Les Royaumes Oubliés - La Légende de Drizzt 11 : Lame Furtive, de R.A. Salvatore

Quatrième de couverture

Drizzt ne vit plus que pour détruire l’Éclat de cristal.

Accompagné de Catti-Brie, Bruenor et Régis, il se rend à l’Envol de l’Esprit pour demander l’aide de Cadderly. Mais la quête est semée d’embûches, car de puissantes créatures se mettent en travers de leur chemin, invoquées par le terrible Crenshinibon. De nouveaux obstacles les attendent à l’Envol de l’Esprit car Cadderly n’est pas ce qu’il prétend être. L’Éclat de cristal, aussi terrible soit-il, n’est en fait ni le pire ni le plus acharné des ennemis des compagnons… et ces derniers vont le découvrir à leurs dépens.

 

Chronique de Garlon

Et c’est déjà au onzième tome de La Légende de Drizzt, mon cycle préféré des Royaumes Oubliés, que nous sommes, avec Lame Furtive, de R.A. Salvatore.

Comme d’habitude, nous ne pouvons que rester émerveillés devant la magnifique couverture que nous offre l’éditeur, montrant un Drizzt superbement bien dessiné.

Ce récit se partage entre deux personnages de l’histoire : d’un côté Drizzt accompagnés de sa petite bande et de l’autre l’assassin Artémis Entreri, qui a décidé de revenir à sa ville natale : Portcalim.

Commençons d’abord par parler de notre elfe noir préféré :

Les compagnons ont finalement retrouvés leur amis barbare, Wulfgar, et s’en vont vers l’Envol de l’Esprit, où vit Cadderly, afin que ce dernier aide les compagnons à détruire le plus maléfique artefact des Royaumes : L’Eclat de Cristal.

Mais les choses ne vont pas se passer aussi facilement qu’ils le souhaitent. En effet, l’artefact attire vers lui toute sorte de monstres afin d’empêcher nos héros de le détruire. De plus, Wulfgar ne réussit pas à se séparer de ses souvenirs de sa détention par le maléfique Errtu. Il en va même jusqu’à agresser sa bien-aimée Catti-Brie, et fini alors par se dire que le meilleur moyen de ne pas s’attaquer à ses amis est de les quitter.

De son côté, Entreri est revenu à Portcalim, et les choses sont bien différentes que dans ses souvenirs. Il avait quitté la ville en maître et y revient comme un moins que rien, seul le lointain souvenir de cet assassin si talentueux éveillant l’intérêt des habitants de cette ville de corrompus.

Tout cela entrainera pour lui des situations desquelles il aura grand mal de sortir, et aurait sans doute succombé sans l’arrivée d’un allié tout à fait inattendu. Bien sur, je ne vais pas vous révéler son identité, je préfère vous en laisser la surprise.

C’est toujours un immense plaisir de lire l’histoire de ces personnages, et cette lecture n’a pas fait défaut.

Il s’agit encore d’un livre magnifique par bien des aspects. Tout d’abord, La situation de Wulfgar est vraiment triste et on est facilement partagés entre la pitié de ce qu’est devenu ce personnage et la haine pour ce qu’il fait dans sa folie. La tristesse des autres membres du groupe pour cette situation accentue bien sur cela, et ça nous rend encore plus proche de chacun d’entre eux.

Voir Entreri revenir à Portcalim m’a fait très plaisir, car on voit ce que sont devenus certains personnages que l’on a perdu depuis le tome 6. Mais le mieux est lorsque son mystérieux allié arrive à son secours. Commencera alors un grand nombre d’évènements liant la corruption, la manipulation et la soif de pouvoir.

Voila donc une grande réussite dans le récit des deux personnages principaux du livre, mais cela n’est pas étonnant, vu le grand talent d’écrivain de Salvatore.

Une fois de plus, je vous le dit : n’hésitez pas à foncer acheter ce livre si vous avez aimé les autres tomes, il en vaut vraiment la peine.  

 

Lame Furtive

La Légende de Drizzt, tome 11

Les Royaumes Oubliés

R.A. Salvatore

Milady

355 pages

19,50 €

 

Garlon

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 22/01/2016