Le théorème des Katherine, de John Green

kath.jpg

 

 

Quatrième de couverture

Dix-neuf fois Colin est tombé amoureux. Dix-neuf fois la fille s'appelait Katherine. Pas Katie, ni Kat, ni Kittie, ni Cathy, et surtout pas Catherine, mais Katherine. Et dix-neuf fois, il s'est fait larguer.

 

 

Chronique de Yukarie

En tant que premier service presse obtenu grâce au site Lire ou Mourir, j'aurais préféré donner un premier avis positif! Malheureusement ce livre de John Green m'a fortement déçu.

Ce livre raconte l'histoire de Colin Singleton, un adolescent surdoué qui, pour la dix-neuvième fois, vient de se faire larguer par sa dix-neuvième Katherine, car en effet Colin ne sort qu'avec des Katherine! Pas Katie, ni Catherine mais bien toutes orthographiées "Katherine". Pour oublier sa déception et son chagrin, son ami Hassan décide de l'emmener faire une virée en voiture entre mecs pour lui changer les idées! Durant son voyage, Colin met en place un théorème représentant ses relations avec ses anciennes petites copines et pouvant prévoir la date de rupture de sa prochaine Katherine. Cependant l'amour peut parfois nous étonner!

J'ai vu un paquet d'avis positifs sur ce livre et je pensais passer un bon moment à travers l'histoire de Colin, or ce livre m'a déçu sur beaucoup de points et j'avoue avoir "piqué du nez" à plusieurs reprises tellement je le trouvais ennuyant!

Tout d'abord l'histoire, une idée de début pourtant originale mais qui s'est vite étouffée de part ses flash-backs à répétition concernant ses différentes histoires avec ses ex-Katherine. Je n'en voyais pas trop l’intérêt. De même, l'insertion de graphiques dotés de petites notes. C'est un concept original et je ne suis pas contre une petite illustration car il est clair que cela nous fait comprendre plus facilement les pensées mathématiques de Colin, or les notes prenaient parfois plus de la moitié de la page ce qui me déconcentrait encore plus et me faisait perdre le suivi de ma lecture.

Concernant les personnages, j'ai trouvé Colin moyennement intéressant et pas touchant du tout, lui préférant à la limite Hassan qui se détache par une vision bien à lui de sa religion musulmane et par son humour particulier! Les personnages secondaires sont inutiles, surtout l'autre Colin qui est l'exemple même du stéréotype masculin américain, beau gosse de l’équipe de foot à la grosse popularité! Pourquoi était-il dans ce livre? Aucune idée...

Heureusement les témoignages intéressants des habitants de Gutshot, ville dans laquelle nos amis se sont arrêtés lors de leur escapade, m'ont fait poursuivre ma lecture de même que la générosité de Lindsey et de sa mère Hollis que j'ai trouvées très touchantes. Mis à part cela, j'ai trouvé que ce livre manquait clairement de personnalité et de contenu et je trouve cela dommage.

Je remercie les éditions Nathan ainsi que le site Lire ou Mourir pour leur confiance en tant que chroniqueuse. J'aurais préféré que ce livre me plaise mais ce sont des choses que l'on ne peut prévoir!


 

Le théorème des Katherine

John Green

Nathan Jeunesse

279 pages

14.50€

 

Yukarie

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 12/07/2012