Rose Morte, tome 4 : Ikebana, de Céline Landressie

Ikebana

Quatrième de couverture

New York, 1986.

Depuis que Rose et Vassili ont quitté la France en avril 1943 sans en informer quiconque, Rose a coupé les ponts avec son mentor, le comte Artus de Janlys. Jusqu’au soir où son serviteur se présente à l’entrée du fief de lady Rose : Artus est à New York, et il demande à rencontrer son infante. Il a besoin de son aide pour le piège qu’il ourdit de très, très longue date contre son ennemi de toujours, manigances qui nécessitent également l’intervention de Gabriel de la Cerda, un Arimath aussi frivole et versatile que dangereux…

 

Chronique de Melisande

Ikebana est le 4e tome de Rose Morte, une série que je suis quasi depuis ses débuts et qui me transportent à chaque fois. J’aime beaucoup cette série parce qu’elle est vraiment originale et nous tient en haleine jusqu’au bout, que ce soit au niveau de l’intrigue et de l’univers que de ses personnages, notamment Rose et Artus qui nous en font voir de toutes les couleurs, il faut bien l’avouer.

Plonger dans l’univers de Céline Landressie est toujours un ravissement. Sa plume est juste extraordinaire, on se délecte de ses mots, même s’il faut avouer qu’il me faut toujours un petit temps d’adaptation, aussi bien par l’écriture que l’univers qui est assez complexe. Mais c’est ce qui fait aussi l’intérêt de cette série, elle est bien écrite avec un univers original qui nous transporte complètement, que demander de plus ?

C’est un univers d’ambiance, il y a de l’action mais surtout sur la fin où ça s’accélère, quand les révélations se font jour. Mais sinon durant toute la lecture, il y a une certaine lenteur. Mais ce n’est pas dérangeant parce que durant ces instants on apprend beaucoup de choses, que ce soit sur les personnages ou encore sur l’instant Historique, puisqu’à chaque tome on change de période et aussi sur la quête des Arimath qui est de plus en plus précise. Il y a beaucoup d’informations à assimiler à chaque fois, raison pour laquelle ces livres ne se lisent pas en 5 minutes. Mais cela permet de les savourer pleinement et de voir les nombreux indices laissés par l’auteur pour nous mener sur la voie.

Ce qui est assez étonnant c’est que même si l’on change d’époque, après tout nous sommes dans les années 80, donc une période relativement récente par rapport à nous, les personnages ont toujours ce côté désuet du XV / XVIe siècle, ils ne changent pas. Ils s’adaptent par rapport à l’époque qui s’offrent à eux mais lorsqu’ils parlent entre eux, leur comportement reste celui d’une époque bien plus ancienne et cela crée un certain décalage quand on sait l’époque face à leur manière d’être. Mais je trouve cette confrontation intéressante.

En ce qui concerne certains personnages, j’en étais certaine ! J’avais déjà vu des choses dans le tome 3 et cela se vérifie ici. Je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler et mettre la piste sur les personnages concernés mais cela a valu un petit message à l’auteur de bon matin pour montrer ma trouvaille du jour. Oui, il en faut peu pour donner le sourire…

Quant à d’autres, ils se dévoilent de plus en plus, on voit à quel point certains secrets n’en sont pas. Certains passages d’ailleurs m’ont beaucoup touché, je ne m’attendais tellement pas à ça ! Les personnages sont de plus en plus approfondies, on en apprend beaucoup sur notre quatuor ici, ce qui n’est pas pour me déplaire et ça m’intrigue encore plus car je suis certaine qu’ils ont encore beaucoup de choses à nous révéler.

En bref, Ikebana est un 4e tome à la hauteur des précédents. C’est toujours aussi prenant, même s’il ne faut pas s’attendre à un livre plein d’action toutes les deux minutes à en avoir le souffle coupé. Non, c’est bien plus posé, bien plus réfléchi, cela prend son temps mais c’est bon Et surtout à l’image de nos personnages dont la patience risque parfois tout de même d’être mise à rude épreuve. Cela fait des siècles qu’un jeu dangereux s’est lancé et ils iront jusqu’au bout, même si cela doit leur prendre du temps, beaucoup de temps. Et puis les personnages sont tellement géniaux qu’on en veut encore !

 

Ikebana

Rose Morte, tome 4

Céline Landressie

Milady

Fantastique

575 pages

7,90€

 

Melisande

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau