Au commencement, il y avait Bob: Dieu a mal au crane de Meg Rosoff

bob.jpg

 

Quatrieme de couverture

Et si Dieu n’était pas ce vieux sage barbu que tout le monde imagine ? Comment réagiriez-vous si vous découvriez que votre destin est entre les mains d’un adolescent prénommé Bob, aux mœurs légères, égocentrique et à qui le sort du monde importe peu ? La mère de Bob a gagné la Terre lors d’une partie de poker réunissant plusieurs dieux, mais ne voulant pas s’en occuper, elle l’a confiée à son fils qui créé le monde en à peine six jours par manque de motivation. Et puis il rencontre Lucy, une humaine, dont il tombe follement amoureux. Et quand l’amour vient frapper à la porte de Bob, on peut être sûr que les catastrophes sur terre vont s’enchaîner…

 

Chronique de Yukarie

Après la déception ressentie la semaine dernière lors de ma lecture d'un premier livre Black Moon, je me devait de réessayer cette collection avant de l'oublier de mes futurs envies livresques. Pourtant, je doutais d'avoir choisi le bon roman car j'ai lu énormément d'avis négatifs sur ce livre de Meg Rosoff mais figurez-vous que moi, contrairement aux autres, je l''ai trouvé sympa!
 
Au commencement il y avait Bob, c'est l’histoire tout d'abord d'une certaine petite planète encore inconnue... la Terre! Celle-ci a besoin d'un dirigeant pour la développer mais la haut dans les cieux, les candidatures se font rares en cette période de plein emploi. Ne trouvant pas de solution, l'un des membres du comité finit par mettre le poste sur une table de partie de poker. La gagnante offrit alors le job a son fainéant de fils, Bob qui par manque de motivation créa le monde en seulement six petit jours. Rien n’intéressait Bob sur cette planète mis à part les filles, et particulièrement Lucy, une mortelle dont il tombe éperdument amoureux! Cependant, ce genre de relation n'est pas bon pour la planète et provoque d'énormes catastrophes dont Dieu se désintéressent totalement. Vous comprenez n'est ce pas? Comment nous, petits terriens allons nous finir avec un Dieu si égoïste et si irresponsable...
 
Contrairement a toute attente, j'ai passé un bon moment avec ce livre. Je ne dirais pas que c'est de la grande littérature, ni que l'histoire est très développé car ce n'est pas du tout le cas mais la désinvolture de Bob nous fait passer quelques bonnes heures.
 
A la lecture de la quatrième de couverture, la grande question de cette histoire semble être : quel est l'avenir de la Terre? Va t-elle continuer a être détruite a petit feu a cause des erreurs de Dieu? Cependant apres six jours de création, l'histoire se concentre plus sur la relation de Bob et Lucie avec l'objectif de la mettre dans son lit que dans son rôle de "souverain" de la planète. Dommage car l'idée de base était vraiment intéressante et j'aurais voulu en apprendre plus sur les pouvoir de Bob ou sur son passé de créateur!
 
Contre toute attente, l'auteur a fait de Dieu un personnage égoïste, bon a rien, obsédé et totalement désintéressant, ce qui n'est pas étonnant avec une mère aussi alcoolique et dépourvue de morale. Lucy, la petite amie de Bob est naïve, je dirai même plutôt stupide au point d'accepter de se marier avec un homme qu'elle ne connait que depuis quelques jours et dont elle ne sait rien. Heureusement, le niveaux est bien rattrappé avec le bras droit de notre seigneur, le fidèle Mister B ainsi qu' Estelle qui sont des personnages droits, intègres, généreux et qui sont peut-être réellement les seuls a s'inquiéter pour nous pauvres petits Terriens. J'avoue d'ailleurs avoir préféré les petits passages de ces deux personnages au détriment de l'histoire d'amour impossible de Lucy et Bob.
 
J'ai beaucoup apprécié la fin du livre auquel je ne m'attendais pas et qui m'a bien fait rire. L'auteur a su me surprendre avec un dénouement qui rattrape beaucoup les point négatifs de ce livre. Dommage comme dit précédemment que l'histoire n'ai pas continué sur l'idée de départ qui pour moi avait vraiment beaucoup de potentiel. Il est clair que ce livre est bien loin d'être un coup de cœur mais j'ai tout de même passé un très bon moment avec Bob et ses amis.
 
Je remercie le site de chroniques Lire ou Mourir ainsi que les éditions Hachette pour l'envoie de ce livre qui m'a fait me réconcilier un peu avec la collection Black Moon.
 
 
 
 
Au commencement, il y avait Bob: Dieu a mal au crane
 
de Meg Rosoff
 
Hachette Jeunesse (Black moon)
 
360 pages
 
15 E

 

Yukarie

Commentaires (1)

Virginie
J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre. C'est vrai que l'histoire d'amour n'est pas des plus intéressante. C'est tout ce qu'il y a à coté qui m'a plu. Le chapitre sur la création du monde est sans doute le plus réussi. L'idée que Dieu est un ado qui a fait n'importe quoi et se désintéresse maintenant de la planète est plutôt originale.
Je suis de ton avis. La fin du livre est inattendue. J'ai rarement été aussi surprise par la fin d'un livre.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau