Jade, de Jay Lake

 

Quatrième de couverture

Elle est née dans la poussière et la pauvreté d’un village écrasé sous le soleil de l’équateur. Elle ne se rappelle pas de sa mère, elle ne se rappelle même pas de son nom. Son plus ancien souvenir remonte au jour où son père l’a vendu à ce grand homme au teint de lait. Dans la cour du Grenadier, où on lui a enseigné à devenir une grande dame et une courtisane accomplie, elle fut baptisée Emeraude, joyau parmi les beautés sélectionnées pour un duc immortel. Elle s’est choisie un autre nom : Jade. Son univers mêle la politique et la magie, et les dieux interfèrent dans les affaires des mortels. Au centre du monde règne le duc immortel de la cité de Hautcuivre, qui contrôle tout le commerce de la mer des Tempêtes. Jade a été éduquée pour devenir le jouet des hommes ; mais le duc n’est pas tout-puissant, et l’oeuvre des siècles n’a pas éradiqué tous ses ennemis. Certains voient en elle le moyen de parvenir jusqu’à lui, et de le tuer en brisant le sortilège qui le maintient vie. C’est ainsi que Federo et la Chorégraphe deviendront les seuls amis de Jade, et que la réussite du complot visant à débarrasser Hautcuivre du tyran reposera entièrement dans les mains d’une jeune esclave rebelle.

 

Chronique d’Ailayah

Tout d’abord je tiens à remercier les éditions Eclipse qui m’ont permis de découvrir ce roman.

J’ai un avis plutôt mitigé sur cette histoire. En fait, je n’arrive pas à décider si j’ai aimé ou pas. Je crois simplement que je ne m’attendais pas du tout à ça et qu’au début, c’est vrai, ça m’a déçu mais que par la suite je me suis faite à ce changement et je me suis laissée transporté dans l’univers sans tenter de me faire une idée de l’histoire.

C’est plutôt positif quand j’y repense. Plus j’avançais dans le roman, moins je savais ce qu’il allait advenir de notre héroïne. C’est une histoire hors-norme, tout comme le personnage d’ailleurs. Au début, ça nous paraît être un pur roman de fantasy, avec l’apprentissage de Jade, sa formation qui nous apparaît clairement comme beaucoup plus que ce qu’on nous laisse voir. Au bout de cette formation, on s’attend à toute une histoire qui va en découdre, avec ce fameux Duc très étrange. Mais au final, cette histoire se clôt bien vite. Et c’est là que j’ai été déçue car tous mes plans tombaient en ruine. Jade quitte ce pays et on ne sait donc pas ce qu’il va se passer pendant les trois quarts restants de l’histoire. Mais au final, c’est vraiment ça qui est génial car on se laisse emporté dans cet univers bien plus vaste que ce qu’on a pu imaginer et dans cette histoire qui prend beaucoup plus d’ampleur.

L’univers est vraiment sympa, avec tous ces différents pays, différentes cultures … Ce que je trouve dommage par contre, c’est qu’il n’y ait pas de cartes au début du roman. J’aime avoir une base sur laquelle je peux me reposer pour laisser mon imagination faire le reste.

Le personnage de Jade est vraiment très intéressant à suivre. C’est une enfant qu’on suit dans ses aventures. On ne peut oublier l’âge qu’elle a car il nous est souvent rappelé, mais cet âge est intéressant car tout ce qu’elle fait, elle le fait avec l’impulsivité de la jeunesse, et bien qu’elle soit très mature pour son âge, et très forte, elle n’en reste pas moins une gamine paumée qu’on a arraché à sa terre et à sa famille. Elle va lutter contre cela toute sa vie, et tenter de se libérer.

Voilà encore un aspect très intéressant du roman : la réflexion sur la liberté et la justice. On se rend compte à travers cette histoire, à travers les réflexions de Jade et ses discussions avec les autres personnages que la liberté et la justice ne sont pas des notions faciles à acquérir. Elles ont un pris, et au final on ne peut jamais atteindre la liberté ou la justice totale. C’est un vrai sujet philosophique qui est traité en arrière-plan.

Pour conclure, je dirai que c’est tout de même un roman fort intéressant que je conseille aux fans de fantasy. Laissez-vous surprendre par cette héroïne et cette histoire qui vous embarquera dans des contrées qui vous seront révélés au fur et à mesure que l’héroïne elle-même les découvre. Laissez-vous porter par l’écriture fluide de Jay Lake et rencontrez des personnages hauts en couleurs qui vous charmeront tout au long de ce périple.

 

Jade

Jay Lake

Eclipse

533 pages

18€

 

Ailayah

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 10/03/2012