L'héritier du vent, tome 1 : L'éveil, de Emmanuel Le Brigand

Heritier

Quatrième de couverture

Où qu’il soit, l’Homme poursuit son travail d’autodestruction dans un désir d’amasser toujours plus. Quelle que soit l’époque, il mène sa quête du bonheur avec la même persévérance. La mégalomanie et la soif de pouvoir amènent en Eurésia les mêmes événements tragiques qui ont émaillé notre Histoire : batailles tonitruantes au son des épées qui s’entrechoquent, complots machiavéliques, guerres et trahisons. Mais c’est au cœur du tumulte qu’apparaissent les héros, et quelques âmes courageuses peuvent faire basculer le cours des événements.

Plongez au cœur d’une aventure grandiose, ponctuée de scènes de bravoure spectaculaires. Découvrez des personnages attachants dans un récit riche aux multiples intrigues. Suivez Xao, un champion de crosse en quête de célébrité. Accompagnez Duncan, un soldat dévoué qui ne trouve d’autre solution pour réaliser son rêve que de participer à la plus grande compétition de gladiateurs du continent. Entrez dans le monde fantastique du shamanisme en vous laissant guider par Knolen, le Nunavite albinos couvert de tatouages.

Enfin, partagez le destin exceptionnel de Güen, le semi Elfe. Alors qu’il ne cherche qu’à échapper à la violence qui s’empare de son univers, tous ses proches voient en lui le sauveur idéal, capable de libérer le pays. Et tous autour de lui vont s’efforcer de le conduire sur la route de la vengeance afin que naisse la légende de l’Héritier du Vent.

 

Chronique de Garlon

Plongeons dans une nouvelle série fantasy.

Güen est un jeune semi-elfe vivant dans la société utopique Norsemberland. Sa ville connait alors une subite attaque de troupes barbares et la société est donc détruite. Avec quelques survivants, Güen parvient à s’enfuir et se met sous l’éducation de Kobal, un sage fondateur du Norsemberland.

Mais cette société utopique n’était pas appréciée du pouvoir et, alors que Kobal rêve de la faire revenir, de nombreux complots se mettent en place.

Ce livre contient pas mal d’idées intéressantes, mais celles-ci sont malheureusement mal exploitées et de nombreux défauts sont présents.

L’histoire, sans être d’une énorme originalité, reste assez bien faite et comporte pas mal d’action qui met l’adrénaline au coeur du lecteur. J’ai fort aimé le fait que l’auteur, à travers l’histoire, mette en place une critique de notre société vraiment très poussée qui montre tous ses points négatifs et nous ouvre les yeux sur plusieurs aspects. Je trouve que tout cela est très bien fait et capte parfaitement l’attention du lecteur.

Malheureusement, cette critique tend à disparaître de plus en plus au fur et à mesure que les pages se tournent et, alors que c’était à la base un élément phare de l’histoire, cette critique devient totalement secondaire au bout d’un moment.

Nous nous retrouvons alors dans une histoire un peu chaotique et souffrant parfois d’un manque d’originalité.

On suit plusieurs personnages, et c’est un aspect que j’apprécie souvent mais, dans ce cas ci, les passages sont beaucoup trop longs, ce qui fait qu’on reste trop longtemps sur tel ou tel personnage, oubliant donc les autres pour les retrouver au bout de 50-100 pages. Certains finissent même par être totalement oubliés au bout d’un moment, et on se demande vraiment ce qu’ils deviennent, tandis que d’autres apparaissent beaucoup trop tard et deviennent personnages principaux pendant une centaine de pages alors qu’on aurait dû suivre leur évolution depuis le début, etc. C’est donc selon moi un manque de structure du livre qui est fort dommage car il enlève ainsi l’intérêt pour l’histoire.

De plus, beaucoup d’éléments secondaires et insignifiants prennent une trop grande importance sur l’histoire, faisant qu’on ne suit presque que ça et que les éléments principaux restent tout à fait négligés, et qu’on n’avance donc presque pas sur ces 550 pages, surtout qu’on s’attarde beaucoup trop dessus…

Le style d’écriture est parfois assez lourd, voire maladroit, ce qui gâche encore la lecture. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de nombreux passages fluides et agréables à lire, bien au contraire.

On reprochera par contre aussi pas mal de coquilles, qui gênent souvent la lecture.

Les personnages sont assez bien travaillés mais également souvent assez énervants, surtout Güen, dont le comportement est souvent insupportable. Malheureusement, comme les passages des personnages sont trop longs, on reste souvent très longtemps sans en voir certains, ce qui nous empêche de nous accrocher à eux et de partager leurs émotions.

En bref, nous avons ici un livre à l’idée de base bien pensée, avec une critique poussée de la société. Malheureusement, tout cela a été mal exploité et nous nous retrouvons vite avec une histoire assez plate, dans laquelle les éléments secondaires prennent beaucoup trop de place et désintéressent le lecteur. De trop longues périodes faites en ne suivant qu’un seul personnage principal et en négligeant les autres, cela en alternance, font qu’il est impossible d’apprécier ces derniers et qu’on se désintéresse vite de leurs aventures, surtout que certains finissent oubliés… Le style d’écriture, parfois lourd et maladroit, contient également beaucoup de coquilles fort dérangeantes.

En grande partie une déception pour ce premier tome. J’espère que la suite réglera ces défauts, car l’idée de base ma plaît bien.

 

L'éveil

L'héritier du vent, tome 1

Emmanuel Le Brigand

Editions Du Pantheon

Fantasy

24,90 €

560 pages


Garlon

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 24/03/2014