La Tapisserie de Fionavar, de Guy Gavriel Kay

La tapisserie de fionavar

Quatrième de couverture

Notre terre n'est que le pâle reflet d'un monde plus ancien : Fionavar, le grand univers, dans lequel cinq étudiants, Kim, Dave, Jennifer, Paul et Kevin, se retrouvent inopinément projetés. Guidés par le mage Loren Mantel d'Argent, ils vont devoir prendre position dans la guerre éternelle qui oppose les forces de la lumière et celles des ténèbres.

Cette intégrale comprend les romans initialement parus sous les titres suivants : L’arbre de l’été, Le feu vagabond et La voie obscure.

 

Chronique de Ceinwèn

Cette trilogie est une de mes préférées en fantasy. Elle est assez classique et reprend des éléments que l’on peut associer à de grands classique du genre – Le Seigneur des Anneaux, La Belgariade ou encore le mythe arthurien - tout en conservant une identité originale et une mythologie passionnante.

La Tapisserie de Fionavar c’est l’histoire de cinq jeunes gens qui ont se retrouver propulser dans un monde différent du nôtre. Un monde médiéval où le danger se révélera insidieux et où ils seront tous mis à rude épreuve.

Kim est une jeune étudiante en médecine, elle n’a jamais demandé à devenir une guide pour qui que ce soit. Dave va découvrir que l’on peut s’ouvrir aux autres et y gagner beaucoup. Paul va réapprendre à s’ouvrir un peu plus au monde. Quand à Kevin et Jennifer, ils se révéleront tellement plus que ce que les autres voient d’eux. À eux cinq, ils vont découvrir un nouveau monde, de nouvelles règles.

Les amateurs de fantasy ne pourront que remarquer les ressemblances avec des classiques du genre. Mais ce n’est pas un souci. C’est classique mais efficace. On a des moments tendres, drôles ou passablement horribles – même si l’auteur ne sombre pas dans le pathos gratuit.

Du côté de l’objet, c’est une intégrale. On a donc un roman épais au papier très fin. Mais comme cela regroupe trois romans. Il y a quelques coquilles et en début de chaque « tome » il y a un rappel de ce qu’il s’est passé auparavant. Si, comme moi, vous ne vous arrêtez pas à la fin d’un des morceaux, cela fait redondant. En revanche, la liste des personnages va évoluer en fonction de leur évolution propre.

 

La Tapisserie de Fionavar

Guy Gavriel Kay

J'ai lu

Fantasy

1182 pages

17,90€

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau