A l'ombre de l'oubli, de Mireille Disdero

a-l-ombre-de-l-oubli-de-mireille-disdero.gif

Quatrième de couverture

Violette est belle et intelligente.

Arnaud n'a d'yeux que pour elle.

Mais après une rencontre organisée par des amis virtuels rencontrés sur le net, Violette devient morose et se replie sur elle-même. Que s'est-il passé lors de cette soirée? Elle ne se souvient de rien. Arnaud devra faire preuve de patience pour aider Violette à recouvrer la mémoire. Et elle, de beaucoup de courage pour accepter la vérité.

 

Chronique d’Ailayah

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions du Seuil pour m’avoir permise de sombrer une nouvelle fois sous le talent de Mireille Disdero.

Plus je lis de livres de cette auteure, plus je me dis qu’il devrait y avoir plus d’auteur jeunesse comme elle. A chaque histoire elle prend un thème difficile et nous le lance en pleine figure avec une élégance et une force qui me laisse toujours pantois. Pour ce nouveau roman, Mireille Disdero a choisi le viol, mais elle en parle avec tellement de délicatesse, sans bien sûr passer à côté de l’horreur que c’est de vivre ça, que j’en ai véritablement eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises.

Ce qui m’a le plus touché, ce sont les poèmes de Violette, si profonds, avec des métaphores complètement bouleversantes. Ce sont eux qui m’ont mis les larmes aux yeux. Ce n’est pas la première fois que je lis des romans jeunesses sur le sujet, mais c’est la première fois que ça me marque autant. Non seulement l’histoire est magnifique, cet attachement d’Arnaud, l’aveuglement de Violette, qui sait bien évidemment que quelque chose d’horrible lui est arrivé mais qui n’arrive pas encore à mettre de mots sur la vérité, mais ce qui touche le plus, c’est la manière dont l’histoire est racontée, et pour ça, je dis vraiment chapeau bas à l’auteure, que je continuerai à suivre encore longtemps. J’ai retrouvé par moment le style du premier roman de Mireille Disdero, qui avait déjà été un coup de cœur, j’aime cette façon qu’elle a de nous mettre face à la violence de la réalité à travers des images frappantes. Ici, Violette est une véritable littéraire, elle a créé un forum avec une amie, dans lequel elle poste ses créations, ses poèmes, c’est par ce biais qu’elle va rencontrer un certain Ahriman, qui va d’abord se montrer très intéressé par son travail, mais va vite se montrer un peu trop présent sur le forum, selon Arnaud. Ce n’est pas un livre qui joue sur le suspense, bien davantage sur les silences, et tout le sens que ceux-ci peuvent porter. Ce livre est pour moi une véritable mélodie où tout est à sa place.

On connaît tous les pubs « face à la violence, il faut parler », ce roman transmet le même genre de message, mais en dix fois plus fort.

Vous l’aurez compris, ce livre est un véritable coup de cœur, et ça faisait bien longtemps que je n’en avais pas eu un aussi fort. Je le conseille vraiment à tout le monde, jeunes ou moins jeunes, littéraires ou non, il saura toucher n’importe quel être un tant soit peu humain.

 

A l’ombre de l’oubli

Mireille Disdero

Seuil

180 pages

11€

 

Ailayah

 

Commentaires (1)

Mireille Disdero
  • 1. Mireille Disdero | 15/07/2013
Un grand merci pour ce coup de coeur qui donne vraiment envie de continuer...

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 19/11/2015