La forêt des coeurs glacés, d'Anne Ursu

 

Quatrième de couverture

Hazel et Jack aiment rêver et passent leur temps à réinventer le monde. Quand la réalité les ennuie ou leur paraît trop rude, ils se réfugient dans les jeux et les histoires qu'ils inventent, bien plus belles et amusantes que le monde des adultes qu'ils trouvent si triste ! Mais un jour, Jack disparaît, sans explication. Pour le retrouver et sauver leur amitié, Hazel entreprend un long et périlleux voyage. La voici seule dans une étrange forêt peuplée de créatures fantastiques, à la recherche du palais de glace de la reine des neiges qui a enlevé Jack...

 

Chronique de Yukarie

Depuis que mes soucis de santé ont régressé il y a quelques petites semaines, j’ai enfin eu la joie de pouvoir reprendre mes lectures même si mon rythme n’est toujours pas le même que précédemment et je peux vous dire que cela m’avait bien manqué!

«La forêt des cœurs glacés » est l’un des livres de Lire ou Mourir, même le dernier dans ma Pile A Lire, que j’avais reçu l’année dernière et dont j’ai lu l’histoire il y a très longtemps. Mon avis aurait dû être rédigé il y a déjà plusieurs mois mais les soucis ont commencé à s’enchainer à cette période! J’ai souhaitais le chroniquer il y a quelques semaines mais je ne me rappelais plus tous les détails de l’histoire… du coup, je me suis dit qu’une relecture ne me ferai pas de mal plutôt qu’un avis rédigé sur de vagues souvenirs.

La forêt des cœurs glacés nous narre l’histoire d’Hazel, une petite fille de onze ans qui vit seule avec sa mère et dont l’activité sociale ne se résume qu’à son voisin et seul ami : Jack. Ensemble, ils aiment se créer un univers imaginaire et des histoires farfelues dont ils sont les héros. Un jour, Jack reçoit quelque chose dans l’œil et devient dès lors un enfant dont les émotions ne sont plus présentes, son cœur est devenu comme glacé. Le lendemain il disparait dans des conditions pour le moins inhabituels mais surtout magiques. Commence alors pour Hazel un périlleux voyage à la recherche de son ami dans une forêt peuplée d’individus étranges…

Sur le point de vue esthétique, ce livre est très beau. La couverture est vraiment très jolie et représente à merveille la mission d’ Hazel. La police d’écriture est agréable pour les yeux, les paragraphes pas trop longs, ni trop court et les deux parties du livre représentant les deux mondes de l’histoire est bien indiqué.

J’ai également apprécié le coté description des créatures dans ce roman qui a bien fait travailler mon imagination, j’arrivai assez bien à me projeter dans les décors et c’était très appréciable. De même, de nombreux clin d’œil sont faits à de vieux contes, je pense notamment a celui de Grimm : les six frères signes, à la petite fille aux allumettes et aux souliers rouges de Henderson et bien évidemment à la reine des glaces du même auteur. Ce mélange de magie, de conte et de réalisme donne à ce livre un coté vraiment originale et une lecture plaisante. Cependant, je ne peux pas approuver cette lecture à 100% car certains côtés de l’histoire m’ont trop surpris voir même déçu.

Dans la première partie, nous sommes dans le monde réel, notre monde, et découvrons la vie au quotidien de nos deux jeunes héros avec des soucis tels que l’abandon partiel d’une mère ou d’un père ainsi qu’une scolarité qui ne se déroule pas parfaitement. Hazel de par son imagination débordante ne se fait pas accepter par ses camarades et subit très souvent (trop) les brimades de ses camarades. Jack de son côté doit souvent choisir entre voir ses copains de classe  qui ne supporte pas Hazel ou passer du temps avec son amie avec qui il partage sa passion pour l’imaginaire. Une première partie qui est parfois un peu trop longue et dont on attend une arrivée dans le monde imaginaire un peu plus rapide.

Dans la seconde partie, Hazel par dans les bois à la recherche de son ami et fais toutes sortes de rencontres plus ou moins intéressantes. Cependant, une fois arrivé à son objectif, chez la reine des neiges, je m’attendais à quelque chose d’à la fois diffèrent et de plus développé. En effet, j’ai été déçu par la reine des neiges en elle-même et son rôle que j’aurais pensé plus important. Là où je pensais trouver une vraie méchante qui rappelons-le est crainte par les habitants des villages voisins, je trouve une reine à l’allure gracieuse et imposante mais dont le tempérament et les réactions sont décevantes compte tenu de sa réputation. De même, cette fin fut pour moi trop rapide et manquais fortement d’action.

En dépit de cette déception sur l’histoire, la forêt des cœurs glacés reste un livre que j’ai apprécié et que je conseille aux amateurs de conte et d’histoire imaginaires.

Je remercie le site de chronique Lire ou Mourir ainsi  que les éditions seuil pour l’envoie de ce livre. J’en profite également pour m’excuser de mon retard concernant le délai de cette chronique.

 

La forêt des coeurs glacés

Anne Ursu

Seuil

Jeunesse

 

Yukarie

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 07/11/2013