Altaveran : Les Cinq Protecteurs, de Alexandra Rossi

 

Quatrième de couverture

Altaveran, épée mythique à l'origine du conflit ayant opposé Elfes Sombres et Elfes Lumières des contrées de Sarda, confère à son détenteur d'immenses pouvoirs. Reyan Teneri, jeune Elfe hybride et ambitieux, rêve de s'en emparer alors qu'elle semblait perdue à jamais. Mais il est loin de se douter que détenir une telle lame lui réservera bien des épreuves qui le mèneront sur le chemin d'une destinée insoupçonnée... Entre batailles, trèves, pièges, rebondissements, amour et magie, Altaveran fera vivre à Reyan des aventures hors du commun

Chronique de Garlon

Je me plonge à nouveau dans la fantasy avec un magnifique récit : Altaveran.

Qu’est-ce qu’Altaveran ?

Rien de moins qu’une épée. Et pas n’importe quelle épée. En effet, il s’agit d’une arme fabriquée dans des temps anciens et qui serait la plus puissante ayant jamais vu le jour. L’Elfe qui la possèderait serait surpuissant.

Bien entendu, une telle puissance ne pouvait tomber entre les mains de n’importe qui. C’est pourquoi les ancêtres cachèrent l’épée derrière de nombreux pièges, afin que seul le plus méritant puisse l’acquérir.

Cela a bien sûr déclenché une terrible guerre entre les races d’elfes : les Lumières, possesseurs du pouvoir de la lumière, les Sombres, possesseurs du pouvoir de l’ombre, et les Elémentaires, qui contrôlent les éléments, sans que personne ne parvienne à s’en emparer.

Les siècles ont passés, et un jeune elfe, Reyan, croit encore en la légende d’Altaveran et souhaite s’en emparer.

Lui qui se croyait élémentaire va se rendre compte qu’il a été adopté et était en fait le fils d’un Sombre et d’une Lumière, faisant de lui un Norya, être extrêmement puissant.

Après son entrainement de Sombre, il partira en quête de l’arme… et se rendra compte que posséder une telle puissance a un coup… de larmes et de sang.

Altaveran fût pour moi un énorme coup de cœur. J’ai immédiatement accroché et n’ai pas pu lâcher le livre.

L’histoire pourrait paraitre classique lorsqu’on lit le quatrième de couverture, mais le lecteur se rend vite compte que ce n’est pas le cas, même si certains passages ressemblent certes à d’autres livres du genre (mais il est impossible d’écrire un livre sans avoir quelques ressemblances avec d’autres, il y en a tellement). L’originalité est donc présente, aussi bien au niveau des évènements qu’à celui de l’univers, très bien ficelé, et l’histoire est extrêmement prenante.

En effet, l’action ne manque pas un seul instant, et le lecteur n’a pas le temps de reprendre son souffle, tellement les évènements s’enchainent les uns après les autres.

Au niveau des personnages, je les ai trouvé vraiment très bien faits, et très attachants. Le lecteur se sent impliqué dans l’histoire, et pourra sans difficulté se sentir proche des personnages.

Les personnes qui lisent souvent mes chroniques s’en sont certainement déjà rendu compte : l’un des aspects qui compte le plus pour moi dans une histoire réside dans les émotions que l’auteur arrive à faire passer.

Et, pour Altaveran, je suis resté sans voix… tellement j’avais la gorge nouée par les émotions. L’auteur arrive à nous faire partager avec un rare talent ce que ressentent les personnages, que ce soit joie, tristesse, crainte ou amour, et je ne peux qu’applaudir un tel talent. J’avoue d’ailleurs sans honte avoir eu plus d’une fois les larmes aux yeux lors de certains évènements poignants du site. Ce qui, pour moi, est un aspect extrêmement positif qui rend ce livre exceptionnel.

Et en plus, au niveau quantité, le lecteur en a pour son argent. En effet, Altaveran est un récit complet regroupant une série qui figurait à l’origine en plusieurs tomes, ce qui rend l’ouvrage assez conséquent (700 pages en grand format, et la police d’écriture est assez petite). Quelques heures de plaisir en perspective, donc.

Il y a juste un petit point qui m’a un peu moins plût : je n’ai pas vraiment accroché à la dixième et dernière partie. Je ne la trouvais pas vraiment nécessaire et, bien qu’elle soit vraiment très bien faite et qu’elle surprend très fort le lecteur par une découverte extraordinaire, j’ai moins accroché qu’au reste de l’histoire. Mais cette dernière partie reste quand même d’une très bonne qualité et vraiment très originale et pleine d’action. Et ce n’est pas parce qu’elle m’a moins plût que le reste du récit que ce sera le cas pour tout le monde.

J'ai également trouvé un peu dommage la facilité avec laquelle Reyan trouve Altaveran, elle qui se trouvait derrière des pièges qui devaient être très dangereux. C'était un peu trop facile, mais ça n'a pas gâché le récit pour autant.

Altaveran est donc un livre d’une exceptionnelle qualité, notamment grâce à un partage des émotions vraiment très bien fait, qui pourra émouvoir fortement le lecteur, ainsi que grâce à une histoire très bien ficelée et ne manquant pas d’action.

Un petit bijou que je ne peux que conseiller aux fans de la fantasy.

Jetez vous dessus, il en vaut 100 fois la peine.

 

Altaveran : Les Cinq Protecteurs

Alexandra Rossi

Les Nouveaux Auteurs

702 pages

19,90 €

 

Garlon

Commentaires (2)

Andréanne
  • 1. Andréanne | 11/08/2012
J'ai vraiment adoré Altaveran et le conseille à tous les amateurs d'aventure et de fantasy.
C'est loin d'être le premier livre de fantasy que je lis et je me dois d'avouer que c'est le meilleur à ce jour: l'histoire étant très originale et vraiment unique.
Toutes mes félicitations à l'auteure :)
Mme SCHEER DANIELLE
  • 2. Mme SCHEER DANIELLE | 01/02/2012
Je ne suis pas une jeunette ,mais j'ai eu un réel plaisir a lire Altaveran,je félicite l'auteur,j'ai bien l'intention de lire les autres romans fantasy ,encore merci et bonne ecriture.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 10/03/2012