L'attente d'Eleova, de Marion Dhuique-Mayer

l-attente-d-eleova.jpg

 

 

Quatrième de couverture :

Mariam a traversé l’Atlantique pour travailler à la réception d’un grand hôtel new yorkais. Mais si son quotidien est bien loin du rêve américain qu’elle s’était imaginé, une révélation va lui permettre de surmonter les épreuves plus facilement…
 
Quant à Eleova, enseignante sans famille du petit village elfique de Lawralby, elle attend patiemment le retour de guerre de son bien-aimé, jusqu’au jour où elle apprend l’incroyable : sa soeur est toujours en vie !
 
Eleova décide de retrouver Beanna contre vents et marées. Aux côtés de Crac, le petit kobold moqueur, et de bien d’autres créatures qui les rejoindront dans leur quête, une aventure tumultueuse et surprenante commence…

 

 

Chronique de Platinegirl :

 

Impossible de résister à cette couverture colorée et assez enfantine et féminine réalisée par SeL : je me devais de découvrir le nouveau roman publié par les Editions Les Lucioles, "L'attente d'Eleova". A l'époque, je ne savais pas de quoi cela parlait, je ne savais même pas prononcer "Eleova" correctement (je disais "Eloeva" ! ), mais je savais une chose : j'allais aimer ma découverte, c'était obligé. Et ce fut en effet le cas !

 

Malgré un livre très épais (il fait quand même 574 pages), j'ai vite dévoré "L'attente d'Eleova" tant sa composition interpèle : il commence par un chapitre sur sa première héroïne, Mariam, qui vit dans notre monde et a une vie assez misérable de femme de chambre - pour nous envoyer le chapitre suivant dans le monde d'Eleova, une jeune prof elfique qui a une vie 100% fantasy ! On change donc d'univers à chaque changement de chapitre, inutile de dire que ce choc des cultures est rude et qu'il m'a fait me poser des tas de questions : où est le réel ? quel est le lien entre elles ? vont-elle se rencontrer ? ... Je ne doute pas que cela en sera de même pour vous et que cela vous hameçonnera, comme moi, à poursuivre votre lecture ! Les questions appellent les réponses, c'est une très bonne technique pour rendre les lecteurs accros dès les premières pages d'un roman !

 

J'ai lu que Marion Dhuique-Mayer avait écrit ce roman pour une amie en peine et qu'elle lui donnait deux chapitres par semaine : quelle bonne idée, je ne suis donc pas la seule à avoir été tenue en haleine de la sorte (quoi que j'étais incapable de m'arrêter à chaque fin de duo de chapitres ! ). Si l'amie de Marion est comme moi, elle aura sûrement trouvé dans ce roman deux héroïnes fortes à prendre pour modèles pour surmonter les obstacles que notre propre vie met sur notre chemin. Ces deux personnages sont vraiment très intéressants, elles m'ont permis de me motiver pour réaliser mes propres rêves et tenter d'atteindre le bonheur encore plus vite. Finalement, avec deux femmes fortes comme elles, on pourrait même dire que ce roman est assez féministe, mais je vous rassure tout de suite : cela n'a rien d'un texte de propagande !!!

Les pages se sont donc tournées toutes seules pour moi, et il faut dire que c'est bien normal car ce livre se lit avec une étonnante facilité : ses caractères sont relativement gros, ses phrases simples mais agréables à découvrir,... Et on est aidés par la narration interne des deux héroïnes qui permet de vite les apprivoiser et aimer encore plus vite ! D'ailleurs, le challenge est de savoir qui on préfère, au début, tant elles sont assez semblables : toutes deux en galère, en manque de leur famille et tout ! Les personnages secondaires ne sont pas en reste : i y a ceux qu'on aime, ceux qui nous font sourire, ceux qu'on ne peut pas voir en peinture... Tout un monde d'émotions à ressentir pour nous, lecteurs !

 

Au final, c'est une très belle découverte que j'ai faite en dévorant "L'attente d'Eleova", j'espère qu'il en sera de même pour vous (surtout si vous êtes une femme de moins de 40 ans, si je peux me permettre ! ) ! A noter que l'auteure envisage d'écrire une suite...

 

 

L'attente d'Eleova

Marion Dhuique-Mayer

Editions Les Lucioles

574 pages

17 euros.

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau