Les Royaumes Oubliés - Les Lames du Chasseur 2 :Le Drow solitaire, de R.A. Salvatore

 

Quatrième de couverture

Seul sur le champ de bataille, entouré par la mort, encerclé par ses ennemis... et prêt à mourir !

Dans la région du Grand Nord, les événements se précipitent et les combats s’annoncent titanesques… D’âpres luttes opposent nains, orques, géants et trolls. Menacés de toutes parts par cette coalition sans précédent, les nains tentent de résister, mais sont inexorablement repoussés dans les entrailles de leur forteresse souterraine… En ces temps particulièrement sombres, les hauts faits d’armes de nos héros brillent d’autant plus dans les ténèbres !
Drizzt Do’Urden, le drow solitaire, parviendra-t-il à faire, à lui seul, la différence ?

Chronique de Garlon

Eh oui, je vais encore vous parler de notre elfe noir préféré, Drizzt, avec le second tome de Les Lames du Chasseur : Le Drow Solitaire.

Les orques ont ravagés Haut Fond et Drizzt se retrouve séparé de ses compagnons. Pire que cela, il est persuadé qu’ils sont tous morts en même temps que la ville et ne cherche donc pas à regagner Castelmithral. Il n’est plus animé que par un esprit de vengeance, qui va bien vite faire ressurgir le Chasseur.

Tarathiel et Innovindil sont également dans les parages, bien décidés à convaincre l’elfe noir récalcitrant à combattre à leur côté.

Du côté des nains et des compagnons de Drizzt, ils sont en fuite, cherchant à regagner Castelmithral pour ne pas se faire massacrer par l’immense armée composée d’orques, de gobelins et de géants. Mais ils se retrouvent vite acculés en surplomb de la vallée du Gardien, et il ne leur reste donc que deux solutions : descendre avec des cordes sous le feu de l’ennemi, pour se réfugier dans Castelmithral, en abandonnant les villes et villages alentour, ou bien tentée de tenir bon face à la déferlante orque. Inutile de vous dire quelle sera la décision des nains intrépides, toujours aussi courageux malgré l’atroce agonie de leur roi, Bruenor.

Je peux le dire sans problèmes, ce tome est l’un de mes préférés dans l’histoire de l’elfe noir, et ce sur tous les points.

Commençons par aborder le point de l’histoire. Elle est vraiment très bien tournée, comme toujours avec R.A. Salvatore, et le lecteur sera surpris plus d’une fois par la tournure que prendront les évènements. On se retrouve embarqué dedans dès les premières pages, et l’histoire du tome précédent nous revient très rapidement en tête, nous donnant l’envie de lire le plus possible pour connaitre la suite des aventures de Drizzt et de ses amis.

La séparation entre Drizzt et les autres membres du groupe est vraiment un point qui touchera fort le lecteur, et principalement la tristesse et la rage de l’elfe noir, persuadé que tous ses amis sont morts sans qu’il ai pu faire quoi que ce soit. Aspect vraiment bien tourné, surtout que l’auteur met ses ressources dans le domaine de la gestion des émotions pour nous faire partager ceux de l’elfe noir.

Du côté des compagnons de l’elfe noir, les émotions sont tout aussi intenses, car Bruenor est à l’agonie depuis la fin du combat de Haut Fond, et ses enfants et amis vont peut-être avoir à prendre certaines décisions pas très agréables pour le bien-être de Castelmithral. D’autant plus que les combats font rage et que les nains, ainsi que les autres peuples proches, se font submerger par les orques, mais aussi les géants et les trolls.

En tout cas, on peut dire une chose : ce tome ne manque pas d’action, que ce soit du côté de Drizzt ou de celui de ses amis. En effet, l’elfe noir redevient le Chasseur et fonce tête baissée dans la bataille, avec la vengeance pour seul objectif, tandis que du côté des nains, c’est la survie qui primera, face à une armée orque plusieurs fois plus nombreuse.

Vous pourrez ainsi découvrir des combats magnifiques, de la magie grandiose, et des inventions très particulières dues à un gnome que vous avez déjà rencontré si vous avez lu les tomes précédents.

R.A. Salvatore nous offre donc, cette fois encore, un tome magnifique et haut en couleur, et peut-être même plus que les précédents, avec une histoire ne manquant pas d’action et d’émotions.

Encore un livre que je ne peux que conseiller, tout comme l’entièreté de l’histoire de l’elfe noir.

Pour ma part, j’attends la sortie du troisième tome de Les Lames du Chasseur, et donc du 16ème tome de l’histoire de Drizzt, avec impatience.

 

Le Drow solitaire

Les Lames du Chasseur, tome 2

Les Royaumes Oubliés

R.A. Salvatore

Milady

456 pages

21,50 €

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 03/04/2012