Inventaire après rupture, de Daniel Handler

inventaire-apres-rupture.jpg

 

Quatrième de couverture :

"Je t'explique pourquoi nous avons rompu, Ed. La vérité, c'est que je t'aimais trop." Devant la porte d'Ed, il y a un carton. Dans ce carton, il y a une lettre et pleins d'objets. La lettre, c'est Min qui l'a écrite pour Ed. Elle y commente un par un ces objets, qui évoquent tous les petits et grands moments de leur rencontre, de leur histoire, de leur amour. Ainsi Min explique à Ed comment elle l'a aimé... et pourquoi elle l'a quitté.

 

Chronique de Platinegirl :

 

Je suis une fille compliquée, il faut le savoir. Alors je vais commencer cette chronique par une dualité assez "perplexifiante" (mot inventé par mes soins) : les illustrations de "Inventaire après rupture" sont à la fois trop girly pour son public (cette couverture rose n'est pas adaptée au lectorat qui se veut unisexe vu l'histoire et le fait qu'elle soit narrée par un homme) et pas assez girly pour moi (les très nombreux dessins qui sont présents dans le livre ont des traits vraiment trop masculins) ! Je vous avais prévenu !

 

Aussi, ne vous attardez pas sur le physique de "Inventaire après-rupture" car il a un double discours, n'ayez pas peur non plus de son épaisseur imposante avec ses plus de 350 pages bien épaisses. Parce que vous manquerez un roman jeunesse vraiment très original.

Dans un monde comme le mien et le vôtre, les romances adolescentes se font et se défont. Ici, Min propose à Ed de revivre, à travers des objets, leur histoire d'amour, pour l'aider à comprendre pourquoi diable elle a rompu avec lui et lui a brisé le coeur au passage. Et pourquoi cette décision aurait dû être prise bien plus tôt, même si elle en a encore des séquelles. A chaque chapitre correspond un nouveau objet gardé précieusement par Min, un objet qui correspond bien à leur histoire (le ticket de cinéma du premier film qu'ils ont vu ensemble...). On sait donc dès le début que Min et Ed, c'est de l'histoire ancienne, mais le suspense reste intact car on ne sait pas pourquoi. D'autant plus que les situations semblent inversées, avec Min qui rompt et Ed qui pleure...

 

L'histoire de ces deux jeunes adolescents est vraiment très agréable à découvrir, elle est poétique tout en étant réaliste, elle montre les défauts de chacun et explique bien pourquoi leur romance n'avait rien d'idyllique dès le départ. Ils ne sont pas du même monde, Min et Ed, et malgré leur attachement, leur histoire ne pourra pas y résister. Si c'est finalement une histoire pleine de poésie, je ne me suis pas attachée à ses personnages, je ne sais pas vraiment pourquoi, même si le fait de découvrir leur histoire avec le recul de leur rupture a sûrement joué dans le fait que j'ai moi même été constamment en recul devant leur romance. Ils ne m'ont pas fait rêver, ils ne m'ont pas fait pleurer, ils m'ont parfois ennuyé...

Pourtant, j'ai vraiment apprécié ma lecture car son concept était novateur et m'a intriguée, et aussi grâce à la plume de son auteur (c'est un texte traduit, donc je devrais dire "grâce à la plume de sa traductrice qui a dû calquer la sienne sur le style de l'auteur). En fait, ce sont des petits détails qui m'ont beaucoup plu car l'intégralité de l'histoire se lit facilement, mais on retient, par exemple, les longues listes (Min raconte, dans sa lettre, qu'Ed et elle avaient des discussions très variées et en liste des exemples à la pelle).

 

Au final, je vous conseille de vous arrêter sur "Inventaire après rupture" pour son concept, son style et son point de vue "unisexe" de la relation amoureuse. Ce livre ne va certainement pas changer votre vie, mais il vous permettra de renouveler vos lectures, ce qui est toujours bon à prendre, non ?

 

Pour connaître l'avis d'Ailayah, c'est par ici

 

Inventaire après rupture

Daniel Handler

Editions Nathan Jeunesse

368 pages

18,50 euros.

 

Commentaires (1)

Nana Ash
J'aime beaucoup la façon dont tu présentes le livre aha :) Personellement je n'ai pas du tout accroché, vraiment pas, dommage parce que je trouvais l'idée vraiment très bonne... Mais bon je pense que on ne peut pas plaire à tout le monde!

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 24/10/2012