Les énigmes de l'Aube 1: Premier souffle, de Thomas C. Durand

premier-souffle-1.jpg

Quatrième de couverture

Anyelle possède un don. Elle veut apprendre la magie, mais les écoles ne sont ouvertes qu’aux garçons… Elle devra faire ses preuves et trouver sa voie, envers et contre tout.

 

Chronique d’Ailayah

Je me suis laissée tenter par ce début de série car c’est un genre de la fantasy que je n’avais pas encore expérimenté (la fantasy humoristique).

Je dois dire que cette première expérience n’est pas 100% convaincante, mais qu’elle n’est pas totalement décevante non plus. Le côté vraiment absurde de certaines réactions (notamment de la part des adultes) ou de certaines situations m’a paru un peu lourd au bout d’un moment car on tombait parfois dans l’enfantinage presque burlesque, et j’avoue que je préfère l’humour un peu plus mature.

Cela dit, je ne fait référence ici qu’à une petite partie de l’œuvre, car en dehors de ces moments, les jeux de mots et les nombreuses notes de bas de pages sont absolument exquis et m’ont fait sourire, voir franchement rire, à bien des reprises. Le récit est très bien rythmé, et la lecture de ce premier tome est vraiment fluide.

Ce qui m’a vraiment convaincu dans ce roman, cependant, c’est le personnage d’Anyelle. Du haut de ses 9 ans, elle est pour moi bien plus intéressante que tous les personnages réunis. Elle a une personnalité bien affirmée, la langue bien pendu et c’est vraiment un délice de suivre ses aventures, ses combats, ses découvertes … Je dois dire que j’essayais toujours de passer plus vite les passages où Anyelle n’est pas présente afin d’arriver à elle. Anyelle est fille d’un anti-bûcheron (il a le don de faire repousser les arbres que les bûcherons abattent) et vit dans un coin reclus de la forêt avec son père et sa compagne, Cynora. Elle vit donc une petite vie tranquille, jusqu’au jour où son don va se révéler et qu’elle va être forcée d’intégrer une école de magie dans laquelle elle est loin d’être la bienvenue. Son don est vraiment bien choisi car il donne lieu à des scènes vraiment sympathiques. En effet, elle a le don de Renfort, autrement dit, si elle aide son père à faire repousser un arbre, c’est toute une forêt qui pousse et envahit la ville alentour. Imaginez donc ceci avec d’autres dons plus dangereux ou plus loufoques (tel que raviver un peu les couleurs d’un habit) … Anyelle est tellement vive et pleine d’énergie que c’est un personnage qui donne vraiment la pêche, et en cela, c’est pour moi la plus belle réussite de ce premier tome.

Cela dit, l’intrigue n’est pas en reste, et plus on avance dans le roman, plus on se prend au jeu et on a envie de connaître la suite. J’ai d’ailleurs le deuxième tome qui m’attend, et vous saurez ainsi ce que j’ai pensé de la suite, et si les quelques petits défauts du premier tome ont été rectifiés. En tout cas, ce premier tome fut un agréable moment de lecture.

 

Premier souffle

Les énigmes de l’Aube

Thomas C. Durand

Midgard

382 pages

15,50€

 

 

Ailayah

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau