Fille d'Hécate, tome 2 : Le Parfum du Mal, de Cécile Guillot

hecate-2.jpg

Quatrième de couverture

«Il parait que je suis devenue une femme et une sorcière accomplie… pourtant j’ai besoin plus que jamais qu’Hécate guide mes pas. Me voilà au service de la police, à tenter d’élucider des meurtres grâce à mes pouvoirs naissants. Ajoutez à cela ma recherche de boulot et mon ex qui refait surface… Voilà de quoi être déboussolée ! »

Après la découverte de ses dons d’empathie, Maëlys est propulsée au sein d’une enquête macabre : des jeunes filles ont été retrouvées atrocement mutilées, les scènes de crime évoquant la magie noire. Elle et ses amies vont devoir explorer les côtés les plus sombres de Marseille tandis que la vie sentimentale et professionnelle de notre héroïne ne fait que se compliquer de plus en plus…


Chronique de Garlon

Continuons cette saga avec le deuxième tome.

Maëlys, après avoir échappé à la mort, commence à s’accepter en tant que sorcière. Désespérément amoureuse d’Alex, qui ne lui répond plus, elle lui envoie constamment des mails.

Mais d’autres sujets de préoccupation voient le jour : une série de meurtres apparemment liés à la sorcellerie sont commis, ce qui fait que Maëlys, Patricia et Dorinne vont aider la police, la jeune femme trouve son premier emploi et un ancien petit ami refait surface.

De quoi créer bien des préoccupations à la jeune femme.

J’ai bien aimé ce second tome et même davantage que le premier.

L’histoire continue, quelques mois après la fin du premier tome. On suit les évènements qui se sont passés entre ces deux périodes grâce aux mails que Maëlys envoie à Alex, ce qui nous permet de ne rien rater.

Nous plongeons ensuite au cœur de l’enquête, tout en suivant la vie de la jeune femme, et c’est tout à fait passionnant sous tous les aspects.

On se retrouve au cœur des croyances Wicca, des rites, des dieux, etc., et cela nous permet, à travers cette histoire, d’en apprendre beaucoup, notamment sur la déesse Hécate et ce qu’elle représente. Vraiment très intéressant.

Et, à côté de ça, nous avons une intrigue bien conçue autour de l’enquête, qui va mêler policier et fantastique, pour nous plonger encore plus dans cet univers si particulier. Bien que certaines découvertes aient été un peu trop “faciles” à mon goût, j’ai trouvé que cette partie du livre était, elle aussi, très bien conçue et le lecteur se retrouve alors totalement pris par les tournures (pas toujours prévisibles) des évènements, ne pouvant lâcher le livre avant de l’avoir fini.

La vie de Maëlys et son apprentissage de son pouvoir de sorcière est également très bien fait, et nous permet d’avoir une partie plus calme et sentimentale au livre, mélangeant ainsi cela aux autres aspects.

Bien que ce ne soit pas autant marqué que dans le tome 1, j’ai à nouveau trouvé que certains éléments allaient trop vite, que les choses évoluaient trop rapidement, et j’aurais vraiment préférer qu’on s’attarde parfois un peu plus. Mais, dans l’ensemble du livre, ce problème est bien moindre que dans le premier tome.

Le style de l’auteur reste frais et agréable à lire. Sans plonger dans les détails lourds à lire, les descriptions sont suffisantes pour nous permettre de tout apprécier à sa juste valeur et, même si on peut parfois voir l’une ou l’autre maladresse (comme par exemple des dates qui ne collent pas dans l’envoi de mails, mais il faut être aussi pointilleux que moi pour le remarquer), tout se tient très bien dans l’ensemble et il y a vraiment peu de coquilles.

Concernant les personnages, j’avoue que j’accroche un peu moins. Bien qu’ils soient tous uniques en leur genre et qu’ils sont bien conçus, je n’ai pas vraiment réussi à me sentir proche d’eux, notamment à cause de certains comportements que je ne saisis pas trop (je pense notamment au comportement d’Alex). De plus, l’auteur n’a pas, dans ce tome, réussi à créer une réelle proximité, même avec Maëlys, qui est pourtant assez attachante, et on ne partage donc pas énormément les émotions des personnages (ce qui est peut-être un peu dû à la précipitation).

En bref, nous avons un très bon second tome qui marque la suite de l’histoire et de nouvelles intrigues très bien conçues, avec un apprentissage des croyances Wicca et pas mal d’action. Le style d’écriture est fluide et frais, et les personnages sont bien travaillés, bien que je n’aie pas particulièrement accroché avec eux. On pourra également reprocher une certaine précipitation, par moments, qui nous empêche de pleinement profiter de tous les passages de l’histoire.

Une sympathique série que je vous conseille.

 

Le Parfum du Mal

Fille d'Hécate, tome 2

Cécile Guillot

Editions du Chat Noir

Fantastique

176 pages

14,90 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 23/06/2013