Séléné et le pouvoir de la lune, de Sandra Rastoll

selene.jpg

Quatrième de couverture

Tous les éléments semblaient être réunis: l’alignement des planètes, la pleine Lune, septième des treize de l’année. La prophétie se réalisait lorsque Séléné vint au monde, sa mère Vénaïs et sa grand-mère Miranda le savaient.
C’est à neuf ans que la connexion se fit avec la Cité Blanche. Six Avatars avaient été choisis minutieusement par la Grande Sage Célestea et son conseil afin de garantir l’unité des mondes. C’est donc en compagnie de cinq autres enfants issus de tous les continents que Séléné doit prendre en main son destin. Chacun étant connecté à un astre, la Lune se révèle être celui de Séléné, l’un des plus puissants avec le Soleil, représenté par le jeune Hélios, son adversaire arrogant qu’elle devra combattre afin de protéger la table d’émeraudes.

Chronique de Garlon

Parlons aujourd’hui d’un petit livre fantastique : Séléné et le pouvoir de la lune.

La mère et la grand-mère de Séléné sont des Observateurs, et sont donc chargées de surveiller la Terre pour le compte de la Cité dans laquelle résident les âmes entre deux voyages sur la planète, afin de prévenir toute catastrophe. En effet, lorsqu’elles se réincarnent, les âmes oublient tout et vivent leur vie avant de revenir dans la Cité, à l’exception des Observateurs et des Avatars, qui conservent leurs souvenirs de la Cité lors de leur voyage sur Terre.
Une Avatar, Séléné en est une, et fait partie d’un groupe de sept, chacun relié à une planète.
Une catastrophe se prépare et menace autant la Terre que la Cité. Il est donc décidé d’appeler les Avatars à l’aide pour tenter d’empècher une catastrophe et une guerre qui pourraient bien tout ravager sur son passage. Pas facile, lorsqu’un traitre se cache parmis nos héros, et surtout lorsque celui-ci est l’un des deux plus puissants Avatars, l’autre n’étant autre que Séléné.

J’avoue ne pas avoir été fort emballé par ce récit, malgré une idée de base intéressante.

L’histoire est assez bien trouvée, j’ai bien aimé le concept d’âmes qui partent et qui reviennent, le danger qui fini par peser sur eux, etc. Cela est très bien fait et assez passionnant.
De plus, l’action est assez présente, l’intrigue est assez bien construite, même si je trouve que ça aurait mieux donné en cachant l’identité du traitre un moment, histoire de créer plus de suspense.
Par contre, j’ai trouvé que les choses se déroulaient un peu trop façon “super-héros”, et j’ai trouvé que ça gâchait un peu le récit... Chacun avec ses super-pouvoirs liés à sa planète, son objet qui l’aide à s’en servir, etc. J’ai vraiment trouvé cela assez bateau et beaucoup trop Comics américains. Mais bon, sur ce point là, il s’agit vraiment de mon avis personnel, et je pense que ça pourrait plaire à d’autres types de lecteurs.
J’ai également trouvé que le livre était un peu court, j’aurais vraiment aimé avoir une histoire plus creusée, plus approfondie, notamment au sujet de la trahison et de la menace qui pèse. L’idée était bonne, mais pas assez creusée à mon goût, donc.

Pour ce qui est du style de l’auteur, je ne suis pas très fan. D’assez nombreuses lourdeurs sont présentes, avec souvent des paragraphes beaucoup trop longs qui perdent un peu le lecteur. De plus, il n'y a aucun saut entre le passage d'un endroit/période du récit, et cela est fort ennuyant.
De plus, de très nombreuses coquilles et fautes de français sont présentes et enlèvent énormément à la qualité du récit, gâchant en grande partie la lecture.

J’ai par contre assez bien aimé les personnages, trouvant qu’il y avait du travail autour d’eux. Chacun est assez unique, a sa propre façon d’être et de penser, et le lecteur s’en sentira assez proche, surtout en ce qui concerne Séléné et sa famille. Par contre, il est vraiment dommage que l'auteur ai fait de ses personnages des êtres aussi matures, car le lecteur oublie alors complètement qu'ils n'ont que 9 ans.

En bref, nous avons ici une histoire assez originale, mais qui perd beaucoup de par un aspect un peu trop “super-héros”, qui manque parfois de profondeur (un récit plus long ayant été le bienvenu), et un style fort maladroit avec de très nombreuses coquilles. Par contre, les personnages sont assez bien travaillés et le lecteur se sentira proche de Séléné et de sa famille.


Séléné et le pouvoir de la lune

Sandra Rastoll

Mon Petit Editeur

168 pages

20,29 €


Garlon

Commentaires (2)

lireoumourir
  • 1. lireoumourir (site web) | 03/05/2012
Oula, oui, faute d'inattention^^

Merci de l'avoir fait remarqué, surtout qu'elle tombait au mauvais endroit^^

C'est corrigé, merci :)
KikaJB
  • 2. KikaJB | 03/05/2012
De plus, de très nombreuses coquilles et fautes de français sont présentent et enlèvent énormément à la qualité du récit, gâchant en grande partie la lecture.

hum... comment dire... Faute à pas de chance la faute dans cette phrase ? <(^-^)>

Merci pour le résumé et d'ailleurs pour tous les résumés que j'ai pu lire jusqu'à présent.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 03/05/2012