Confessions d'un ami imaginaire, de Michelle Cuevas

Confessions d un ami imaginaire

 

Quatrième de couverture :

Depuis quelques temps, une gêne grandit dans l'esprit de Jacques Papier : il a l'impression que personne ne l'aime. A l’école la maîtresse l'ignore quand il lève la main, personne ne lui passe le ballon en sport, et il faut même rappeler à ses parents de lui garder une place à table ! Heureusement, il y a Fleur, sa sœur et meilleure amie, qui le comprend si bien…
Un jour, Jacques apprend une perturbante nouvelle : sa sœur Fleur aurait un ami imaginaire, et elle ne lui en a jamais rien dit ! Un peu vexé, il se met à son tour à s'inventer un ami imaginaire. Mais une rencontre va bientôt le mettre face à une terrible vérité : et s'il n'était pas lui-même tout à fait réel ?...

 

Chronique de Platinegirl :

 

Quand j'ai recu le livre jeunesse Confessions d'un ami imaginaire, de Michelle Cuevas, je ne me doutais pas à quel point je serai charmée par son histoire. C'est tout bête, mais il fallait y penser : et si les amis imaginaires de notre enfance n'avaient pas conscience d'être imaginaires ? Et s'ils se sentaient délaissés d'avoir été oubliés en chemin quand on grandit ?

Je ne vais pas vous en dire plus sur le contenu lui-même du roman (vous devez le lire, quel que soit votre âge), mais je vais vous confier ceci : ce roman m'a vraiment touchée. Je l'ai trouvé super bien écrit, son ton est "juste" - tout autant quand Jacques se croit réel que quand il essaie de changer le cours de sa "vie" (on dirait des vraies mémoires, par moments ! ). J'ai beaucoup aimé l'humour qui se glisse ça-et-là dans l'histoire, à travers les rencontres ou juste l'usage de bons mots. C'est super bien dosé, car cela ne clashe pas du tout avec ce que j'ai le plus aimé dans ce livre : l'histoire m'a transportée car elle est poétique à souhait et, même si nous sommes (sûrement) bien réels et ne sommes (sûrement) pas dans la matrice, on comprend Jacques, on se met à sa place.

Chapeau bas à Michelle Cuevas pour m'avoir transportée là où je n'ai jamais encore voyagé dans mon imaginaire. Je recommande donc volontiers ce livre aux plus jeunes lecteurs (Nathan le conseille dès 8 ans) comme aux plus vieux d'entre nous !

 

Confessions d'un ami imaginaire

Michelle Cuevas

Editions Nathan

192 pages

13,95 euros.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau