Les Royaumes Oubliés - Neverwinter, tome 1 : Gauntlgrym, de R.A. Salvatore

Gauntlgrym

Quatrième de couverture

Gauntlgrym, patrie légendaire des Nains.

Dans ce royaume perdu, symbole de leur âge d’or, brûle un feu de forge éternel. C’est la terre promise que le roi Bruenor recherche depuis plus d’un demi-siècle, et qui représente la quête ultime.
Bruenor n’hésite pas à abandonner le trône de Castelmithral au profi t de son rêve de toujours : celui de pouvoir poser les yeux sur la gloire de Gauntlgrym. En compagnie de l’elfe noir Drizzt Do’Urden, son fi dèle compagnon, le roi des nains entreprend une quête périlleuse qui le mènera droit vers la ville de Padhiver et ses secrets ancestraux.

Chroniques de Garlon

Continuons les aventures de notre drow préféré avec ce nouveau tome.

 

Bruenor décide de simuler sa mort afin d’échapper à sa charge de roi et partir à la recherche de la patrie ancestrale des nains.

Mais Jarlaxle, Athrogate et une étrange elfe nommée Dahlia la découvrent avant lui, et, accidentellement, libèrent une entité primordiale qui détruit Padhiver et crée, avec l’intervention des serviteurs d’un seigneur liche, un anneau de terreur plein de morts-vivants.

Il faut maintenant intervenir au plus vite pour empêcher cette entité de faire plus de dégâts.

 

Encore un tome que j’ai adoré.

 

L’histoire, toujours aussi originale, fait un bon en avant, notamment au niveau du temps, et fait qu’on se retrouve des décennies après les évènements passés. On a donc un grand dépaysement, surtout que beaucoup de choses ont changé, et que nombre de personnages nous ont quittés depuis longtemps.

L’intrigue est très bien trouvée et nous tient en haleine du début à la fin (même si j’ai trouvé quelques lenteurs), et on découvre de nouvelles choses continuellement, ce qui offre une évolution constante, rendant le livre d’autant plus intéressant.

L’action est très présente, tout comme les retournements de situation, ce qui fait qu’on ne s’ennuie pas une seule seconde.

J’aurais par contre un reproche, dû à la traduction française : je n’ai pas du tout aimé la façon dont l’éditeur à “françisé” le nom de Gauntlgrym. Le nom anglais est vraiment prenant, tandis que le français ne ressemble vraiment à rien. Comme pour beaucoup d’autres noms dans la série, j’aurais vraiment voulu que ce soit celui d’origine qui reste.

 

Le style de l’auteur est toujours aussi agréable à lire, très fluide et assez poétique parfois, avec une excellente maîtrise des moments d’action, rendant par là même les combats vraiment épiques et passionnants.

 

Les personnage, quant à eux, continuent de nous fasciner. On remarque des changements, beaucoup de changements, mais on reste malgré tout très proche de Drizzt, Bruenor et plusieurs autres. Et niveau émotions… Ce tome en est extrêmement chargé, au point que je me suis dit plusieurs fois que ce n’était pas humain de la part de l’auteur d’ainsi faire souffrir ses lecteurs. Car oui, on souffre énormément à la lecture de ce livre, qui continue à apporter de grands changements dans la vie de Drizzt et nous offre nombre de tristes souvenirs.

 

En bref, nous avons encore un superbe tome, énormément chargé en émotions, avec une histoire très bien développée et originale, beaucoup d’action et de retournements de situation, un style extrêmement bien maîtrisé et des personnages toujours aussi bien travaillés et attachants.


Un livre à ne pas manquer !

 

Gauntlgrym

Les Royaumes Oubliés - Neverwinter, tome 1

R.A. Salvatore

Milady

Fantasy

517 pages

8,20 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau