Rempart, Tome 1: Le dernier bastion, de Adam Baker

Quatrième de couverture:

Lorsque la fin du monde arrive, voulez-vous être le premier à partir ou le dernier à survivre ?
Le Rempart de Kasker : une plate-forme pétrolière isolée dans l’océan Arctique. Une équipe de quinze permanents lutte contre l’ennui et la dépression dans l’attente du navire qui les ramènera chez eux. Mais le monde a basculé en enfer. Des villes entières sont frappées par une pandémie qui s’étend peu à peu à l’échelle planétaire et les informations font état d’émeutes et de massacres un peu partout sur le globe. Puis, les communications cessent les unes après les autres. Enfin, c’est le silence... Le Rempart reste prisonnier des glaces et son équipage va devoir survivre au long hiver polaire avant de trouver le moyen de rentrer. Confrontés à la famine et à l’hypothermie, les survivants ignorent que la contagion meurtrière qui a ravagé la civilisation se dirige droit vers eux..

Chronique de Fiona:

Merci aux Editions Panini !

J'avais envie de lire un bon roman de zombies, et j'ai été servie avec Rempart !

L'histoire se situe pour une fois dans un environnement à l'opposé du classique des histoires de fin du monde apocalyptique, ce qui est un bon point. Pas de scénario classique donc, mais une histoire bien cousue.

On découvre un univers déjà froid et hostile, des personnages qui sont isolés sur une plateforme pétrolière isolée, au fin fond du monde, entourée de glace. Leur monde est plongé dans la morosité et c'est avec lassitude qu'il enchainent les journées sous l’œil passif et découragé de la femme Pasteur Jane, qui s'est exilée afin d'oublier son passé. Tout change le jour où ils reçoivent des nouvelles inquiétantes du continent, une épidémie virulente ravage le monde et tout moyens de communications sont désormais inexistants. Les membres de l'équipage vont devoir affronter le climat difficile qui les entoure afin de pouvoir s'en sortir.

Les personnages sont intéressants, même si un peu fatigants. Je parle surtout de l’héroïne, Jane, qui, on nous l'explique, est une femme obèse, rongée par un sentiment d'inutilité, et qui se découvrira une vocation de sauveur pour les membres de l'équipage. Le groupe se compose d'individus douteux, prêts à tout pour sauver leur peau. Chacun est détestable à sa façon, pas de gentil héros prêt a risquer sa vie pour le bien commun.

J'ai aimé l'aspect de la contagion, je ne veux pas vous spoiler car c'est l'un des aspects les plus plaisants et originaux du roman. Mais le chapitre que je préfère est celui où l'on vit la transformation par les yeux d'un infecté. Vraiment génial.

Je recommande donc ce roman aux fans de Zombies, d’épidémies en tout genres et de scénarios catastrophes, car il est bien écrit et vraiment prenant! J'ai hâte de lire la suite!

 

Le dernier Bastion

Rempart, tome 1

Adam Baker

Panini Books

480 Pages

14€

Chronique de Fiona

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 29/05/2015