Le Livre de l'Enigme 1 : La Somme des Rêves, de Nathalie Dau

somme-des-reves.gif

Quatrième de couverture

Les Mages Bleus, servants de l'Equilibre, ont été décimés, mais l'un des leurs a survécu au prix de son honneur, motivé par le besoin impérieux de transmettre la vie. Le jeune Cerdric, né bréon de la noble famille Tirbald, va, quant à lui, affronter une mère qui ne l'a pas désiré, un monde qui semble incapable de l'aimer. Et si la solution à ses tourments résidait dans la Marche voisine, là où vit son mystérieux père, en exil ? Mais au terme de son voyage, Cerdric recevra surtout le poids d'un secret terriblement lourd à porter : celui de la Somme des Rêves, une espérance de renouveau pour ceux qui refusent de s'incliner devant les Dieux...

Chronique de Garlon

Parlons cette fois du dernier né de Nathalie Dau : La Somme des Rêves, premier tome de Le Livre de l’Enigme.

Depuis la tour de son château, un vieux seigneur raconte son histoire.
Il est Cerdric, fils d’une héritière de seigneur et d’un mage bleu qui a été privé de sa magie et qui a dû s’exiler. En effet, les mages bleus sont maintenant décimés, détruits par les Mystiques et le peuple, qui leur voue une haine irrationnelle.
Il aurait dû être la concrétisation d’une vieille prophétie de l’ordre bleu, mais, né réfractaire à la magie, il n’y a pas sa place.
Haït par sa mère qui fait tout pour se débarrasser de lui et le traîner plus bas que terre, Cerdric ne trouve pas sa place dans ce monde.
Jusqu’au jour où il apprend l’existence de son père, la magicien brulé, et qu’il décide de le retrouver, dans sa quête d’amour paternel. Mais sa rencontre lui apportera bien plus qu’un père, et le voila alors protecteur d’un grand secret : la Somme des Rêves, concrétisation de la prophétie de l’Enigme.

Voici un premier tome haut en couleurs qui m’a énormément plû.

L’histoire est superbement pensée et sort assez des sentiers battus, apportant une originalité bienvenue.
Nous avons ici un superbe univers créé par l’auteure et qui nous présente un monde dans lequel la religion a énormément d’importance et influe sur la vie de tous, et ce surtout depuis que les mages bleus ont été décimés.
Toute une mythologie est mise en place, visant ainsi à nous présenter des croyances, superstitions et prophéties vraiment originales et permettant de développer bien des aspects à l’histoire. Je ne peux d’ailleurs que vous conseiller, si vous lisez le livre, de commencer par les annexes : vous y découvrirez une explication du calendrier et des différentes fêtes, et également deux superbes nouvelles de l’auteur, magnifiquement écrites, qui vous permettront de vous imprégner de l’univers ainsi créé et d’encore plus profiter de l’histoire.
On se trouve ici dans une histoire vraiment bien travaillée et en tous points passionnante. Nous n’avons pas de débordement d’action, celle-ci n’étant présente qu’à certains passages, car elle n’est tout simplement pas nécessaire, la force de l’histoire résidant dans le fait qu’elle est vraiment très originale et que son développement, entouré de rencontres, de magie et de mythologie, passionnera le lecteur du début à la fin.
L’intrigue est superbe, et ce surtout car on ne sait les choses qu’au compte goûtte, et ce surtout au niveau de la prophétie, qui reste floue pour le lecteur, permettant un bon développement de l’histoire.
Nombre de passages m’ont vraiment fort plûs, j’ai adoré la façon dont l’histoire a évolué, avec un grand nombre de rebondissements qui enlèvent toute prévisibilité. Les complots de Nérasia, bien qu’apportant beaucoup de haine pour le personnage, la méchante de l’histoire, apportent également énormément.
Pas le temps de s’ennuyer, en tout cas, car tout ce que je vous ai expliqué plus tôt se déroule assez rapidement, avec des rebondissements à tout moment, ce qui fait que le lecteur ne parvient pas à se détacher de l’histoire une fois celle-ci commencée.

Concernant le style d’écriture de Nathalie Dau, je l’ai vraiment adoré. Il est fort fluide et agréable, mais ne néglige à aucun moment l’aspect descriptif, ce qui permet d’accentuer le travail fait autour de l’univers et de sa mythologie, sans pour autant tomber dans l’excès. Un parfait dosage qui apporte beaucoup au livre, surtout que l’écriture a un petit quelque chose en plus, que je qualifierais d’assez poétique, le choix des mots étant très bien fait et apportant ainsi une “beauté” supplémentaire à l’histoire.

Au niveau des personnages, bons comme mauvais, ils sont vraiment très bien travaillés.
Ici, nous n’avons pas le classique “méchant”  qui fait du mal par plaisir. Non, nous avons Nérasia, qui fera tout pour faire le plus de mal possible à son fils et à son mari, mais pas simplement pour le plaisir. En effet, l’histoire de chaque personnage est vraiment très recherchée et superbement décrite, ce qui fait que, bien que le mal que cette femme fait soit impardonnable et que le lecteur ne peut l’approuver, une part de lui la comprendra malgré tout, car elle a vu ses rêves brisés et recherche le bonheur, ce qui l’a rendue haissable sur plusieurs aspects. C’est bien entendu le même genre de philosophie pour les autres personnages que l’on peut qualifier de méchants de l’histoire.
Et du côté des “gentils”, là, le travail fait autour est tout simplement superbe. Le lecteur ne pourra s’empècher de se sentir vraiment fort proche de Cerdric, partageant énormément ses émotions, ressentant une boule de haine lorsque sa mère lui fait du mal. Ce personnage est vraiment superbement travaillé. Les autres personnages de l’histoire, des plus importants, comme le père de Cerdric ou la Somme des Rêves, aux plus insignifiants, comme les maîtres que le jeune homme aura eu dans sa jeunesse, les prêtres mystiques, l’intendant, Loïse et bien d’autres, sont vraiment tous extrêmement bien travaillés et proches du lecteur, ce qui couvre le livre de personnages hauts en couleur qui apportent, eux aussi, un côté énormément passionnant au récit.
Le seul bémol que je mettrais concerne le fait que j’ai trouvé que Cerdric acceptait avec beaucoup trop de facilité et d’indifférence les coups du sorts qui lui arrivent. Cela ne m’a pas parut fort réaliste, et j’ai trouvé cela dommage, mais ce n’est là qu’un détail qui ne perturbe pas du tout la lecture.

En bref, nous avons ici une histoire superbement travaillée et originale à souhait. Tout l’univers créé par l’auteure et vraiment superbe, l’intrigue est en tous points passionnante, et les rebondissements sont vraiment nombreux. Le style de l’auteure, fluide et agréable, n’hésite pas à bien décrire l’univers avec une certaine poésie, et les personnages, bons comme mauvais, sont vraiment tous vraiment bien travaillés, ce qui permet une compréhension et une proximité avec chacun d’entre eux.

Un livre que je ne peux que vous conseiller de lire, et pas seulement aux fans de fantasy, car je pense que cette histoire pourrait plaire à un très large public.


En tout cas, une chose est sûre : la série se retrouve déjà, dès son premier tome, dans mes gros coups de coeur !


La Somme des Rêves

Le Livre de l'Enigme, tome 1

Nathalie Dau

Asgard

368 pages

19 €


Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 08/10/2012