The Walking Dead - La route de Woodbury

wd-la-route-de-woodbury.jpg

Quatrième de couverture :

Quand l'invasion zombie a dressé les vivants contre les morts, Lilly Caul a fui la banlieue d'Atlanta. D'abris de fortune en campements improvisés, elle essaie à présent de survivre. Mais les zombies sont de plus en plus nombreux, et leur appétit pour la chair est sans limites. Terrorisée, Lilly trouve refuge dans une ville fortifiée connue sous le nom de Woodbury. De prime abord, c'est un parfait havre de paix : les habitants troquent de la nourriture contre des services, les barricades sont solides et le mystérieux leader qu'on appelle Philip Blake veille sur les citoyens. Pourtant, Lilly commence à douter : Blake veut qu'on l'appelle le Gouverneur, et ses idées sur la loi et la justice sont ... déviantes. Avec une bande de rebelles, elle ouvre la boite de Pandore et défie le Gouverneur. La route de Woodbury se transforme alors en autoroute pour l'enfer.

Chronique d'Archessia :

Au fond, ici, nous allons trouver les mêmes ingrédients que dans L'Ascension du Gouverneur.
Pas de nouveautés à proprement parler, mais ce n'est pas pour ça que l'on ne passe pas un moment génial !

Cette fois-ci, nous suivons Lilly, jeune fille vivant dans un camp de réfugiés avec d'autres survivants. Lorsque ce camp se fait attaquer par une horde, Lilly subit un énorme choc et se retrouve à devoir partir avec, à ses côtés, son amie accompagnée de son copain du moment, un vieil ambulancier et un homme pour qui elle éprouve un peu plus que de l'amitié.
Une longue route les attend, et quand ils entendent parler d'un autre camp mieux organisé, ils ne sont pas sûrs que ça soit une nouvelle si merveilleuse que ça ...

Une plongée dans l'univers de Walking Dead est toujours un moment génial, plein d'émotions en tout genre, d'attaques pleines d'adrénaline et de découvertes pas toujours positives.
Mais ce que j'adore surtout, c'est la façon dont est développé le côté humain. Alors que le monde est infesté de cadavres ambulant dévoreurs de chair, on peut se rendre compte que, souvent, le pire des monstres est l'Homme.
La preuve en est encore ici, avec une plongée tête la première dans ce que l'humain a de plus négatif. Et vous savez quoi ? C'est juste jubilatoire.
Je prend un plaisir de dingue à tripatouiller dans la psyché des personnages, de découvrir ce qu'ils ont de meilleur ou de pire, d'être encore surprise et étonnée par certaines pensées, certains actes.
Avec la franchise Walking Dead, je suis servie ! Que ce soit avec les comics, la série TV ou maintenant les livres, ce sont des histoires qui se focalisent essentiellement sur les comportements sociaux, et c'est réellement brillamment développé.
Pour ce titre, nous parlons encore une fois du Gouverneur, mais du point de vue d'une jeune fille qui va débarquer à Woodbury alors que Philip Blake vient tout juste d'établir sa loi.
Il ne faudra pas longtemps avant que l'on ne commence à voir jusqu'où les idées malsaines de celui-ci peuvent aller ...

Comme je l'ai dis plus haut, on retrouve vraiment tout ce que l'on a aimé par le passé : des personnages intéressants, charismatiques et super bien travaillés, une belle palette bien variée d'émotions et de caractères, des attaques de zombies très impressionnantes et bourrée d'actions et de suspens, et des personnages emblématiques de la saga que l'on apprend à connaître encore mieux.
On retrouve également l'écriture fluide et très visuelle de Jay Bonansinga, un véritable plaisir qui fait que l'on ne s'ennuie pas un seul instant pendant cette lecture.
J'ai beaucoup aimé suivre Lilly, qui est un personnage plus complexe que l'on pourrait croire, mais à laquelle il est quand même très facile de s'identifier. C'est sympa de pouvoir suivre quelqu'un de réellement crédible. C'est un p'tit bout de femme en plein milieu d'une apocalypse zombies : elle flippe, elle n'est pas une machine à tuer et souvent elle ne sait pas quoi faire et a juste envie de s'enfuir.
Honnêtement, y a de grandes chances que je ressemble plus à elle qu'à Terminator, dans les mêmes circonstances !

Ce titre est vraiment génial, et même si il ne brille pas forcément par son originalité, sa vraie force est dans les personnages sur lequel il se penche, et je pense que chaque fan sera ravi d'avoir ce point de vue supplémentaire à cette histoire désormais culte.

The Walking Dead - La route de Woodbury

Robert Kirkman & Jay Bonansinga

Le Livre de Poche

318 pages

8,10 €

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau