Azami, le coeur en deux - Marc Cantin

azami-le-coeur-en-deux.jpg

 

 

Quatrieme de couverture

De Kaïdo à Paris, un voyage qui va changer la vie d'Azami.
Azami vit depuis toujours avec sa grand-mère un peu sorcière au pied du mont Kaïdo. Et voilà que son père lui propose de l'emmener en vacances à Paris ! Pour la jeune Japonaise, c'est le choc des cultures. Ses habits d'enfant sage forment un drôle de contraste avec les cheveux verts de Myo, l'adolescente qui l'accueille. En plus, Myo se montre détestable avec elle. Son petit ami Joan, en revanche, est bien charmant...

 

 

Chronique de Yukarie

Grande passionnée de la culture japonaise, je ne pouvais que me "dévouer" lorsque les éditions Nathan ont proposé ce livre écrit par Marc et Isabel Cantin.

Ce livre nous narre l'histoire d'une jeune fille Azami, qui depuis son enfance vit avec sa grand-mère au pied du mont Kaido. En effet, sa mère est décédée et son père ne peu s'occuper d'elle à cause de son travail. Pour les vacances, ce dernier lui propose de l'emmener avec lui en France où ils seront hébergés chez son ami d'enfance et sa famille. Azami, habitué à sa campagne natale, s'apprêtent alors a effectuer un long voyage pour atterrir dans un pays ou la culture est bien différente du Japon. Elle y rencontre Myo, la fille de l'ami de son père qui est le contraire tout craché d'Azami. Myo est rebelle, excentrique, parfois impoli et à des cheveux verts. Leur différence de caractère se fera très vite ressentir et rendra difficile une possible amitié dotant plus que Joan, le petit ami de Myo, se rapproche dangereusement d'Azumi. De son coté, sa grand-mère, Obâsan, a l'intuition que son fils a une idée derrière la tête concernant ce voyage. Elle prit les devant en offrant avant de partir à sa petite fille un bracelet possédé par un Yokai nommée Betobeto-san. Celui-ci a pour objectif de veiller sur Azami et de lui faire prendre les bonnes décisions face a ce qui l'attend!

Ce livre est très agréable à lire, mais malheureusement trop court. Il est dommage qu'a peine entré dans l'histoire, la fin arrive aussi vite. En effet, le résumé que je vous en fais précédemment raconte déjà plus de la moitié de ses 200 pages et il est difficile de ne pas en raconter moins. Il ne manque néanmoins pas de données, l'histoire est intéressante, les personnages complet et la fin même si prévisible est authentique mais n'oublions pas que ce livre est adressé a un jeune public.

Concernant le choc des cultures, je me suis parfois sentie mal à l'aise. Les auteurs en font peut être un peu trop sur la différence d'éducation entre le Japon et la France nous rendant souvent impolis et irrespectueux, nous ne sommes pas tous des Myo! Mise a part l'éducation, nous apprenons beaucoup de choses sur la manière de vivre des deux pays que ce soit le respect par rapport a nos ainés, a la nature ou la manière de percevoir le travail qui est plus difficile et plus exigeant au Japon. Deux cultures qu'il est intéressant de comparer mais qui tombent ici un peu trop dans le cliché.

La relation Myo et Azami est assez particulière. Des looks à l’extrême, des caractères différents mais pour des centres d’intérêts communs, soit l'amitié et les garçons. Que l'on soit Japonaise ou Française avec une éducation différente, nous avons tous le même objectif final et c'est ce qui importe mais il est dommage que cette relation ne soit pas plus développée.

Après toutes ces critiques pour la plupart négatifs, je tiens à finir avec un gros point positif qui a fait "un peu" remonter ce livre dans mon estime. Un brin de fantastique et un brin d'humour qui nous donne une Obâsan très drôle et apprécié, aussi un peu sorcière et qui pense que le monde est rempli de Yokai même dans les dernières technologies. J'ai beaucoup ri lors des séances de communication entre Azami et Obâsan qui s’obstinait à faire des offrandes a l’ordinateur d'Azumi persuadait qu'un petit Yokai s'y caché! Ces moments étaient mes préférés tellement ils étaient dôle.

En résumé, cette lecture m'a déçu par rapport a ce que j'en attendais. On y retrouve beaucoup trop de cliché et on retient surtout que la France est sale et irrespectueuse. Je lis beaucoup de mangas et m’intéresse énormément a la culture japonaise et même si j'adore le Japon et que je rêve d'y aller, je ne pense pas que ce pays est parfait. Il existe, comme dans tous les pays, des personnes comme Myo mais pas au point d'en faire une généralité. Concernant l'histoire en elle même, elle est sympathique, intéressante mais beaucoup trop courte et prévisible. Cependant pour le public visé, cela suffirait peut-être!

Je remercie malgré tout le site Lire ou Mourir et les éditions Nathan pour cette découverte.

 

 

Azumi, le coeur en deux

Marc et Isabel Cantin

214 pages

7 Euros

 

Yukarie

Commentaires (1)

ramadan
  • 1. ramadan | 20/11/2015
j'ai bien aime se livre lol

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau