L'alliance des trois, Autre Monde, tome 1, Maxime Chattam

 

 

Quatrième de couverture

Personne ne l'a vue venir. La Grande Tempête : un ouragan de vent et de neige qui plonge le pays dans l'obscurité et l'effroi. D'étranges éclairs bleus rampent le long des immeubles, les palpent, à la recherche de leurs proies... Quand Matt et Tobias se sont éveillés, la l'erre n'était plus la même. Désormais seuls, ils vont devoir s'organiser. Pour comprendre. Pour survivre... A cet Autre Monde.

 

Chronique d'Alexandre

Aujourd’hui, c’est du premier tome de la trilogie « Autre Monde » de Maxime Chattam dont je vous parlerai.

L’alliance des Trois débute dans le New-York que nous connaissons. Tout y semble normal, Monsieur tout le Monde mène sa vie sans se soucier de celle de son voisin, ne s’occupant que de sa réalité quotidienne.

Matt Carter fait partie d’un des très nombreux enfants peuplant la mégapole. Plein des tracas du divorce difficile qui déchire ses parents, il découvre au hasard d’une rue que de curieux éclairs bleus sortent du sol. Intrigué il les verra alors frapper un sans abris endormi pour n’en laisser que les vêtements. Pris de panique, ce dernier se rue chez Tobias, son ami d’enfance, persuadé que ce dernier finira bien par le croire et aura peut-être une explication rationnelle à cette scène étrange.

Curieusement, Tobias aussi semble avoir été témoin d’évènements étranges ces derniers temps. Face à l’avis de tempête annoncé plus tôt, les amis décident de rester en contact via internet pour débattre des derniers évènements.

En cours de soirée, la tourmente se révèle tellement puissante que toute source électrique se retrouve hors service, plongeant New-York dans une nuit des plus singulières. A son réveil, Matt constate la disparition de ses parents. Il ne reste d’eux que leurs vêtements. Dehors règne un silence inhabituel, presque surnaturel. Il décide alors de se rendre chez Tobias, peut-être a-t-il des informations par rapport aux derniers évènements ?

Malheureusement, il semblerait que tous les adultes de New-York se soient volatilisés avec la Tempête et que des créatures aussi agressives que bizarres aient fait leur apparition. Nos deux amis décident alors de quitter la ville et de se diriger vers le sud du pays. Peut-être les curieux échassiers qui les pourchassent s’arrêteront-ils ?

Dans un monde complètement changé, les adolescents vont devoir apprendre à survivre…

Maxime Chattam renoue ici avec ses débuts d’auteur de fantastique de manière tout aussi convaincante que lorsqu’il nous livre les thrillers dont il à le secret.

L’Alliance des Trois est un ouvrage qui se lit d’une traite et vous tient en haleine de la première phrase à la dernière, vous plongeant totalement dans cet Autre Monde sans aucun espoir de sortie. Du moins pas facilement, l’envie d’y retourner, malgré tous les dangers qu’il comporte, vous tenaille tant que vous n’aurez pas tout abandonné pour vous ruer sur les pages et les dévorer au mépris des heures qui défilent.

On ne connaît pas grand-chose de Matt et de Tobias avant que la tempête ne vienne chambouler leur vie d’Avant, mais dès lors qu’ils se retrouvent plongés au cœur de cette formidable aventure, aucun doute ne vient perturber cette impression d’avoir toujours vécu à leur côté. On les découvre en même temps qu’ils s’aperçoivent de leurs changements de tempérament, on éprouve les mêmes peurs qu’eux, les mêmes doutes et le plus important, s’identifier à eux est d’une facilité déconcertante…

L’intrigue en elle-même est, me semble-t-il irréprochable. Amorçant de manière certaine la suite de la trilogie, elle est dosée de main de maître, enchaînant les rebondissements, les scènes d’actions, les moments de calme et tous ces passages qui font qu’un récit vous accroche du début à la fin.

Dans cet ouvrage, comme dans tous les ouvrages de l’auteur qu’il m’a été donné de lire, une question dérangeante transparait. Dans ce cas-ci, elle s’oriente plutôt vers l’environnement et la capacité de l’homme à réparer les dégâts qu’il y a causés. Serons-nous vraiment capables d’assumer la responsabilité de nos actes et faire face le jour où notre folie polluante aura atteint les limites de la terre ?

Les tracas des « grandes personnes » les aveuglent-ils à ce point pour qu’ils ne voient pas les appels à l’aide que lance notre planète ? Compter sur les générations futures pour réparer nos dégâts, est-ce réellement la solution ?

Autant de questionnements qui mettent le doigt sur certains des disfonctionnements de notre société, sur les hérésies qu’elle comporte et sur notre incapacité, à nous humains adultes, à respecter ce qui nous entoure.

C’est un livre que je recommande vivement à toute personne qui n’est pas allergique au fantastique, encore qu’il me semble qu’un ouvrage d’une telle qualité pourrait plaire à tous…

 

Alexandre

Albin Michel

483 pages

20 euros

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/02/2014