Les Royaumes Oubliés - Les Lames du Chasseur 1 : Les Mille Orques, de R.A. Salvatore

 

Quatrième de couverture

L’Épine dorsale du Monde est menacée…
Des orques assoiffés de sang se déchaînent et ravagent tout sur leur passage, espérant étendre leur territoire.
Le célèbre elfe noir, Drizzt Do’Urden, et ses amis les plus chers se retrouvent alors au coeur de cette vague de destruction. Alors que les lames s’abattent et que les pieds martèlent le sol, résisteront-ils aux mille orques ?

 

Chronique de Garlon

Je commence, avec cette chronique, la présentation d’un autre cycle de la saga Les Royaumes Oubliés : Les Lames du Chasseur, cycle de R.A. Salvatore.

Enfin, je dis un autre cycle, mais ce n’est qu’à moitié vrai. En effet, ce cycle, bien que ne portant pas le même nom, est la suite directe d’un autre : La Légende de Drizzt.

Nous retrouvons donc notre elfe noir préféré dans la suite de ses aventures.

Wulfgar a vaincu ses démons et est retourné, avec sa femme et sa fille, ses anciens amis, au Valbise.

Mais le Valbise n’est qu’une étape. En effet, Gandalung est mort et Bruenor doit donc retourner à Castelmithral afin de retourner sur le trône et ainsi prendre la relève de son ancêtre.

Ils font un arrêt dans une ville qui est en concurrence avec Castelmithral d’un point de vue commercial, Mirabar. Cette ville est constituée de nains et d’humains, et les actions de Bruenor vont commencer à semer la discorde au sein de cette communauté.

Après cela, Bruenor, ses amis et les nains du Valbise continueront leur route et rencontrerons deux nains marchands dont la caravane s’est fait attaquée par un groupe d’orques. Les poursuivant pour venger la caravane, Bruenor et les autres se rendront compte que le danger est bien plus grand qu’un simple petit groupe d’orques, et il leur faudra alors se battre, autant pour la sécurité du Nord que pour leur propre survie.

Vous l’aurez compris, il s’agit cette fois encore d’un tome vraiment haut en couleur. Drizzt nous revient, dans cette nouvelle trilogie, plus attachant que jamais, et je dois dire que de nombreux évènements, ainsi que nombre de discutions, font vraiment ressentir au lecteur des émotions très fortes, principalement parce que nous continuons à voir l’évolution de personnages que nous suivons maintenant depuis de nombreux tomes (s’agissant, par ordre chronologique de l’histoire, du 14eme livre parlant de Drizzt).

Du côté des combats, vous ne serez pas déçus, ce tome en comprenant de nombreux, et tous étant vraiment très captivants.

Un autre point positif est, je trouve, le suivi de la situation à Mirabar, après le passage de Bruenor, et ce surtout d’un point de vue politique. Le tout est vraiment très bien fait et l’on ne cesse de se demander comment les choses vont bien pouvoir finir.

Le tome est rempli d’action, de réflexion, de politique et de stratégie, le tout vraiment époustouflant. Vous aurez vraiment du mal à refermer ce livre une fois ouvert.

Je dois d’ailleurs dire que j’ai été encore plus captivé par ce tome que par les précédents, dont j’étais déjà très fan. La moindre occasion était bonne pour prendre le livre et l’ouvrir, afin lire la suite de l’histoire.

Donc voila, La Légende de Drizzt change de nom pour une nouvelle trilogie, mais l’histoire est toujours aussi bien, voire même meilleure.

Lisez donc ce nouveau cycle, mais bien sûr après la lecture des 13 tomes de La Légende de Drizzt. Je vous promets que vous ne serez pas déçus.

 

Les Mille Orques

Les Lames du Chasseur, tome 1

R.A. Salvatore

Milady

408 pages

21,50 €

 

Garlon

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 23/04/2013