La petite marchande de rêves, de Maxence Fermine

Quatrième de couverture

Le jour de ses onze ans, Malo tombe dans la Seine. Aspiré dans un toboggan, quand il ouvre les yeux il découvre un monde en noir et blanc, éclairé par une lune de diamants. Il vient de pénétrer au Royaume des Ombres, un lieu magique où les habitants sont aussi étranges que fascinants, surtout Lili, la petite marchande de rêves au regard d’or qui capture les songes...

Et une nuit...

 

Chronique de Melisande

La petite marchande de rêves est un roman qui me fait de l’œil depuis ma rencontre avec l’auteur au salon de Montreuil 2016. Une amie a acheté son ouvrage et il est vrai qu’il est assez tentant et avait l’air tout mignon. J’ai donc fini par lire le premier tome, qu’on avait au boulot, et cela avait été très concluant. J’avais beaucoup aimé l’univers créé par l’auteur ainsi que les personnages.

Des mois plus tard, j’ai fini par acheter cette trilogie pour avoir les suites et pouvoir ainsi les lire d’un coup. J’avoue que le choix de l’intégrale tient aussi du fait que ça prend moins de place en bibliothèque que les 3 romans, même si indépendamment ils sont fins. Eh oui, j’en viens à avoir des problèmes de place malgré le nombre important de bibliothèques chez moi.

Bref, tout ça pour dire que j’ai pu avoir enfin le fin mot de cette histoire et cela été un régal. Quel plaisir de me replonger dans cet univers si particulier mais ô combien enchanteur ! Je vous invite vivement à le découvrir, vous ne serez pas déçu de ce voyage au Royaume des Ombres en compagnie de Malo.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. L’action arrive dès les premières pages et tout va s’enchaîner très rapidement pour Malo qui va découvrir, au fond de la Seine un monde incroyable : Le Royaume des Ombres.

C’est un univers bien particulier, régit par des règles très simples, notamment celle-ci : « Lorsqu’on disparaît pour la première fois, on fait un rêve. La deuxième fois, on ne rêve plus. La troisième fois, on ne vit plus que dans les rêves des gens qu’on a connus. ». Trois règles que Malo va connaître « à ses dépends » au fur et à mesure de cette trilogie. C’est un monde onirique, tout en noir et blanc, avec des personnages étranges, certains plus sympathiques que d’autres qui vont aider ou a contrario « coincer » Malo dans ce monde. C’est un drôle de jeu qui s’annonce, surtout dans le premier tome.

Il est indéniable que cette trilogie fait fortement penser à Alice au pays des merveilles, avec toutes ces rencontres improbables, cette quête initiatique où Malo va devoir accomplir un certain nombre d’action avant de pouvoir sortir. Tout cela va lui permettre de grandir, de voir la vie autrement. L’analogie est facilement faite mais Maxence Fermine y a mis sa patte de sorte qu’il crée quelque chose de vraiment nouveaux.

L’intrigue est bonne et bien menée, on suit tout cela avec grande attention. C’est vraiment très prenant comme histoire, on se laisse lentement bercer par les rencontres improbables que fait Malo. Sa rencontre avec la petite marchande de rêves va changer un certain nombre de choses aussi. Je vous avoue, qu’en lisant le 3e tome, au vu de la règle n°3, je m’attendais à tout autre chose, si le livre était destiné à un autre public (c’est pour les 9/12 ans), ma théorie aurait pu être la bonne. Mais je ne suis pas déçue de la version qui nous est conté.

L’écriture de Maxence Fermine est très agréable à lire et fluide, on rentre en un rien de temps dans son univers, qui est si enchanteur. Il nous présente un conte initiatique qui va grandement changer notre jeune Malo. Ça se lit vraiment tout seul, les pages défilent à une vitesse et en un rien de temps, le roman se dévore.

Quant aux personnages, ils sont vraiment attachants et sympathiques. Un certain nombre d’entre eux sont surprenants, très mystérieux et décalés. Toute cette aventure va changer bien des choses pour Malo, que ce soit au sein de sa famille ou dans sa vision du monde.

En bref, La petite marchande de rêves est un très beau roman, une belle trilogie que je vous invite vivement à découvrir. C’est une histoire qui nous enchante et qui vous fera voyager dans les profondeurs du songe. C’est une quête initiatique qui va changer la vision du monde de Malo. Un très bon et beau roman que je vous conseille grandement.

 

La petite marchande de rêves

Maxence Fermine

Michel Lafon Jeunesse

Jeunesse

525 pages

12€

 

Melisande

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 28/09/2017