Dans la lumière d'Athéna, de Janine Fleuret

Dans la lumiere d'athena couverture

Quatrième de Couverture :

 "Les Athéniens s'éloignent et Pythéas, seul, sent remonter en lui mille craintes. On va le frapper, le fouetter ! Il sera vendu comme esclave. Il aura un maître violent qui le battra! On le ramènera à Sparte et là, qui sait quel traitement lui sera infligé... Les idées noires se multiplient, il sent battre son coeur à un rythme effréné, regrette sa promesse de rester là, envisage de nouveau de fuir. Il ne sait vraiment pas quelle décision prendre, aucune n'est satisfaisante. Terré dans l'abri, il finit pourtant par s'endormir et c'est ainsi qu'Antisthène et Derkylos le retrouvent:
— Derkylos et moi, on a cherché une solution qui te convienne, dit Antisthène."
Un roman entre fiction, histoire et philosophie. Le récit, évoquant tour à tour l'histoire de Derkylos et celle des héros de la mythologie, fait la part belle à la culture grecque antique.

Chronique de Ceinwèn

J'ai choisi ce roman parce que je suis une grande amatrice de mythologie grecque (bien que la mythologie romaine m'intéresse aussi). Un conte faisant "la part belle" à cette culture avait donc de quoi m'attirer, mais au final je n'ai pas apprécié ma lecture. Pour être honnête, dès la première page j'ai failli m'arrêter.

C'est l'histoire de Derkylos, une jeune athénien fils d'agriculteur, et plus tard de Pythéas, fils de Sparte. On suit le quotidien du premier garçon jusqu'à sa rencontre avec Pythéas qui donnera lieu à un échange d'histoires sur leurs cultures respectives. A travers le quotidien d'Antisthène et de son fils, l'auteur nous fait visiter Athènes et nous présente ses coutumes. Pythéas lui va fuir la domination spartiate mais pas sans heurt ni craintes.

Ce petit conte est très court (moins de 150 pages) et du coup, tout est condensé. Les chapitres alternent entre l'histoire des deux jeunes garçons et les legendes de la mythologie. Cela hachure un peu le récit, bien que chaque légende soit choisie en rapport avec les événements qui se déroulent à Athènes. L'inconvénient pour moi, qui suis vraiment intéressée, c'est que les nouvelles sont ultra-condensées. Raconter la légende d'Ulysse en trois pages me semble assez ahurissant. De plus tout, ou presque est au présent et il y a des fautes (de frappe surement) et de ponctuation, même si ces défauts "ralentissent" passé la première moitié du livre. 

L'histoire même entre les deux jeunes garçons ne m'a pas intéressée, tant j'ai sentit que l'auteur s'en servait comme d'un prétexte pour parler des légendes, c'est dommage parce qu'en terminant je me suis rendu compte qu'il y avait un potentiel intéressant.

 

Au final c'est vraiment un livre pour jeune enfant, un bon prétexte pour initier tout juste à la mythologie grecque (même si l'abondance de termes "d'origine" peuvent gêner la compréhension des plus jeunes). Les plus âgés seront frustrés, je recommande donc ce roman pour les plus jeunes.

 

 

Dans la lumière d'Athéna

Janine Fleuret

La Société des Ecrivains

144 pages

14 € (papier) - 7.49 € (numérique)

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau