Troubles Songes, de Stéphane Soutoul

troubles-songes.jpg

Quatrième de Couverture :

Dans le labyrinthe des songes, suivre le fil d’Ariane amène à découvrir des histoires aux atours trompeurs. Des univers altérés qui voguent sur les genres de la fantaisie urbaine, du gothisme et de la poésie. Ils occultent le réel de notre monde pour laisser place à l’imaginaire.
Croyez-vous aux fantômes des amours de jadis, aux démons et aux vampires ? Quelles superstitions éveillent à vos sens sorcières malfaisantes, pulsions sanguinaires et justiciers d’outre-tombe ? À moins que les pouvoirs secrets d’une jeune flûtiste ou de Déesses nordiques ne  suscitent en vous une irrésistible attraction ?
Ces perspectives, écartelées entre innocence et perversion, sont le reflet des treize récits de Troubles Songes. Treize nouvelles pour vous convier sur les sentiers de mystérieux paysages… L’itinéraire d’un voyage à la lisière du fantastique et de l’immoral.

Chronique de Ceinwèn

 Troubles Songes est un recueil de nouvelles, 13 exactement. De longueurs diverses, d'époques variées, le fil conducteur sera le rêve. Que ce soit les songes de l'amant ou les cauchemars de l'âme humaine. Des nouvelles qui ont en commun la poésie de l'écriture, des sentiments à fleur de mots et une mélancolie qui transparaît volontiers au fil des pages. 

La première nouvelle donne à penser que l'auteur ne prend pas de risque, écrit un texte "commun" et déjà vu, et pourtant, rapidement, le lecteur est détrompé. Il y a une tristesse et une douceur qui change radicalement l'orientation du récit et en font un texte à part. Une histoire de vampire, mais surtout d'un espoir retrouvé. 

La seconde me fait penser à une image que j'ai souvent vu lorsque j'étais lycéenne. C'est une histoire qui m'a immédiatement fait penser à une légende urbaine, une réflexion sur les extrêmes, la limite ténue entre l'amour et la possession, la langueur et la folie. Conte troublant au ton à part.

La troisième nouvelle semble presque hors du recueil. A part, elle m'a beaucoup plu et m'a donné envie d'en lire plus. L'auteur assume de prendre un héros...qui n'en est pas un : violent, cruel et pourtant peut-être plus humain que beaucoup. J'ai eu plus de mal à trouver le rêve dans cette nouvelle, mais pourtant c'est l'une de mes préférée sans hésiter. Un petit ton de Nightside et de Dresden.

Vient ensuite une histoire magnifique, l'histoire de deux amants trahis. Très belle, on suit l'histoire à travers les yeux d'une jeune fille, témoin impuissant des événements. Beaucoup de poésie une fois encore. 

Le Gardien du Bifrost aborde un thème qui reviendra plusieurs fois : la mythologie nordique, Odin et les Walkyries. Ici, nous aborderons le gardien du pont reliant Midgard à Asgard. Une nouvelle mignonne qui prouve que parfois, les auteurs savent se jouer des lecteurs.

La nouvelle suivante traitera à nouveau de vampires, mais d'une manière plus récente. L'idée est bonne mais elle avait un goût de trop peu, comme si nous n'avions qu'un fragment d'une histoire plus vaste.

Les larmes d'Hephaïstos est un conte très dur. Probablement le plus dur du roman pour moi. Une histoire d'amour et de mort, de possession et d'égoïsme. Un conte comme les frères Grimm les aimaient.

Viennent ensuite deux petites nouvelles : la première, très courte, offre une nouvelle idée de l'histoire de Jack l’Éventreur. Une nouvelle version qui m'a beaucoup plu je l'avoue. Cette nouvelle s'inscrit d'ailleurs parfaitement comme avance de la seconde, qui portera elle aussi sur la magie et la sorcellerie. Une lueur d'espoir où l'innocence peut triompher des perversions de l'Homme.

Rêve sur mesure a un petit ton de roman d'anticipation. Elle pourrait être le prologue d'une nouvelle plus longue, d'un roman peut-être légèrement dystopique. Une histoire où l'amour d'un homme l'a conduit à rêver et où son invention sera pervertie...

La nouvelle suivante est également comme une petite légende urbaine. Pas de morale ou de leçon, une simple histoire à faire frisonner les enfants le soir. Une chose est sûre : je ne regarderai plus jamais les boîtes à musique de la même façon !

Ensuite vient le récit du voyage d'un guerrier choisit pour siéger dans l'armée d'Odin. Ce n'est pas ma nouvelle préférée, mais je ne peut nier qu'elle est très bien écrite et porteuse d'émotions.

Et on termine sur une histoire très poignante, avec une histoire imbriquée dans le conte. Une nouvelle triste et porteuse d'espoir. Pleine de terreur et de craintes où la musique aura un rôle important à jouer. (Note à l'auteur : je peux avoir une petite gargouille moi z'aussi ?)

 

Ce recueil est plein de poésie et l'auteur joue sur plusieurs tableau. Pourquoi faudrait-il que la fin soit attendue ou que l'histoire suive des codes maintes et maintes fois utilisés ?

Un recueil troublant mais passionnant, un bel ouvrage à avoir chez soi.

 

 

Troubles Songes

Stéphane Soutoul

Rebelle Editions

280 pages

17.80 €

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 08/08/2012