Alice Crane, tome 1 : Les Corbusards, de N.M. Zimmermann

Les corbusards

Quatrième de couverture

Alice Crane, jeune médecin légiste surdouée, a bâti toute sa vie sur son intelligence hors norme.

Mais quand elle retrouve un de ses « patients » bien vivant dans une rue d’Edencity, la voilà entraînée dans un monde où la raison n’a pas prise. Un monde peuplé d’êtres fantastiques et inquiétants, Les Corbusards. Un monde tapi dans l’ombre depuis des siècles et qui s’apprête à ressurgir.

Alice Crane a encore le choix : soit oublier ce qu’elle a vu, soit affronter la vérité. Mais alors elle ne pourra faire marche arrière. Et la réalité qu’elle a découverte pourrait lui apporter une nouvelle vie aussi bien qu’un aller simple pour la mort.

 

Chronique de Melisande

Cela fait au moins un an que ce livre est dans ma PAL, et je ne le ressors que maintenant suite à la sortie, il y a quelques mois du tome 2. Que de temps perdu, sachant que cela fait quelques années que j’attendais sa sortie ! Mais je ne regrette pas cette attente car ça en valait vraiment la peine, j’ai adoré !

Avant de donner mon avis, il faut que je fasse un petit topo sur la série Alice Crane, qui est en fait la suite de la trilogie Edencity, qui, à l’heure actuelle n’est plus disponible chez l’éditeur (Milan). Après avoir découvert cette série sur un blog, j’étais impatiente de lire la suite car à la fin du 3e tome… on ne pouvait pas en rester là. Sauf que l’auteur a eu des soucis avec sa saga et la suite n’allait pas sortir alors que 3 autres tomes étaient prévus pour clôturer la série complète dans cet univers. Et puis, le miracle a eu lieu, la série Alice Crane sort enfin aux éditions du Seuil jeunesse ! Un vrai miracle et ravissement parce que j’avais adoré Edencity et qu’on ne pouvait pas en rester là, pas avec cette fin des plus frustrantes qui m’avait beaucoup énervé à l’époque.

L’écriture de l’auteur est très agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre très rapidement dans l’histoire, les éléments se mettent en place très rapidement et dès les premières pages, nous sommes confrontés aux problèmes d’Alice, dont l’élément déclencheur est la perte d’un cadavre à la morgue, de quoi faire sourire mais Alice n’est pas au bout de ses peines. C’est un livre très mature, même si c’est de la jeunesse, il peut être lu par un adulte sans problème et il y éprouvera du plaisir à découvrir tous les secrets d’Edencity, cette ville qui renferme un tas de secrets.

Dans Les Corbusards, nous découvrons ainsi une nouvelle héroïne, une nouvelle narratrice, Alice, qui découvre par le plus grand des hasards suite à la perte d’un cadavre dans la morgue où elle exerce en tant que médecin légiste, le monde fabuleux des corbusards, ces créatures qui rôdent à Edencity. Evidemment, en ayant lu la série Edencity, je savais déjà quelles créatures y vivent, quelles sont les relations entre certains personnages, etc. mais je dois dire que depuis le temps, j’avais oublié certaines choses. Mais elles me sont revenues petit à petit. Cela dit c’est « intéressant », en un sens, d’avoir un regard neuf et tout redécouvrir à travers les yeux d’Alice cet univers si riche et complexe qui m’avait déjà conquis il y a quelques années de ça.

Je tiens à signaler que ce n’est pas « nécessaire » d’avoir lu la précédente trilogie pour comprendre cette histoire, cela permet d’avoir un certain suspense autour de Saralyn et Gaspard, les deux « héros » de la trilogie dont Alice Crane ignore tout. Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler mais je tiens à rassurer le fait que cette série peut se lire « indépendamment » mais il est clair que si l’on connait déjà l’univers et les personnages via Saralyn cela permet d’avoir un autre regard face à ce qui se déroule ici.

Concernant ce premier tome d’Alice Crane, j’ai été conquise. Alice est très différente de Saralyn mais apporte un vrai plus à l’histoire et j’ai hâte de découvrir ce qui va se passer dans les prochains tomes. L’intrigue est bonne et bien menée, je n’ai vraiment rien à y redire, tout est parfait. Au premier abord, elle semble simple mais rien ne l’est à Edencity, bien au contraire. Les faux semblants, les mensonges et conspirations sont de mises, de sorte que l’on ne peut se fier à personne. C’est tout l’intérêt de cet univers qui est vraiment bien pensé. Dans Edencity on pouvait déjà voir tout cela mais j’avoue qu’ici, on découvre d’autres logiques, d’autres personnages ou du moins dans un contexte très différent et j’avoue que cela me plaît énormément.

Quant aux personnages, j’ai apprécié découvrir Alice, jeune femme de 22 ans très talentueuse, un petit génie qui pourtant arrive à décevoir certaines personnes de son entourage. Très solitaire, elle va pourtant trouver en la personne de James un allié. J’avoue ne pas avoir fait les liens tout de suite, par rapport à la précédente trilogie, comme je l’ai dit, j’ai oublié un certain nombre de choses, le déclic a été long à se mettre en place, il a fallu « qu’on me le dise clairement » pour comprendre les liens et enjeux. Alice et James sont très différents mais je les trouve assez complémentaire et complices. J’ai hâte de les retrouver et voir ce que ce duo peut donner.

En bref, j’ai adoré ce premier tome d’Alice Crane. C’est un vrai plaisir de se replonger dans l’univers d’Edencity qui est génial il faut le dire, complexe, bien construit et encore très mystérieux. Je suis sûre que l’auteur a encore beaucoup de choses à nous faire découvrir. L’intrigue est bonne et bien menée, l’action omniprésente pour qu’on n’ait pas le temps de s’ennuyer. Quant aux personnages, ils sont intéressants et attachants et vont nous en faire voir de toutes les couleurs. J’ai hâte de lire la suite pour savoir ce qui va advenir de tout ce beau monde. Une série que je conseille fortement !

 

Les Corbusards

Alice Crane, tome 1

N.M. Zimmermann

Seuil Jeunesse

Jeunesse (adolescent)

393 pages

14,90€

 

Melisande

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 09/10/2015