La guerre de l'Hydre, de Jacques Martel

hydre.jpg

Quatrième de couverture

C’EST AVEC LE SANG QUE S’ÉCRIVENT LES LÉGENDES.

Une cité millénaire au bord du monde, assiégée depuis des siècles.
Derrière ses murs, un jeune messager tente de survivre et de trouver un moyen de fuir.
Devant ses murs, l’armée de la reine-guerrière qui a fait le serment d’ouvrir les Grandes Portes, prête à lancer l’ultime assaut.
À quelques lieux, la terre tremble sous les sabots des cavaliers de l’invincible guerrier que l’on appelle l’Hydre, souverain incontesté des Grandes Steppes.
Pour sa plus grande conquête, il a jeté son dévolu sur la première cité du monde.
Rien, jamais, ne résiste au déferlement flamboyant des soldats menés par le colosse.
Aucun homme, jamais, n’a pu survivre au déchaînement frénétique de ses coups de hache.
Alors que la menace de combats d’une violence inouïe gronde, les destins s’entremêlent et se heurtent de plein fouet au rythme des tambours de guerre : c’est avec le sang de chacun que s’écrira cette histoire de métal, de feu et de fureur.

Chronique de Garlon

Lançons-nous dans le nouveau livre de Jacques Martel avec La guerre de l’Hydre.

La première ville du monde est assiégée depuis 8 générations par des exilées auxquelles on refuse le retour. Mais la Neuvième Exilée est bien décidée à faire changer les choses et à prendre la ville une bonne fois pour toutes, et tous les moyens sont bons.
Au sein de la ville, nous suivons également un jeune messager, Rhyan, dont le passé a l’air de receler un sombre secret, qui cherche par tous les moyens à quitter la ville pour explorer le vaste monde.
Et beaucoup plus loin dans le sud, l’Hydre, khan des khans des tribus barbares de la Grande Steppe, est bien décidé à trouver la ville pour en prendre possession.

Voici une magnifique lecture qui m’a vraiment fort plû.

Tout d’abord, abordons le point de l’histoire.
Elle est vraiment superbement pensée. Nous avons ici un conflit qui voit venir plusieurs types d’intervenants, le complexifiant énormément, et le tout soutenu par des raisons cohérentes et très bien décrites.
Cela apporte bien entendu une grande originalité et nous permet de voir le conflit selon les points de vue des divers intervenants, d’avoir une vision des stratégies et réactions de tous et de découvrir les différentes cultures présentes lors de ces évènements.
C’est donc ici avant tout une histoire qui va nous présenter un univers très bien conçu, et travaillé dans ses moindres détails, faisant qu’on se retrouve avec une très bonne connaissance du monde parcouru et des différentes cultures rencontrées, le tout avec une intrigue solide qui va amener des questions, telles celles-ci : qui va gagner le conflit ? Rhyan va-t-il atteindre ses objectifs ? Aspect vraiment passionnants qui vont permettre au lecteur de se retrouver complètement plongé dans le récit.
L’action est également fort présente, comme on peut s’en douter dans un conflit, mais on la retrouve sous plusieurs aspects : au niveau du conflit et du siège, au niveau du caractère de l’Hydre, de ses aventures et son histoire, et au niveau de Rhyan, qui donne une action beaucoup plus sombre qui nous plonge dans la Fosse, qu’on peut considérer comme les bas-fonds de la ville, repère de tous les bandits et mendiants, et dirigé par un homme mystérieux aux grands pouvoirs de sorcier. De quoi la voir de plusieurs façons différentes, et donc de faire monter l’adrénaline du lecteur qui sera fasciné par le déroulement et l’évolution des évènements.
L’histoire puise donc sa grande force dans le grand travail fait autour de l’univers, très bien conçu et décrit, dans son intrigue qui entraine plusieurs parties (dont certaines agissant dans l’ombre) dans un grand conflit et dans son action, qui prend plusieurs direction pour fasciner le lecteur.

Passons maintenant au style de l’auteur. Là, il faut bien dire qu’il est magnifique ! Ne cherchez pas, ici, à avoir un livre qui se concentre sur l’avancement de l’histoire et dont l’écriture est donc fort “rapide”, car ce n’est pas ça du tout. Non, ici, vous aurez surtout un univers, une histoire, des évènements et des personnages magnifiquement décrits par la superbe plume de l’auteur, qui, de façon parfois rude, d’autres fois plus poétique, nous décrit tout cela de façon fort approfondie , nous construisant quelque chose de vraiment abouti qui passionnera les lecteurs, principalement ceux qui aiment suivre une histoire dans un univers fort bien conçu. Un magnifique style d’écriture qui pourra donc paraître trop descriptif pour certains mais qui, pour ma part, m’a complètement fasciné de par l’immense travail fait autour de la description de l’univers et la façon même dont l’auteur le fait, rendant ces éléments, qui sont parfois longs, malgré tout fluides et permettant donc de ne pas s’ennuyer une seule fois dans la lecture tout en ayant quelque chose de vraiment fort travaillé.

Concernant les personnages, là aussi, le travail fait autour est exceptionnel. Dans un livre qui met avant tout l’accent sur la conception de l’univers et sa description, on pourrait croire que l’aspect des personnages sera négligié, mais ce n’est pas du tout le cas ici. Ils sont, comme tout le reste, magnifiquement décrits, et chacun est unique en son genre, a ses propres états d’âme, ses sentiments, sa façon de penser, etc. Ce qui fait que nous avons une plétore de personnages plus fascinants les uns que les autres. Certains recèlent d’ailleurs de mystérieux secrets, tandis que d’autres ne donnent pas toutes les informations les concernant, laissant ainsi plâner un doute quant à leurs origine, ce qui permet également au lecteur de se faire sa propre idée de certains aspects (je pense notamment au Hardi Visiteur, qui m’a vraiment fasciné, et je me suis même dit que je serais ravi de découvrir un livre de l’auteur concentré sur l’histoire de ce personnage, car ce devrait être vraiment passionnant).
Nous nous accrochons fortement à eux, et cela permet donc un très bon partage d’émotions, et je peux vous dire que, à certains moments, l’auteur a fait fort, et il est donc très difficile de ne pas avoir les larmes aux yeux à un ou deux passages en particulier.

En bref, nous avons ici un magnifique livre qui nous présente une guerre, une ville, et surtout un univers, le tout magnifiquement conçu et décrit, avec une intrigue solide, de l’action de plusieurs types, un style à la fois fort descriptif et fluide sous certains aspects, et des personnages magnifiquement bien travaillés et dont certains fascineront le lecteur, et qui permettront également un très bon partage d’émotions.

Après Bloody Marie, voici un autre livre de Jacques Martel qui m’a totalement conquis !


La guerre de l'Hydre

Jacques Martel

Mnémos

313 pages

20,50 €


Garlon

Commentaires (2)

lireoumourir
  • 1. lireoumourir (site web) | 02/03/2013

Je suis ravi que ma chronique vous ai plût.

Merci beaucoup pour l'information concernant le Hardi Visiteur. Je tâcherai de me procurer sous peu Sacrifice du Guerrier pour retrouver ce personnage et cet univers qui m'ont vraiment conquis.

Jacques MARTEL
  • 2. Jacques MARTEL (site web) | 02/03/2013

Merci beaucoup, Garlon, pour cette critique qui fait chaud au coeur.
Cela fait plaisir de voir que vous avez apprécié certains points du texte qui sont importants pour moi.

Jacques Martel

PS : Si vous avez aimé le Hardi Visiteur, il se trouve également dans Sacrifice du Guerrier, aux côtés de Héros différents, où d'autres aspects de sa personnalité sont présentés. Il est le "fil rouge" entre les romans (actuels et futurs) se déroulant dans cet univers.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau