Orianor 2 : Esclaves de So'Rah, de Jean Avril

orianor-2.jpg

Quatrième de couverture

Uriss et Kaïn commencent leur vie d’esclave en accomplissant la tâche la plus immonde qui soit : repêcher les rakhanes qui naissent des eaux visqueuses de So’Rah, la Mer Noire. L’influence pernicieuse de So’Ghol se fait bientôt sentir, alors que les griffes de l’oubli attaquent sans relâche la mémoire des deux hommes. Uriss doit lutter en s’accrochant à ses souvenirs… Parmi ceux-ci, l’on retrouve sa rencontre avec Méliore, ainsi qu’un événement qui a tout changé : la bataille pour la cinquième muraille de Rihel.

Kahel, Blanc et Akar poursuivent leur chemin vers Céless. Ce sera l’occasion pour l’enfant d’en apprendre davantage sur l’histoire d’Orianor, en particulier sur une légende fabuleuse, celle des deux trônes d’édama.

Jad, Iridia et Raygone, quant à eux, réaliseront que le chemin vers l’Endriel est loin d’être aussi facile qu’ils l’auraient souhaité… Que faire lorsque l’on croise un bataillon de l’armée nammoréenne sur son chemin ?

Chronique de Garlon

Voici donc venu le second tome d’Orianor.

Enchaîné avec Kaïn, Uriss doit aider des rakhanes, la race honnie, à naître. Uriss plonge alors dans ses souvenirs.
Pendant ce temps, les autres personnages suivent leur route vers leur destination.

Le livre m’a fort plû, malgré ce qui est pour moi un gros défaut.

Après un premier tome qui, de par sa taille, faisait office d’introduction, nous avons un second tome faisant la même taille.
J’espérais avoir la suite de l’histoire dans ce tome, mais ça n’a malheureusement pas du tout été ça.
En effet, nous n’avons ici aucune évolution. Je ne dis pas qu’il ne se passe rien, mais l’histoire, au point où nous l’avions laissée à la fin du tome 1, n’évolue pas du tout.
À la place, nous découvrons le passé d’Uriss ainsi que quelques légendes sur l’univers. C’est vraiment très bien fait et très intéressant, à la fois original et passionnant, et j’aime en général ce genre de passage, mais le problème vient ici du fait que ces passages couvrent tout le tome, empèchant totalement l’histoire de continuer. J’ai trouvé ça vraiment dommage, car je souhaitais lire la suite de l’histoire dans ce tome, et pas uniquement un retour en arrière.
Mais, comme dans ces souvenirs nous replongeons en plein conflit, nous avons beaucoup d’action, l’adrénaline monte rapidement, et tout cela est vraiment passionnant, accrochant totalement le lecteur, qui sera fasciné par les évènements.

Concernant le style de l’auteur, je l’ai tout autant apprécié, voire plus, que dans le tome 1. Il est fort fluide, très agréable à lire, et les descriptions sont très bien faites et nous plongent totalement auprès des personnages.

Personnages qui, d’ailleurs, sont très bien travaillés. Malgré le fait que le livre soit court et qu’on plonge tout le temps dans le passé, on s’accroche rapidement à ces personnages merveilleusement travaillés qui sont tous uniques et passionnants, et on partagera ainsi très bien leurs émotions, nous sentant fort proche d’eux.

En bref, nous avons ici un second tome qui ne fait pas avancer l’histoire de par son retour continuel en arrière, mais qui nous propose des passages passionnants et bourrés d’action, avec des personnages très bien travaillés et fascinant, et un superbe style d’écriture.

Un très bon livre à découvrir.


Esclaves de So'Rah

Orianor, tome 2

Jean Avril

Cima Editions

116 pages

5,50 €


Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau