souvent mordants, parfois grinçants, sont autant d’études de l’âme humaine et des travers de notre société. Passant du fantastique baroque à la terreur moderne, de l’uchronie à une anticipation humaniste, l’auteur place un miroir devant les yeux du lecteur afin qu’il saisisse ce qui se passe derrière son dos...

Chronique de Ceinwèn

Le Banquet

Nouvelle tragique, qui offre au lecteur une entrée surprenante et douce amère. On ne sait au final pas grand chose mais l'effet est saissisant. Un représentant d'un pays important culturellement parlant, invité à un dîner ? Classique ! Mais ce qui l'est moins, c'est la conclusion de ce banquet, très intriguante même pour ma part.

Plastic Doll

L'histoire d'une jeune fille mal dotée question famille. Son seul réconfort est une poupée un peu mal en point qui prendra au fil du temps les souffrances de la petite fille. Jusqu'à ce dénouement, ce retour au source, assez ahurissant. 

Les giacomettis

La nouvelle que j'ai peut être le moins aimé. Je ne l'ai peut-être pas comprise. C'est le récit de la bascule d'un homme, bien fait de tête, qui lentement devient l'ombre de lui-même.

La tour

Jusqu'au bout vous vous poserez la question : mais qu'est-ce que la Tour ?

Un peu de poussière sur tes lèvres

Conte un peu cruel ou les séducteurs impénitents sont punis à la hauteur de leurs crimes. 

L'enjoleuse joggeuse

Un conte qui mêle tradition et modernité, où la nature a établi un contrat avec une jeune femme. Vous n'aurez jamais autant aimé ne pas être sportif.

Masquarade

Semblable au premier conte, j'ai apprécié cette nouvelle sur le renouveau et la disparition. Comme la première nouvelle, j'aurai aimé en avoir plus.

Cereza

Malgré l'explication en début de texte, ou peut-être plutôt à cause d'elle, on a du mal à cerner où se situe la fascination et le trouble. Quelle est la part de folie et la part de cruauté ? Quelle justice ? En tout cas, une nouvelle qui se pose une nouvelle fois dans le milieu scolaire et qui écorche les hommes.

Frappe Préventive

Bourrée de références au cinéma et à ses acteurs, cette petite nouvelle m'a laissé perplexe car si elle est extrêmement bien construite je n'ai pas réellement saisi la fin, ce pourquoi et que du coup elle me laisse un petit goût d'inachevé.

L'Ardoise

Une ode à l'enfance, une ode au rêve et à la créativité. Un bel hommage, tendre et doux, cruel et triste.

J'entend battre ton pouls

curieux mélange entre mort et folie, avec toujours cette poésie qui rend la mélancolie inhérente au texte facilement perceptible.

La voie d'Amaterasu

Conte le plus évident, ou peut-être pas, il se situe en Asie à une époque reculée, quand les dieux et les déesses foulaient la terre. Un guerrier de la voie du sabre qui, par son sens de l'honneur, va se donner à une déesse pour l'éternité, manipulée par Amaterasu.

 

L'oeuf de Malachite

 

Contre drôle et curieux, j'ai passé un très bon moment avec celui-ci !

La Lune mord la queue du chat...et le chat s'en fout

Un titre comique et intriguant pour un monde qui est assez peu comique. Une fois de plus une hégémonie religieuse couvre le pays et les affrontements immémoriaux perdurent. Un moine guerrier sera alors envoyé en émissaire détournée une mission folle : atteindre Dieu.

Encore un comprimé mon garçon !

Nouvelle qui est légèrement dystopique au sens où le débat a déjà fait rage et fait régulièrement son retour sur le devant de la scène. Que faire d'un enfant hyperactif ? Quelle solution pour les parents ? Quels risques y-a-t-il ? Glaçant, mais attention à ne pas virer à la paranoïa.

Néovocyte 41

Une nouvelle un peu plus SF, mettant en scène des robots élevés pour servir leurs parents qui rêvent de liberté...un classique dans le thème et une belle pudeur, une retenue dans l'écriture qui rend l'ensemble très juste.


Ce recueil est donc un mélange de plusieurs genres et si les nouvelles sont de niveaux divers, cela permet à mon avis de toucher un large public. Il y en a vraiment pour tout le monde, drôle, cruel, SF, touchant, amusant ou effrayant. Brassant les différentes peurs, sans forcément rester sur les sentiers battus, ces nouvelles sont très intéressantes à mon goût. Certaines m'ont tellement plu que je suis presque déçue qu'il n'y en ai pas plus. Oui j'aime ces contes un peu "cruel". 

Bref, un bon recueil à tester ! (avec en plus une magnifique couverture).




Miroirs d'Ambre

Denis Labbé

Lokomodo

250 pages

8 €

Ceinwèn

Commentaires (1)

LABBE Denis
  • 1. LABBE Denis | 12/12/2012
Merci pour cette belle critique qui permet à l'auteur que je suis des questions à se poser. Disponible pour vous éclairer si vous le souhaitez.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau