Les Annales du Disque-Monde 1 : La Huitième couleur, de Terry Pratchett

 

Quatrième de couverture

Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde se balade à dos de quatre éléphants, eux-mêmes juchés sur la carapace de la Grande Tortue...Oui, c'est le Disque-monde... Les habitants de la cité d'Ankh-Morpork croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l'air tellement inoffensif, bonhomme chétif, fidèlement escorté par un Bagage de bois magique déambulant sur une myriade de petites jambes. Tellement inoffensif que le Patricien avait chargé le calamiteux sorcier Rincevent de sa sécurité dans la cité quadrillée par la Guilde des Voleurs et celle des Assassins ; mission périlleuse et qui devait les conduire loin : dans une caverne de dragons ; peut-être jusqu'au Rebord du Disque. Car Deuxfleurs était d'une espèce plus redoutable qu'on ne l'imaginait : c'était un touriste...

Chronique de Vanfanel

Si la question « Comment imagineriez-vous un nouveau monde ? » vous avait été posée, l’auriez vous fait en forme de disque, l’auriez vous placé sur quatre éléphants titanesques reposant eux-mêmes sur une tortue géante naviguant dans l’espace vers un but inconnu ? Eh bien c’est de cette façon que Terry Pratchett à imaginé son Disque-Monde.

A la lecture de cet ouvrage, vous pourrez découvrir les aventures des deux héros les plus insolites qui soient. Tout d’abord Deuxfleurs, un touriste qui à première vue paraît bien trop curieux et insouciant pour rester en vie bien longtemps. Cependant, celui-ci bénéficie d’une chance que l’on pourrait qualifier de peu commune. En effet peu importe la situation (démons, assassins, trolls) ce petit bonhomme à quatre yeux s’en sort toujours. Vient ensuite Rincevent, le magicien le plus mauvais de tout le disque-monde, n’ayant jamais atteint le premier niveau de magie (il y en huit), on peut affirmer que les nombreuses années passées à l’université de l’invisible d’Ankh-Morpork ne lui on pas été très utile car il ne connaît qu’un seul sortilège et il est tellement dangereux qu’il pourrait détruire le monde si il était prononcé.

L’histoire commence avec l’arrivée de Deuxfleurs à Ankh-Morpork. Etant un « peu » plus fortuné que la moyenne des habitants de cette cité, il attire vite l’attention des voleurs et autres brigands, c'est-à-dire la grande majorité de la population locale. De fil en aiguille, il fait la rencontre de Rincevent dans une auberge, qui, pour le malheur de ce dernier, va devenir son guide. S’ensuit alors une aventure qui petit à petit les mènera jusqu’au bord du disque.

Ma première impression à la lecture de ce livre à été que l’auteur doit être sacrément dérangé pour imaginer des choses pareilles. Malgré cela il est assez facile de rentrer dans l’histoire tant la pitié que l’on peut avoir pour Rincevent s’avère attachante, sans oublier les multiples incompréhensions de Deuxfleurs dans des situations où le commun de mortel prendrait ses jambes à son cou sans se poser de question. C’est un titre que j’ai vraiment apprécié malgré un petit bémol : en effet, il est parfois ardu de se faire aux changements de points de vue en début de récit. Si je devais décrire ce livre en une phrase, je dirais que c’est une œuvre dans laquelle même la mort a le sens de l’humour.

Je vous recommande cet ouvrage, car il en vaut vraiment la peine, et qu’après l’avoir lu, vous ne regretterez surement pas votre achat.

 

La Huitième couleur

Les Annales du Disque-Monde, tome 1

Terry Pratchett

Pocket

6,50€

 

Vanfanel

 

Commentaires (1)

Erestor
Le cycle des Annales du Disque-monde est un mélange parfait entre l’humour et l’inventivité. L’univers inventé par Terry Pratchett, est peuplé d’habitants tous plus loufoques les uns que les autres. Les personnages ont tout pour nous faire passer d’agréables moments.

Terry Pratchett écrit de façon admirable où surprises et rires nous attendent au tournant de toutes les pages. Chaque tome démontre à sa façon une facette différente de ce monde unique et l’histoire n’en est donc que plus savoureuse.

Et quel humour ! Écrit tout en subtilité et de façon telle qu’il est difficile de décrocher, voici donc un univers où l’humour est très présent du début à la fin sans toutefois nous déstabiliser dans l’histoire. Tout simplement fabuleux !

Chaque tome est à savourer sans aucune modération !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 21/03/2012