Lord of the ringards, de Henry N. Beard et Douglas C. Kenney

Lord

Quatrième de couverture

La célèbre parodie du Seigneur des Anneaux !

Une quête, une guerre, un anneau… Sans oublier un petit gars aux pieds poilus, bien sûr ! Voilà que le pauvre Fripon se retrouve embarqué par le magicien Grandpaf dans un truc de malade : sauver les Paires du Milieu du maléfique Salkon et de Saroulmal, le magicien renégat.

Si vous êtes fan du chef-d’oeuvre de J.R.R. Tolkien, ou si vous voulez juste rigoler un bon coup – comme plusieurs millions de lecteurs à travers le monde – vous allez vous régaler. Ce célèbre pastiche vous fera dépasser l’ultime frontière, à tel point qu’il ne sera plus la peine pour vous de lire d’autre parodie de ce genre. Mais alors plus jamais !

Chronique de Garlon

Lançons-nous dans une parodie du Seigneur des Anneaux avec ce livre.

 

Fripon se voit confier un anneau qui a de grand pouvoir. Son travail : le détruire pour que Salkon ne puisse mettre la main dessus.

 

L’histoire reprend celle du Seigneur des Anneaux à la sauce humour. Bien que, sur le début, je la trouve très bien faite, je trouve que les auteurs veulent ensuite avancer trop vite et oublient donc de parodier une grande partie des histoires des tomes 2 et 3, ce qui est vraiment dommage, car on finit par oublier qu’il s’agit d’une parodie du Seigneur des Anneaux et à ainsi ne se retrouver qu’avec une histoire totalement plate.
Car, en effet, à part l’humour, que j’ai vraiment adoré à plusieurs moments, car les auteurs ont une imagination débordante à ce niveau, il n’y a pas beaucoup de points positifs au livre, qui reste, de par son histoire et son intrigue, vraiment fort plat et assez inintéressant.

On aime l’humour, on rigole vraiment beaucoup à la lecture et ça fait du bien, mais on finit par en avoir marre de n’avoir que cela comme point positif, et on s’ennuie rapidement.

 

Le style des auteurs, que ce soit intentionnel ou non, est à plusieurs moments fort maladroit, ce qui aggrave l’ennui du lecteur…

 

Les personnages, quant à eux, étant donné qu’ils sont fort caricaturaux, ne sont pas fort attachants, bien qu’assez bien travaillés pour respecter leur aspect humoristique.

 

En bref, nous avons ici une parodie pleine d’humour qui nous fera rire à pas mal de passages. Mais c’est là le seul point positif, car l’histoire est fort plate et inintéressante, et toute une partie de l’histoire du Seigneur des Anneaux est occultée. De plus, le style est très maladroit et les personnages ne sont pas fort attachants.


Un livre à lire pour rire un peu, mais rien de plus.

 

Lord of the ringards

Henry N. Beard et Douglas C. Kenney

Milady

Fantasy

240 pages

7,10 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 10/03/2014