Les Haut Conteurs 3 : Coeur de lune, de Patrick McSpare et Oliver Péru

Quatrième de couverture

Ravengen est une terre maudite, tous ses habitants vous le diront. Le seigneur Othon le Loup y a sauvagement tué sa femme, la douce Beatrix, avant de disparaître à son tour, en laissant de nombreux cadavres derrière lui. Quarante années plus tard, l'on murmure encore que le spectre de la Dame de Lune hante ces bois sombres, accompagnée de l'âme perdue de son bourreau. Happés par un tourbillon de folie et de sang, dans la chaleur torride de l'été germanique, les Haut-Conteurs, Roland Cœur-de-Lion et Mathilde la Patiente, rejoints par le truculent Geoffroy Bouche-Goulue, vont tenter de percer les mystères de ce sinistre pays. Qui est cette Bête Dévoreuse, hurlant à la Lune et coupable de tant d'atrocités ? Amours secrètes, vengeances assassines, monstres démoniaques... Sous l'œil glacé de la pleine Lune, les évènements pourraient bien s'avérer fatals à nos héros… À Cœur de Lune, Cœur de Lion !

Chronique de Garlon

Lançons-nous dans la suite de la série Les Haut Conteurs, avec le troisième tome : Cœur de Lune.

Roland, Mathilde et Elena recherchent activement leur ami disparu : Ruppert.

Leur enquête va les mener à Ravengen, bourgade dont le seigneur et ses fils martyrisent la population.

Mais ce n’est pas la seule menace qui pèse sur les paysans de la région, car un monstre, un genre de garou, tue les gens du village les uns après les autres. Il serait le fruit d’une malédiction remontant à une histoire d’amour du père de l’actuel seigneur.

Aidés de Geoffroy Bouche-Goulue, un autre Conteur rencontré sur place, le petit groupe va tout tenter pour aider les habitants de Ravengen.

Mais qui est donc se monstre ? Qui est ce mystérieux Masque d’Argent, qui semble contrôler la créature ? Et, surtout, pourquoi cette étrange malédiction ?

Nous nous retrouvons donc à nouveau au Moyen-âge pour suivre les aventures de nos Haut Conteurs préférés.

L’ambiance se rapproche plus de celle du tome 1 que du tome 2, car nous sommes de retour dans un village. Mais, quoi qu’il en soit, cette ambiance est plus malsaine que dans les deux premiers opus, avec ces méchants et antipathiques seigneurs qui martyrisent la population, en plus du monstre qui terrorise la région

L’histoire est vraiment très bien développée et est la suite logique du tome précédent, avec l’active recherche du traitre enfin dévoilé. Les choses prennent rapidement un tour particulier, et la sombre histoire qui se développe autour des Conteurs est vraiment passionnante et tient le lecteur en haleine tout au long du récit. Les mystères tournant autour de la bête, de Masque d’Argent et de l’espion de l’Empereur augmente encore cela, car le lecteur se demande tout au long du récit qui peuvent bien être ces personnes, qui doivent forcément figurer dans l’entourage du seigneur Ravengen.

Au niveau de l’ambiance de l’histoire, toujours, il y a une grande modification au sujet de la manière dont elle est gérée par les personnages. En effet, dans les deux premiers tomes, les personnages devaient faire face à de nombreuses énigmes et les résoudre pour pouvoir débusquer les pages du Livre des Peurs ou vaincre leurs ennemis. Ici, bien que les énigmes soient toujours présentes et que les personnages doivent tout démêler pour comprendre le fin mot de l’histoire, il s’agit beaucoup plus d’une traque à la bête qu’une véritable résolution d’énigmes. Un changement de ce côté-là, donc, mais qui ne gâche en rien le récit, car cela fait même monter la pression, les scènes de traque et de combat étant vraiment très bien faites.

Au niveau des rebondissements, là aussi, le lecteur doit s’attendre à quelques surprises de taille, qui le laisseront vraiment, pardonnez-moi l’expression, sur le cul, car les choses ne sont pas toujours ce qu’elles paraissent être. C’est là le genre de choses que j’adore dans les livres, et je n’ai pas du tout été déçu dans ce cas.

Pour ce qui est des personnages ben, ils sont fidèles à eux même.

Nous suivons l’évolution de Roland, ce jeune homme qui fut embarqué bien malgré lui dans l’Ordre Pourpre. Son intelligence s’aiguise, tout comme son courage et sa détermination. De plus, l’amour commence à sonner à sa porte, et l’évolution de sa relation avec Elena est vraiment très mignonne et donne beaucoup de fraicheur au récit.

Pour ce qui est de Mathilde, elle reste fidèle à elle-même et est l’un de mes personnages préférés. Elle a un franc-parler et un humour qui font d’elle un personnage d’exception dans ce récit, ce qui en rehausse encore plus la qualité.

Concernant Geoffroy, ce goulu personnage est fidèle a sa réputation. Il est également très drôle et attachant, et il a parfaitement sa place dans le récit.

Le style des auteurs reste encore une fois très fluide, et ce livre plaira, tout comme les deux premiers tomes, à tout public, aussi bien jeune qu’adulte, même si il est vrai que ce troisième tome donne un aspect plus adulte au livre.

En bref, encore un récit d’exception avec ce troisième opus. Une histoire passionnante et des personnages attachant font que cette série reste l’un de mes grands coups de cœur. Vivement le tome 4 !  

 

Coeur de Lune

Les Haut Conteurs, tome 3

Patrick McSpare et Oliver Péru

Scrineo

331 pages

14,90 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 03/04/2012