Digitale, tome 1 : Digitale, de Sarah Wagon

Digitale

Quatrième de Couverture :

Jade, 20 ans, vit dans une société parfaite, où la violence a été éradiquée. Comme touts les habitants du Continent, elle porte, implantée dans la nuque, une puce digitale qui régule ses émotions.Apprentie Guérisseur au Centre de Reboot, Jade traite les déficients dont le code électronique a buggé... Jusqu'à l'arrivée de Sacha Fleery. Toutes les réinitialisations échouent sur ce jeune homme exalté, sauvage. Malgré l'aversion qu'il lui inspire, Jade accepte d'entrer dans sa cellule de confinement et de lui parler. Un choc. Si bouleversant que sa puce disjoncte.Reconnectée à ses émotions Jade va découvrir la peur, le désir... et la révolte.

Chronique de Ceinwèn :

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu de roman pouvant se rattacher au genre "dystopie". La nouveauté PkJ, m'attirait bien, moins par sa couverture que par son pitch. L'idée de puce qui régule nos émotions, nos bonheur tout en nous laissant notre libre arbitre, m'intriguait. L'idée que Jade soit guérisseuse et soumise elle-même à un dysfonctionnement était plus classique, mais la notion de "révolte" m'intriguait : y aurait-il de sombres secrets sous les besoin de pucer les gens ?

Que de questions qui me rendaient curieuse. A la lecture, je me suis rendu compte que le roman était bien différent de ce que laissait suggérer le résumé. Jade donne l'impression de "communiquer" avec sa puce, la cajolant et la rassurant. C'était une idée intéressante, mais malheureusement sous-exploitée. Les compatriotes de Jade ne semblent pas différent d'autres romans - et la puce ne semble même pas jouer.

Ensuite, le travail de Jade. Son rêve est de devenir une guérisseuse à part entière et elle est prête à prendre des risques pour son rêve. Mais sa rencontre avec un garçon, qu'ils n'arrivent pas à rebooter, va tout changer.

D'un coup Jade est curieuse, s'énerve, va mentir et va tout faire pour passer du temps avec lui. D'abord dans le but de le soigner, puis de le comprendre puis égoïstement. Ce n'est pas par amour, mais vraiment l'égoïsme de vouloir le garder pour elle.

Sascha n'est en fait qu'un artifice pour faire évoluer Jade et du coup son personnage souffre d'un gros manque de profondeur. On ne le voit que peu et à travers les yeux de la jeune femme, ce qui fait qu'on ne le connait pas et qu'on a du mal à le découvrir.

La fin, quant à elle, est sortie de nulle part ! Le premier retournement me laissait penser que dans le "huis clos" qui se profilait, on allait enfin approfondir les personnages, mais immédiatement l'auteur coupe l'herbe sous le pied de cette idée. Elle nous offre un nouveau rebondissement qui est un peu tombé à plat chez moi. Nous n'avons pas vraiment de suspens ou d'interrogation, du coup le roman retombe comme un soufflé. 

Au final, je n'aurai pas du tout adhéré aux personnages, à l'histoire ou au fond. Dommage.

 

Digitale

Digitale, tome 1

Sarah Wagon

PkJ

Jeunesse

223 pages

14.90 € (papier)

 

Ceinwèn

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 27/07/2015