Failles, de David Bry

 

Quatrième de couverture

Dix ans que le Roi Gris a perdu la guerre, dix ans qu’un artefact capable de détruire des villes entières a été mis en sécurité, dix ans que la paix règne...
Mais les vents du changement vont bouleverser les vies de Cressen, homme-ailé en quête de rédemption, de Lahée, Magénieure talentueuse et d’Elessan, puissant capitaine griffonier.
Trois destins qui risquent de mener leur monde à sa perte, trois vies pour modifier un sombre avenir...

 

Chronique de Garlon

Je vais cette fois vous parler d’un livre de fantasy : Failles.

Dès le début du livre, nous suivons 3 personnages : Elessan, griffonier de l’Empire, qui n’a d’autre souhait que de servir l’empereur, et envahit par une haine sans nom pour le traître responsable de la mort de son père, Cressen, un Ailé (homme possédant des ailes), fils de traître et donc très peu considéré par son peuple, ce qui lui apporte de sombre pensées, et Lahée, une puissante Magénieure servant sa maîtresse, mais que le doute assaille parfois quant aux actes de cette dernière.

Ces trois personnes vont, chacun de leur côté, découvrir que la guerre ayant eu lieu il y a dix ans ne s’est pas tout à fait terminée de la façon dont ils le supposaient, et qu’un puissant artefact capable de détruire des villes entières s’est retrouvé perdu dans la nature. Cela devient d’autant plus alarmant que les clés permettant d’enclencher cet artefact sont volées les une après les autres.

Le secret est bien gardé, mais nos trois personnages apprennent petit à petit la vérité. Mais comment des êtres emplis de haine et de doutes pourront-ils faire face à cette menace ?

J’ai un avis assez mitigé sur ce livre.

Au niveau de l’histoire, je l’ai trouvée assez bien montée, quoique un peu trop simple à mon goût (un artefact qui peut détruire des villes entières et qui doit par conséquent être arrêté à tout prix, c’est du déjà vu). Cette simplicité enlève bien entendu le point de l’originalité sur le récit en général, et c’est assez dommage, car ça donne vraiment une impression de déjà lu.

Par contre, un aspect qui m’a fort plût dans le livre est le côté inattendu qui apparaît par la suite, et l’intrigue très bien menée.

Le lecteur devra recouper les informations obtenues par les divers personnages, petit à petit, pour comprendre l’intrigue. Ce qui fait que la vérité est libérée morceaux par morceaux, et permet ainsi au lecteur de rester complètement plongé dans l’intrigue, passionné par les évènements. De plus, la tournure des évènements surprendra plus d’une fois le lecteur, le laissant assez pantois face à ces choses qu’il n’avait pas du tout prévu.

L’action est très présente et les combats sont bien décrits, ce qui fait que le lecteur n’a pas vraiment le temps de s’ennuyer durant la lecture, restant plongé dans le récit, entre intrigue, magie et action.

J’ai par contre un avis plus mitigé sur le choix de faire suivre l’histoire de 3 personnages différents. Je vous avoue que, dans le cas de ce livre, je n’arrive pas du tout à dire si c’était un choix judicieux ou non. En effet, pour ma part, je pense que l’auteur aurait pu sans problème se passer d’au moins l’un des personnages (voire de deux), et d’ainsi moins se répandre et davantage se concentrer sur les personnages restants. Je trouve que certains de ces personnages “principaux” (enfin, surtout l’un des 3) étaient plus là pour faire décor qu’autre chose, au vu de l’évolution des évènements au fil du livre, car les éléments de l’intrigue dévoilés avec ce personnage auraient tout aussi bien pu l’être avec les autres, ce qui le rend superflu, tout comme son implication dans le dénouement de l’histoire. J’ai trouvé que cet aspect gâchait un peu le récit et apportait ainsi une certaine forme d’ennui à la lecture.

J’ai été fort surpris par le fait que les personnages évoluent de façon bien distincte dans l’histoire, et qu’ils aient une telle haine les uns envers les autres. Cela change des histoires habituelles dans lesquelles les personnages se battent ensemble pour sauver le monde, mais j’ignore si c’est réellement un point positif ou pas, car cette haine entre les personnages créée une distance avec le lecteur.

Concernant le style de l’auteur, je n’ai pas grand chose à dire. Il est fluide et agréable, permettant au lecteur de se plonger dans le récit sans trop de difficulté. Il n’y a pas de description à rallonge pouvant gêner la lecture, et l’auteur décrit assez bien les scènes d’actions, ce qui fait que le lecteur se retrouve pris par les évènements. Un style agréable à lire, en bref.

Au niveau des personnages, ils sont assez bien travaillés, chacun assailli par ses états d’âme et chacun ayant son histoire qui lui est propre, et qui révèle des éléments de l’intrigue.

Par contre, je ne me suis pas du tout senti proche d’eux, et cela a été un point trop négatif. L’aspect violent, l’esprit beaucoup trop “militaire” et la haine qui court en Elessan m’a vraiment empêché d’apprécier ce personnage, et je l’ai même plutôt détesté, suivant donc son histoire avec un certain détachement, me foutant un peu de son sort, car il ne m’intéressait pas du tout. Cette indifférence est moindre chez les autres personnages, mais je ne me suis pas attaché à eux pour autant, et c’est vraiment dommage, car ça m’a pas mal gâché ma lecture. Mais il y a malgré tout un exception à cela, avec le personnage de Cressen, qui attendrira surement nombre de lecteurs par son côté perdu et désespéré. J'ai vraiment bien apprécié ce personnage.

En bref, vous trouverez avec ce livre une histoire intéressante mais pas vraiment originale, avec une intrigue bien menée qui révèle les choses petit à petit et permet ainsi au lecteur de spéculer sur la suite des évènements. Le choix des 3 personnages principaux évoluant chacun de leur côté n’est pas forcément judicieux, de mon point de vue, et les relations entre eux sont très particulières.

Le style de l’auteur est agréable à lire et permet au lecteur de se plonger dans l’histoire assez facilement.

Les personnages, bien que bien travaillés, ne sont pas attachants de par leur nature assez particulière (notamment au niveau de la haine que ressent Elessan), à l'exception de Cressen, qui attendrira pas mal de lecteurs.

Donc voila, une histoire avec autant de points positifs que de points négatifs, du moins selon moi. C’est donc à vous de voir ce que vous recherchez le plus dans un livre et si vous retrouvez cela dans les points positifs ou négatifs que j’ai cité pour savoir si ce livre est fait pour vous ou non.

En tout cas, pour ma part, malgré cet avis mitigé, le livre ne m'a pas déplut, et je n'hésiterai donc pas à découvrir un petit peu plus cet auteur.

 

Failles

David Bry

Asgard

428 pages

20 €

 

Garlon

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 22/01/2016