Au nom du père, du fils et de John Lennon, de Laurence Schaack et Goulven Hamel

au-nom-du-pere-du-fils-et-de-john-lennon.gif

 

Quatrième de couverture:

Cornelius Caine, jeune aristocrate bègue et maladroit, quitte son collège archi snob pour se plonger dans le "swinging London".
Grâce à sa cousine sexy et délurée, il découvre la mode, les soirées branchées et rencontre même ses idoles, les Beatles. Il tombe sous le charme du plus insaisissable d'entre eux, John Lennon, et noue avec l'icône pop une dangereuse amitié qui le mènera à la découverte de lui-même...

 

Chronique de Platinegirl:

Avec un titre aussi culotté, je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir envie d'en savoir plus sur ce roman! L'histoire de la pop sixties où s'entre-mêle une aventure humaine (celle de Cornelius Caine qui n'existe pas dans la vraie vie) m'a tentée, bien que je ne sois pas une fan inconditionnelle des Beatles. J'ai donc tenté ma chance... et je ne l'ai pas regretté!

 

Tout d'abord, sachez que ce livre est plutôt destiné jeunesse (pas pour les enfants, mais plutôt pour les adolescents). Il a un format exemplaire: un peu plus haut qu'un poche, il est assez fin malgré ses plus de 200 pages. J'ai beaucoup aimé sa couverture en apparence toute simple, alors que les Beatles y sont présents de manière bien pensée et vous pourrez retrouver leurs silhouette tout au long du livre, un petit détail qui m'a charmée. En bref, ce livre-objet est une réussite!

 

Mais parlons plutôt de l'histoire.

J'ai beaucoup aimé le fait que l'histoire vraie des Beatles y croise celle de notre héros imaginaire. Je ne suis pas incollable sur les Beatles donc je ne suis pas sûre que tout concorde avec la réalité, mais une chose est certaine: j'ai adoré ma lecture en tant que divertissement et j'ai appris des choses au passage, sur les moeurs de l'époque, des différents courants musicaux des années 60,... L'histoire de Cornelius est bien construite, elle est crédible et fait rêver tout à la fois. J'ai beaucoup aimé le fait qu'on ne reste pas que dans l'histoire d'un fan qui se rapproche de ses idoles: il y a aussi l'aspect de son handicap qui est bien mis en valeur, ses problèmes familiaux et ses coups de coeur personnels.

En fait, je m'aperçois que je ne sais pas quoi dire tant j'ai aimé ce livre. Son histoire de base m'a séduite, ses personnages (notamment Cornelius, Theodora, Alice et Sally, John Lennon...) m'ont enchantés alors qu'ils n'ont rien de particulierement héroïques, sa narration m'a particulièrement plu (en fait, de chapitres en chapitres, on change de narrateur et on complète alors l'histoire peu à peu, en en apprenant plus sur la personnalité des protagonistes, au passage).

 

Ce fut une chronique courte mais elle sera allée à l'essentiel: pour peu que vous aimiez un peu l'univers de la musique, ce roman ne peut que vous plaire! Certes, ce n'est pas un livre d'adulte, mais il se lit facilement et nous cultive avec facilité!

 

Au nom du père, du fils et de John Lennon

Laurence Schaack et Goulven Hamel

Nathan, collection Backstage

231 pages

10 euros.

 

Commentaires (1)

HanaPouletta
  • 1. HanaPouletta (site web) | 05/03/2012
J'ai beaucoup aimé aussi, le livre en tant qu'objet est très beau et le contenu est à la hauteur :) Et ça change une fois, je trouve !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 03/04/2012