Les Royaumes Oubliés - Les Lames du Chasseur 3 : Les Deux épées, de R.A. Salvatore

1104-chasseur3.jpg

Quatrième de couverture

L’Épine dorsale du Monde est une fois de plus menacée…

Tandis que Castelmithral est assiégé et Nesmé prise, la puissante Lunargent elle-même se prépare à affronter la guerre. Jusqu’à présent, Drizzt a dû se battre seul. Cependant, alors que le conflit semble se diriger vers une conclusion sanglante, le Chasseur devra trouver des alliés, anciens et nouveaux, ou mourir avec le reste du Nord civilisé.

Chronique de Garlon

Ca fait un certain temps que je ne vous en ai plus parlé, mais je me relance dans Les Royaumes Oubliés pour vous présenter le troisième tome des Lames du Chasseur : Les Deux Epées.

Drizzt, notre elfe noir préféré, est seul avec Innovindil derrière les lignes orques, et combat ces derniers avec acharnement, persuadé qu’ils ont tué ses amis. L’un de ses objectifs, avant de pouvoir rentrer à Castelmithral, est également de retrouver Soleil-levant, le pégase du défunt Tarathiel qu’Obould a capturé après avoir tué l’elfe.
A côté de cela, nous retrouvons les nains de Castelmithral assiégés par les dizaines de milliers d’orques de l’armée d’Obould, accompagnés par leurs amis Catti-brie, Wulfgar, Régis, Ivan, Pikel et Nanfoodle, ainsi que par un grand nombre de réfugiés.
Les nains et leurs amis vont devoir faire preuve d’un grand courage et d’une grande intelligence si ils veulent empêcher les orques et leurs alliés de prénétrer dans le complexe nain.
Et bien entendu, comme si ça ne suffisait pas, Nesmé a été détruite et ses habitants sont en train de fuir, massacrés les uns après les autres par les trolls.

Je pense qu’il est inutile de dire que j’ai adoré ce tome, étant donné que j’aime tout ce qui se rapporte au personnage de Drizzt.

Tout d’abord, abordons le sujet de l’histoire :
Elle est tout simplement passionnante. Nous suivons les évènements depuis plusieurs endroits. Du côté des nains, bien entendu, mais aussi de Drizzt, d’Obould, de Gerti, des habitants de Nesmé, etc. En bref, nous faisons le tour du champ de bataille, ayant un aperçut complet du déroulement des évènements.
L’action est, bien entendu, toujours extrêmement présente et passionnante, la description des combats étant toujours extrêmement bien faite, et les stratégies développées par les différents camps sont vraiment superbes, très intelligentes et originales. L’action est toujours l’un des meilleurs points dans les nombreux talents de R.A. Salvatore.

Le style de l’auteur est bien entendu toujours aussi excellent. En effet, le tout est vraiment très fluide, permettant au lecteur d’être emporté par l’action, les pages défilant à une vitesse folle, tellement la lecture prend et passionne. L’auteur a un vrai don pour nous décrire les évènements et paysages avec brio, tout en n’étant pas lourd du tout, le tout n’étant pas exagéré. Et, bien entendu, le meilleur point dans le style de l’auteur réside dans ses descriptions des combats et stratégies, cela améliorant encore la passion créée autour du don de l’auteur pour l’action.

Au niveau des personnages, je vous en parle depuis maintenant 16 tomes, et mon avis ne fait que s’améliorer à chaque fois. Ils sont tous très attachants, et leurs aventures sont vraiment passionnantes, tout comme leur état d’esprit.
Drizzt sort petit à petit de son désespoir, ayant accepté la mort de ses amis et ayant décidé de combattre les orques et de sauver le pégase de Tarathiel. C’est donc fort résigné que nous le retrouvons ici.
Quand à ses amis, bien vivants, ils passent par une foule d’émotions, assiégés comme ils sont dans Castelmithral. Désespoir, colère et haine se disputent à l’amour, l’amitié, le courage et la détermination. Les relations entre eux sont toujours aussi passionnante, les amours et amitiés magnifiques.
Nous nous accrochons en plus de plus en plus à d’autres personnages, tels Banak, Nanfoodle, Ivan et Pikel, pour ne citer qu’eux, et cela est vraiment un super point que de pouvoir ainsi se passionner pour de plus en plus de personnages.
Tout cela amène bien entendu un énorme partage des émotions entre le lecteur et les personnages. A la lecture, on ne peut s’empècher de ressentir ce que ressentent les personnages de Salvatore. Amour, haine, joie, peine, tout y passe, et le lecteur se surprendra plus d’une fois à avoir les larmes aux yeux.

En bref, nous retrouvons ici un livre magnifique, parfaitement dans la continuité des précédents. L’histoire est passionnante, l’action très présente, le style de l’auteur est extrêmement agréable à lire et les personnages sont très bien construits et attachants, que ce soient les anciens ou les nouveaux.
Si vous avez aimé les tomes précédents, je ne peux que vous conseiller la lecture de celui-ci.


Les Deux épées

Les Lames du Chasseur, tome 3

Les Royaumes Oubliés

R.A. Salvatore

Milady

396 pages

21,50 €


Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau